Jean-Baptiste Mattesco s’est retrouvé en novembre avec un décollement de la rétine de l'oeil gauche.

Le Futures de Gatineau prend son envol

Jean-Baptiste Mattesco espère sûrement un dénouement moins douloureux à sa deuxième participation au Futures de Gatineau.

La raquette outaouaise avait été contrainte à l’abandon lors de la première manche du premier tour des qualifications, l’an dernier. « J’avais subi une élongation au tendon d’Achille, s’est rappelé le joueur âgé de 17 ans, vendredi, à la veille du début de la 11e édition de ce tournoi de tennis international à La Sporthèque.

«Je n’étais pas capable de continuer la partie. Je n’arrivais pas à marcher. J’ai été «out» pendant deux mois par la suite.»

Ce n’était que le début d’une saison marquée par des visites à l’infirmerie. Durant l’été, c’est son dos qui lui a posé problème.

«J’ai eu de gros problèmes de colonne vertébrale. Je vois des physiothérapeutes et ostéopathes. Ça se replace tranquillement. Je suis chanceux. Je suis d’entouré d’une bonne équipe.»

Et il y a son œil gauche. Mattesco s’est retrouvé en novembre avec un décollement de la rétine.

«Un problème très rare pour mon âge. Il a fallu que je voie un chirurgien à l’urgence pour qu’on me recolle la rétine au laser.»

Donc pas surprenant d’apprendre que son objectif en 2018 s’avère assez simple. «Je veux faire toute la saison sans me blesser, être dans un bon corps sain», a-t-il dit.

Ce dernier s’apprêtait à participer à un dernier entraînement au moment de l’entrevue. Quatre produits de Tennis Outaouais Performance (TOP) se retrouvent en lice au Futures de Gatineau.

Sébastien Collard a obtenu un laissez-passer de Tennis Canada lui donnant accès au tableau principal. Quant à Benjamin Lortie, âgé de 15 ans, son parcours commencera aux qualifications, tout comme Zachary Poulet-Laplante.

Mattesco, lui, frappe des balles chez TOP depuis 2011. Depuis que ses parents, sa sœur et lui sont arrivés au Canada en provenance de la France. «C’est ici que j’ai tout appris», a-t-il précisé en parlant du tennis.

L’entraîneur Mathieu Toupin soulignait que le Futures s’avère une belle occasion «d’un retour vers le mieux» pour son élève Jean-Baptiste. «Il n’y a pas d’attente. C’est simplement une fin de semaine qui pourra lui faire beaucoup de bien», note-t-il.

Ce que confirme le principal intéressé. «Je veux simplement profiter du moment. On verra ensuite où ça mènera», a lancé Mattesco, qui espère faire le saut éventuellement dans les rangs universitaires américains.

Les qualifications se dérouleront lors des trois prochains jours. Les premières joutes du tableau principal commenceront lundi.

Le Français Vincent Millot demeure encore la première tête de série en vue du Futures de Gatineau présenté par Groupe Turpin, Financière Banque Nationale. Derrière lui, quelques noms ont changé.

Le Néerdanlais Tallon Griekspoor s’est notamment désisté. Il a causé la surprise plus tôt en février en battant le Suisse Stan Wawrinka.

«Nous avons perdu deux bons joueurs. Mais je ne suis pas inquiet. Nous allons avoir de méchants bons joueurs ici», a soutenu le Mathieu Toupin.

Le capitaine de l’équipe canadienne à la Coupe Davis, Frank Dancevic disputera son premier tournoi de 2018 en Outaouais.