Maxim Dadashev a perdu le combat de vendredi après que son coin eut demandé à l'officiel de mettre fin aux hostilités après le 11e round. Le boxeur a en plusieurs occasions signifié à son entraîneur qu'il ne souhaitait pas que celui-ci stoppe le combat.

Le boxeur Maxim Dadashev succombe à des blessures subies en combat [VIDÉO]

Le super-léger Maxim Dadashev est décédé mardi matin des suites de blessures au cerveau subies dans son combat de vendredi, contre Subriel Matias.

La nouvelle, d'abord rapportée par ESPN, a été confirmée par l'entraîneur de Dadashev, Buddy McGirt.

Dadashev n'était âgé que de 28 ans. Il est décédé à l'hôpital UM Prince George de Cheverly, dans le Maryland, où il a été conduit après le combat disputé au MGM National Harbor d'Oxon Hill.

Le Russe, qui évoluait aux États-Unis depuis ses débuts professionnels en 2016, a perdu le combat de vendredi après que son coin eut demandé à l'officiel de mettre fin aux hostilités après le 11e round. Dadashev a en plusieurs occasions signifié à McGirt qu'il ne souhaitait pas que celui-ci stoppe le combat. McGirt n'a pas écouté les supplications de son pugiliste.

L'entraîneur a déclaré à ESPN qu'en voyant Dadashev retraiter vers son coin après ce 11e round, son idée était faite et il n'a d'ailleurs demandé l'avis de son boxeur «que par respect». McGirt a admis avoir pensé à faire arrêter le combat après le neuvième assaut également.

Dadashev n'a pas été en mesure de quitter le ring sans aide. Une fois rendu au vestiaire, il s'est mis à vomir. Il a quitté l'aréna sur une civière et a été transporté à l'hôpital en ambulance. Il a été opéré d'urgence au cerveau pour un hématome intracrânien. Les médecins l'ont ensuite placé dans un coma artificiel afin de faire diminuer la pression sur le côté droit de son cerveau, où les dommages avaient été faits, en vain.

Adonis Stevenson

Cette histoire n'est pas sans rappeler celle d'Adonis Stevenson. Le mi-lourd québécois s'est effondré dans la douche à la suite de sa défaite par K.-O. au 11e round contre Oleksandr Gvozdyk à Québec, le 1er décembre dernier.

Les médecins, qui ont pratiqué l'intervention d'urgence cette nuit-là, jugeaient qu'il était peu probable que Stevenson s'en sorte sans séquelle.

Mais après voir passé plusieurs jours dans un coma artificiel et subi une nouvelle intervention chirurgicale en février, afin de remettre en place la portion de sa boîte crânienne retirée lors de l'intervention chirurgicale initiale, son état s'est grandement amélioré.

Stevenson poursuit maintenant sa convalescence chez lui.

Enquête des Russes

Le secrétaire général de la Fédération russe de boxe, Oumar Kremlev, a déclaré que l'organisme allait lancer une enquête afin de déterminer si qui que ce soit est à blâmer pour la mort de Dadashev.

«Nous devons connaître la vérité sur ce qui s'est passé, a écrit Kremlev dans un courriel adressé à l'Associated Press. Je crois qu'une intervention humaine est à blâmer, qu'il y a eu violation des règles en un sens.»

Kremlev a ajouté que la fédération russe allait soutenir financièrement la famille de Dadashev.

Les deux boxeurs avaient une fiche de 13-0 avant le combat et le gagnant devait affronter Josh Taylor pour le titre de l'International Boxing Federation (IBF). Dadashev était perçu comme une étoile montante après avoir vaincu deux ex-champions des légers en Darleys Perez et Antonio DeMarco l'an dernier. Onze de ses 13 victoires avaient été obtenues par K.-O.

«Il était une très bonne personne et s'est battu jusqu'à la fin, a déclaré sa conjointe, Elizaveta Apouchkina dans un communiqué émis par l'hôpital. Notre fils sera élevé de façon à ce qu'il devienne un grand homme comme son père.»

L'ambassade russe aux États-Unis a indiqué sur les réseaux sociaux qu'elle est «prête à aider afin de faciliter le rapatriement du corps de Dadashev en Russie». Avec AP