Trois joueurs de water-polo gatinois, dont le gardien Dusan Aleksic, participeront à la Coupe UANA, la semaine prochaine, au Brésil. Le tournoi sert de qualification en vue des championnats du monde en Corée du Sud.

Le Gatinois Aleksic retrouve la feuille d’érable

Un gardien gatinois va renouer avec l’équipe nationale de water-polo masculin après une année d’absence.

Dusan Aleksic a été nommé au sein de l’alignement canadien qui s’envolera vers Sao Paulo, au Brésil, en vue de la Coupe UANA du 22 au 27 janvier. Le tournoi servira de qualification en vue des championnats du monde de la FINA prévus cet été en Corée du Sud.

Les deux meilleures équipes obtiendront leur laissez-passer.

« Je suis content de jouer à nouveau pour le Canada. C’était la première fois l’an passé que je n’étais pas avec l’équipe », a souligné Aleksic, qui évoluait au sein du programme national depuis une décennie.

Ce n’est pas qu’il éprouvait des difficultés dans l’eau en 2018. Au contraire. Aleksic a continué à multiplier les arrêts dans les rangs professionnels en Europe où il fait carrière depuis cinq ans.

« Nous avions été incapables, Équipe Canada et moi, de conclure un accord », a expliqué l’athlète aux racines serbes qui a grandi en Outaouais.

Un conflit d’horaire avec sa formation professionnelle en Suisse était notamment à la source du problème.

Cet hiver, Aleksic joue en Italie au sein du President Bologna en deuxième division de la Première ligue. « J’aime ça. Mes coéquipiers sont de bons gars. Les entraîneurs aussi », a-t-il souligné.

Le produit du défunt club Aqua-Polo de Hull avait entamé sa carrière pro en Hongrie. Puis il a disputé deux saisons en Espagne avant de déménager en Suisse et en Italie. « Cinq saisons. Quatre pays différents. Quatre clubs différents », a-t-il énuméré.

« C’est incroyable comme expérience. Je fais ce que j’aime. Et j’apprends beaucoup en arrivant dans un autre pays. »

À preuve, Aleksic tente en ce moment de parler une cinquième langue. Après le serbe, le français, l’anglais et l’espagnol, il apprivoise les subtilités de l’italien.

L’année 2019 risque d’être très occupée. Surtout que les Jeux olympiques ont lieu dans 18 mois.

Le sort de plusieurs nations se jouera cet été.

« Nous avons un tournoi de qualification pour la Ligue mondiale en mars en Australie. Puis il y a les championnats du monde, le championnat de la Ligue mondiale et les Jeux panaméricains au Pérou. »

Cette dernière compétition s’avère surtout dans la mire de Dusan Aleksic et ses coéquipiers.

« C’est le chemin le moins compliqué vers les Jeux olympiques. Tu deviens champion des Jeux panaméricains, tu tes qualifies pour les Jeux olympiques. »

Ce ne sera pas aussi facile que ça.

« Le Canada n’a jamais remporté les Jeux panaméricains. Ça serait une victoire historique pour nous. »

Deux autres vétérans, Justin Boyd et Devon Diggle, effectueront aussi un retour. Ils étaient de la formation olympique canadienne en 2008.

Les Gatinois Aleksa Gardijan et David Lapins seront aussi du tournoi au Brésil.