Les Suisses prennent d'assaut le filet d'Ian Scott.

Le Canada résiste à la Suisse

VANCOUVER — Noah Dobson a marqué l’éventuel but vainqueur et le Canada a vaincu la Suisse 3-2, jeudi soir, au Championnat mondial de hockey junior.

Cody Glass et MacKenzie Entwistle ont aussi enfilé l’aiguille pour le Canada, qui a vu le gardien Ian Scott bloquer 15 des 17 rondelles dirigées vers lui.

Davyd Barandun prend le chemin de l’infirmerie.

Philipp Kurashev a touché la cible deux fois en avantage numérique pour la Suisse. Akira Schmid a cédé trois fois en 32 tirs.

Le Canada a signé une deuxième victoire en autant de matches depuis le début du tournoi tandis que la Suisse a perdu ses deux premières parties.

Le Canada n’a eu besoin que de 36 secondes pour s’inscrire au tableau indicateur. Le Québécois Maxime Comtois a volé la rondelle au défenseur suisse Simon Le Coultre et il l’a passée à l’espoir du Canadien de Montréal Nick Suzuki.

Suzuki a attiré un couvreur et il a effectué une superbe passe à Glass, qui a trompé la vigilance de Schmid.

La réplique suisse est survenue dès la 46e seconde du deuxième engagement. Bien posté dans l’enclave, Kurashev a accepté une remise de Nicolas Muller et il a décoché un violent tir sur réception qui a fait bouger les cordages.

Après avoir vu Scott réaliser un spectaculaire arrêt de la mitaine aux dépens de Yannick Bruschweiler, la troupe de Tim Hunter a pris les devants par l’entremise d’Entwistle. Ce dernier a battu Schmig grâce à un tir vif après avoir reçu une passe de Shane Bowers.

Avec un moins de huit minutes à écouler au deuxième vingt, Dobson a intercepté une sortie de zone et il a traîné le défenseur Janis Moser avant de déjouer le gardien suisse entre ses jambières.

Le Canada sautera de nouveau sur la patinoire du Rogers Arena, mais cette fois samedi, contre la République tchèque.

Russie 4, Danemark 0

Par ailleurs, Alexander Romanov a marqué un but et récolté deux aides pour mener la Russie vers une victoire de 4-0 contre le Danemark.

Malgré la défaite, ce fut un bien meilleur effort de la part de la formation danoise, rossée 14-0 par le Canada mercredi soir.

Vitali Kravtsov a inscrit un but et une aide pour la Russie, qui disputait son premier match du tournoi. Pavel Shen et Ivan Morozov ont réussi les autres filets.

Danil Tarasov a signé le jeu blanc tandis que la défaite est allée au dossier de William Rorth.

La Russie disputera sa prochaine rencontre vendredi contre la République tchèque. Quant au Danemark, il reprendra le collier samedi contre la Suisse.

Suède 5, Slovaquie 2

Plus tard jeudi, Emil Bemstrom a marqué deux buts, dont celui de la victoire, et la Suède a défait la Slovaquie 5-2.

Erik Brannstrom, Lucas Elvenes et Isac Lundestrom ont également touché la cible pour la Suède, qui n’a pas connu la défaite en deux matches depuis le début du tournoi.

Adam Liska et Milos Fafrak ont répliqué pour la Slovaquie, qui montre un dossier de 0-2.

Samuel Ersson a stoppé 17 tirs dans la victoire. Juraj Skelar a repoussé 21 rondelles dans une cause perdante.

Les deux équipes reprendront l’action samedi. La Suède affrontera les États-Unis tandis que la Slovaquie se mesurera à la Finlande.

+

NOUS SOMMES TOUS DES LEADERS

Maxime Comtois est peut-être le capitaine de la formation canadienne aux Championnat mondial de hockey junior, mais le patineur de 19 ans insiste pour dire qu’il n’est pas seul.

«Nous sommes tous des leaders au sein de cette équipe. Nous portons tous un “C” ou un “A” avec nos clubs, a déclaré l’ailier gauche. Tout le monde à un rôle différent. En étant capitaine, j’en ai un peu plus sur mes épaules, mais ça ne changera pas la façon dont je vais jouer. Tout le monde va contribuer à nos victoires.»

Comtois a été nommé capitaine mardi, avant que le tournoi ne se mette en branle. L’espoir des Ducks d’Anaheim a marqué deux buts et ajouté cinq aides en 10 matches dans la LNH cette saison.

Il a été retourné aux Voltigeurs de Drummondville à la fin novembre. Il a depuis récolté sept points en cinq rencontres.

Comtois est le seul joueur de l’édition championne de l’an dernier après qu’Alex Formenton eut subi une blessure au genou pendant le camp de sélection. On lui a donné le titre de capitaine parce qu’il montre l’exemple sur la patinoire autant qu’à l’extérieur, selon l’entraîneur-chef, Tim Hunter.

«Il n’y a pas de mode d’emploi pour être capitaine ou adjoint. La façon la plus facile de le faire est de mener par l’exemple. Il le fait très bien, a dit l’entraîneur. Il a été un meneur depuis le début. (...) Il a toujours été à l’avant-plan de ce qu’on veut faire avec cette équipe.»

Le plus jeune joueur au sein de cette formation a indiqué que Comtois l’avait déjà grandement aidé à améliorer les petites choses, autant sur la patinoire qu’à l’extérieur.

«Il fait tout bien et tout ce qu’il fait, il le fait pour une raison, a déclaré le patineur de 17 ans Alexis Lafrenière. Il aide tout le monde dans ce vestiaire à être meilleur.»

Jaret Anderson-Dolan, Evan Bouchard et Ian Mitchell sont les adjoints de Comtois. D’identifier quatre joueurs n’a pas été une tâche facile pour Hunter.

«Il y a tant de leaders au sein de cette équipe», a noté l’entraîneur.

Anderson-Dolan a failli rater le tournoi en raison d’une blessure à un poignet.

«Je savais que ça allait être juste, a expliqué l’espoir des Kings de Los Angeles. Quand j’ai appris que j’allais être remis à temps, ça a été un grand soulagement. C’est toujours un honneur de représenter votre pays.»