Le Canada a terminé quatrième à la Coupe panaméricaine de volleyball masculin, dimanche, au centre Robert-Guertin de Gatineau. Il a perdu la partie de la médaille de bronze contre Cuba.

Le Canada rate le podium de peu

Le Canada aurait aimé monter sur le podium devant ses partisans. Mais il s'est buté à un adversaire qui misait sur plusieurs de ses gros canons à Gatineau.
L'équipe canadienne s'est inclinée en quatre manches (18-25, 21-25, 25-22 et 23-25) contre Cuba, dimanche après-midi, lors de la partie de la médaille de bronze à la Coupe panaméricaine de volley-ball masculin. Plus de 1000 personnes ont assisté à cet affrontement enlevant dans le vétuste centre Robert-Guertin qui avait pris des allures de sauna tellement il faisait chaud.
«C'est une victoire qui était à notre portée. Mais ce que je vais retenir, c'est la façon dont nous avons bataillé», a souligné le libero gatinois Olivier Riopel, le plus jeune membre de l'alignement canadien.
Ses coéquipiers et lui ont échappé les deux premiers sets contre leurs adversaires cubains. Mais ils ont réussi à remporter le troisième et ils menaient même à un certain moment à la quatrième reprise.
«Nous aurions pu facilement abandonner. Mais nous avons continué à travailler fort», a fait valoir Riopel.
Le directeur haute performance de Volleyball Canada, Julien Boucher, a suivi la partie. Même chose pour l'entraîneur-chef de l'équipe nationale senior, Stéphane Antiga, qui était flanqué de son prédécesseur, Glenn Hoag.
Le Canada avait décidé de déléguer sa formation B à la Coupe panaméricaine. «Des joueurs issus surtout des rangs universitaires. Nous avions un seul membre de notre équipe senior», a souligné Larry McKay, qui a dirigé cette bande de jeunots.
En revanche, Cuba avait cinq joueurs qui ont gagné les championnats juniors, il y a trois semaines. Le reste de son alignement était composé de membres de son édition olympique de 2016.
C'est l'Argentine qui a remporté l'or à la Coupe panaméricaine, défaisant Porto Rico en finale.