Denis Shapovalov est la nouvelle coqueluche du tennis canadien. Son visage est bien connu à Gatineau.

Le gaucher Thomas s’inspire de Shapovalov

Danny Thomas aimerait bien s’inspirer d’un autre gaucher flamboyant comme lui et remporter à son tour le Futures de Gatineau à l’âge de 18 ans.

Denis Shapovalov avait fait le coup en 2017. On connaît la suite. La raquette canadienne a grimpé rapidement les échelons du classement mondial, défaisant notamment Rafael Nadal à la Coupe Rogers.

«En plus, il y a plusieurs similitudes dans notre jeu. Nous excellons au service et avec nos coups droits. Nous sommes aussi agressifs», a souligné Thomas, jeudi, après avoir surpris un des favoris à La Sporthèque.

Danny Thomas

L’Américain de l’Ohio a vaincu la septième tête de série, JC Aragone, en trois manches de 2-6, 6-4 et 6-2. Il avait accédé au tableau principal en remportant trois parties lors des qualifications.

«Je me sens de plus en plus à l’aise. Puis j’adore ce genre de surface de jeu. Ça me rappelle les terrains chez nous à Columbus», a soutenu Thomas, classé en ce moment 758e au monde.

«Il s’agit de ma première saison à plein temps chez les pros», a-t-il ajouté.

L’an dernier, on l’a vu en finale du double masculin des Internationaux juniors de France. À un certain moment, il était considéré le 17e meilleur joueur junior au monde.

Ses performances lui ont valu un laissez-passer chez les grands au tableau principal en double masculin et double mixte aux Internationaux des États-Unis. «Une belle expérience», a-t-il avoué.

Cet ancien receveur au football recyclé en joueur de tennis affrontera maintenant son compatriote Strong Kirchheimer en quart de finale de la 11e édition du Futures de Gatineau. Il aura battu jeudi un adversaire qui possédait une belle histoire.

Aragone, 22 ans, a surmonté plusieurs épreuves au fil des dernières années. En 2012, il s’est retrouvé dans un coma pendant deux mois à la suite d’une réaction allergique à un médicament. Son foie et ses reins ont cessé de fonctionner.

Sa persévérance a fait l’objet d’un reportage lors des Internationaux des États-Unis. Car à l’image de Thomas, il était de ce tournoi du Grand Chelem.

Aragone a affronté le Sud-Africain, Kevin Anderson, alors la 28e raquette mondiale.

Un autre exemple de la qualité des joueurs qui se retrouvent cette semaine en Outaouais.

Le tournoi ITF doté d’une bourse de 25 000 $US se poursuit vendredi. Le vétéran canadien Frank Dancevic de même que le premier favori, l’Allemand Dominik Koepfer, sont toujours dans le coup, ayant gagné leur joute du deuxième tour en deux manches chacun.

La finale du Futuires de Gatineau présenté par Groupe Turpin, Financière Banque Nationale aura lieu dimanche.