Les Blue Jays de Toronto auront plusieurs jeunes joueurs avec qui travailler lorsque s'amorcera le camp estival au Rogers Centre, lundi.
Les Blue Jays de Toronto auront plusieurs jeunes joueurs avec qui travailler lorsque s'amorcera le camp estival au Rogers Centre, lundi.

Le camp des Blue Jays de Toronto commence lundi au Rogers Centre

Les Blue Jays de Toronto auront plusieurs jeunes joueurs avec qui travailler lorsque s'amorcera le camp estival au Rogers Centre, lundi.

Mais même si la saison des ligues mineures a officiellement été annulée en raison de la pandémie de COVID-19, le directeur général des Blue Jays, Ross Atkins, a assuré que ça ne veut pas dire que ces jeunes joueurs vont faire partie de la formation des Majeures cette saison.

Le meilleur espoir des Blue Jays, le lanceur droitier de 23 ans Nate Pearson, a été inclus dans le groupe de joueurs annoncé la semaine dernière - un groupe de 60 joueurs qui s'entraîneront en vue de la saison écourtée du Baseball majeur. Les espoirs au monticule Alek Manoah et Simeon Woods Richardson ont aussi été inclus sur cette liste, tout comme le joueur d'avant-champ Jordan Groshans et le receveur Alejandro Kirk.

Atkins a indiqué qu'il y aura beaucoup de choses à considérer avant d'ajouter ces joueurs à la formation pour la saison de 60 matchs des Majeures, qui sera lancée le 23 juillet.

«Je crois que notre meilleure façon de développer, en ce moment, sera de les amener dans le Baseball majeur, mais il s'agit par la suite de trouver un équilibre. Est-ce vraiment ce qui est mieux pour eux? Il faut les placer dans la meilleure position possible pour avoir du succès à long terme», a expliqué Atkins, samedi.

Les joueurs des Blue Jays s'entraîneront au Rogers Centre, après avoir reçu cette semaine la permission du gouvernement canadien d'utiliser le stade pour son camp.

Atkins a déclaré que le plan pour les joueurs et le personnel est de quitter par avion l'endroit où se tient le camp printanier, à Dunedin en Floride, dimanche, pour revenir à Toronto afin de tenir un premier entraînement en équipe, lundi. Les joueurs ayant reçu deux tests de dépistage négatifs à la COVID-19 s'entraînaient déjà à Dunedin.

Les joueurs qui ne feront pas partie de la formation initiale de 30 joueurs pour la saison continueront à s'entraîner à Buffalo, a dit Atkins. Il a ajouté que les Blue Jays finalisaient encore ces plans.

Sans matchs des ligues mineures, il sera difficile pour les joueurs d'avoir des répétitions de jeu.

Atkins a cependant affirmé que les Blue Jays allaient être «aussi créatifs que possible» en ce qui a trait au développement des joueurs dans un environnement qui manque d'aspect compétitif.

«Nous avons déjà beaucoup parlé de la façon dont nous pouvons créer les meilleurs occasions de développement tout en ayant des joueurs prêts à aider notre équipe des Majeures, a-t-il exprimé. Et au-delà de ça, nous allons continuer à mettre nos joueurs dans des positions pour qu'ils pensent au baseball et à leur développement d'une façon différente.»

Atkins s'attend à ce que plusieurs équipes des Majeures incluent un bon nombre de lanceurs dans leur formation, surtout en début de saison, alors qu'ils continuent à retrouver leur forme après une longue pause.

Le directeur général des Blue Jays s'est dit heureux de la façon dont se comporte son personnel de lanceurs pour le moment. Quelques-uns d'entre eux ont été d'office pendant quatre manches lors des matchs simulés à l'entraînement. L'équipe devrait cependant réduire leur charge de travail.

«Nous allons nous concentrer sur l'aspect compétitif et non sur la longévité, a laissé savoir Atkins. Si un de nos partants ne réussit qu'à lancer que pendant trois ou quatre manches à son premier départ, nous serons préparés pour cette situation. Nous allons prioriser l'efficacité et la santé.»

Une saison écourtée, combinée à une période d'entraînement condensée, ajoute ce sentiment d'urgence lors de chaque partie.

La construction de l'équipe sera encore plus importante selon Atkins.

«Il y a toujours cette période au cours de laquelle les joueurs retrouvent leur rythme et leur synchronisme, a-t-il mentionné. Tu ne veux pas avoir ce va-et-vient de joueurs. L'objectif ultime est d'avoir des joueurs à chaque position qui sont capables d'avoir un impact.»