La semaine prochaine, les dirigeants de Hockey Québec répondront aux questions des dirigeants de tous les clubs chapeautés par Hockey Outaouais.
La semaine prochaine, les dirigeants de Hockey Québec répondront aux questions des dirigeants de tous les clubs chapeautés par Hockey Outaouais.

Le hockey mineur prêt à vivre avec les changements

Depuis le départ, les dirigeants de Hockey Outaouais ont démontré une ouverture face aux mesures «exceptionnelles» qui sont proposées, afin de permettre le retour du sport mineur en temps de pandémie. Le président de l’organisme, Pierre Montreuil, accueille donc de façon favorable le document rendu public, mardi.

La diffusion d’un reportage sur les ondes de Radio-Canada, à la fin du mois d’avril, nous a permis d’apprendre que la prochaine saison de hockey mineur pourrait se dérouler avec des équipes réduites. On préconise le jeu à trois contre trois ou à quatre contre quatre.

Certains parents de joueurs ont utilisé les réseaux sociaux pour exprimer des réserves ou du mécontentement.

En s’appuyant sur les statistiques des inscriptions, M. Montreuil conclut qu’une grande partie de sa clientèle est prête à vivre avec la nouvelle réalité.


« Sans dire que tout le monde est heureux de la situation, je dirais que les gens sont prêts à vivre avec les changements. »
Pierre Montreuil président, Hockey Outaouais

«À Gatineau, à Aylmer, dans la région de la Lièvre, ça va quand même bien. Pour ce qui est de Hull, je ne suis pas trop au courant. À Shawville, c’est moyen. Dans la région des Collines, ça commence à entrer. Maniwaki se trouve dans une situation spéciale, puisque leur aréna est en rénovation.»

Il n’a pas été en mesure de fournir les statistiques exactes en ce qui a trait à la campagne d’inscriptions.

L’an dernier, environ 4000 joueurs ont joué au hockey en Outaouais.

«Sans dire que tout le monde est heureux de la situation, je dirais que les gens sont prêts à vivre avec les changements.»

M. Montreuil n’est pas non plus en mesure d’expliquer comment le plan d’action de Hockey Québec serait déployé dans sa région.

Dans certaines phases, on miserait sur du hockey à trois contre trois ou à quatre contre quatre. Les équipes compteraient alors, au maximum, huit joueurs et un gardien.

On évalue présentement les capacités d’accueil de tous les arénas de hockey mineur sur le territoire gatinois. De façon à respecter les mesures de distanciation sociale, les joueurs devront enfiler leur équipement à la maison. Le nombre de spectateurs pourrait être limité.

Une rencontre virtuelle doit avoir lieu le lundi 8 juin. Les dirigeants de Hockey Québec pourront alors répondre aux questions des dirigeants de tous les clubs qui sont réunis sous le parapluie de Hockey Outaouais.

On sait déjà que tous ces clubs devront recruter des bénévoles qui seront chargés de s’occuper, strictement, des enjeux liés à la COVID-19.

Ce sera un des sujets couverts durant la rencontre du 8 juin.