L'entraîneur du FC Gatineau, Bruno Locatelli est entouré de ses adjoints Amine Smali, Antoni Ciepala et Anthony Vidal.

Le FC Gatineau vise le sommet

Rigueur, sérieux, et discipline. Trois mots martelés par l'entraîneur-chef du FC Gatineau, hier matin, en point de presse, lors du lancement de la deuxième saison de l'équipe de soccer semi-pro de l'Outaouais.
Bruno Locatelli était flanqué des administrateurs de la formation, de même que de joueurs et du commissaire de la Première Ligue du Québec (PLSQ).
L'ancien joueur professionnel français vise le sommet du classement en 2014. « Terminer dans les trois premières places serait l'idéal, a-t-il dit. Mais nous voulons mettre l'accent avant tout sur le développement des joueurs. »
L'an dernier, le FC Gatineau a pris le quatrième rang, conservant une fiche de huit victoires, huit revers et deux verdicts nuls. Une saison mouvementée qui s'est conclue par la mise à pied de l'instructeur Josy René Madelonet.
Durant l'hiver, son successeur a mis les choses au clair avec les joueurs. L'attitude de certains athlètes laissait à désirer.
« Il y a des petites choses à changer dans l'état d'esprit... Être à l'heure aux pratiques... la discipline », a soutenu Locatelli.
Le ton a été donné lors du retour à l'entraînement cet hiver. Les joueurs - tous locaux - ont été soumis à un programme intensif de course à pied.
« Ils ont couru dans la neige, sous la pluie. Par mauvais temps, beau temps. Ils ont couru la nuit, a relaté le coach. J'ai demandé beaucoup de sacrifices, même si ça pouvait être difficile par moments. Je trouve que les joueurs sont parfois un peu trop gâtés. Ils doivent apprendre à souffrir un peu sur le terrain car il y a des situations durant les parties où tu vas devoir souffrir. Si on laisse tomber parce qu'on souffre, ça ne marche pas. »
Locatelli a dit bâtir « un groupe solidaire ». « Un bon amalgame entre anciens et jeunes joueurs », a-t-il précisé.
Sept nouveaux visages
Vingt noms se trouvent en ce moment sur l'alignement du FC Gatineau en vue de la prochaine saison qui commencera le 2 mai lorsque l'ACP
Montréal-Nord débarquera en ville. Dans le lot, il y a sept nouveaux visages. Certains ont déjà joué à un niveau supérieur, d'autres ont été promus des rangs U21.
On retrouve notamment le défenseur Francis Létourneau-Mathieu et le milieu de terrain Damiem Rolon-Merette, qui ont évolué dans la PDL. Ils ont disputé une saison au sein de l'Inferno de Chicago en 2012.
L'équipe comptera trois gardiens, Horace Sobze Zemo, Arnaud St-Jacques-Gagnon et Cédric Sigouin-Campeau.
Dix matches contre les cinq autres équipes de la PLSQ se trouvent à l'horaire. Toutes les joutes locales se dérouleront au même endroit que l'an dernier : le stade Mont-Bleu.
Le seul changement ? Le coup d'envoi sera donné à 20 h et non 20 h 30 comme ce fut le cas la saison dernière. L'heure des parties ne faisait pas l'unanimité en 2013.
« Le FC Gatineau est à l'écoute de ses partisans », a fait remarquer le directeur des opérations de l'équipe, Marc St-Amour.
L'organisation outaouaise a conservé la meilleure moyenne d'assistance dans la PLSQ, attirant notamment 585 spectateurs lors d'un match. Ses dirigeants s'attendent à attirer encore plus d'amateurs au stade. Ils ne croient pas que le passage du Fury d'Ottawa dans la NASL fera mal à leur équipe. Au contraire.
« Il y a des gens d'Ottawa qui voudront venir voir nos parties. Ce sera aussi une occasion pour des dépisteurs de venir voir nos joueurs », a fait valoir St-Amour.