Le Droit
Marilou Gosselin s’est assise derrière un clavier dans les derniers jours. Une lettre d’opinion intitulée «Que nous reste-t-il?» a été pondue dans l’espoir qu’elle soit publiée dans les médias.
Marilou Gosselin s’est assise derrière un clavier dans les derniers jours. Une lettre d’opinion intitulée «Que nous reste-t-il?» a été pondue dans l’espoir qu’elle soit publiée dans les médias.

Le cri du coeur de Marilou Gosselin

Martin Comtois
Martin Comtois
Le Droit
Marilou Gosselin avait besoin de ventiler. Lancer un cri du coeur. Faire connaître sa frustration. Autant comme adolescente qu’athlète.