Les circuits de l’ATP et de la WTA ont annoncé qu’ils avaient conjointement choisi de suspendre la portion du calendrier sur la terre battue, mercredi.
Les circuits de l’ATP et de la WTA ont annoncé qu’ils avaient conjointement choisi de suspendre la portion du calendrier sur la terre battue, mercredi.

L’ATP et la WTA suspendent la portion du calendrier sur la terre battue

Les circuits de l’ATP et de la WTA ont annoncé qu’ils avaient conjointement choisi de suspendre la portion du calendrier sur la terre battue, mercredi.

Cette décision signifie que les Masters de Madrid et de Rome, les tournois de l’ATP de Munich, d’Estoril, de Genève et de Lyon ainsi que ceux de la WTA de Strasbourg et Rabat ont été suspendus.

À la suite de ces annonces et d’un communiqué semblable de l’ITF, et conformément aux recommandations des instances gouvernementales canadiennes, Tennis Canada a annoncé la suspension de tous ses tournois prévus jusqu’au 8 juin.

«Il est de notre devoir d’être une organisation responsable et de prendre des décisions qui permettront à la situation de s’améliorer dans le but de reprendre nos activités le plus rapidement possible», a déclaré par communiqué Michael Downey, président et chef de la direction de Tennis Canada.

Pour l’instant, la saison de tennis professionnel est affectée jusqu’au 7 juin 2020. Cependant, les tournois qui sont présentés à compter du lendemain sont - pour le moment - maintenus.

Par ailleurs, les classements mondiaux masculin et féminin seront «gelés», et ce jusqu’à nouvel ordre.

Mardi, la planète tennis avait été surprise par la décision des dirigeants de Roland-Garros - qui couronne la portion du calendrier sur la terre battue - de reporter le tournoi d’environ quatre mois en raison de la pandémie de coronavirus, passant de mai à septembre.

La Fédération française de tennis (FFT) avait annoncé qu’elle organiserait son tournoi de 15 jours sur terre battue à Paris du 20 septembre au 4 octobre, au lieu du 24 mai au 7 juin, «pour assurer la santé et la sécurité de toutes les personnes impliquées dans l’organisation du tournoi».

Le président de la fédération, Bernard Giudicelli, l’a décrit comme «une décision difficile, mais courageuse face à cette situation sans précédent».

Il s’agit du premier tournoi du Grand Chelem affecté par la pandémie qui s’est propagée dans le monde entier. Le prochain championnat de tennis majeur du calendrier est Wimbledon, qui doit débuter à la fin juin en Angleterre.

Les nouvelles dates de Roland-Garros placent le tournoi juste après les Internationaux des États-Unis, disputés sur surface dure et actuellement prévus du 31 août au 13 septembre, à New York. Un intervalle d’une semaine entre deux tournois majeurs, joués sur différentes surfaces, serait anormalement court.

Les nouvelles dates du tournoi de Roland-Garros seraient entrées en conflit avec plusieurs tournois WTA et ATP sur surface dure déjà au calendrier pour ces deux semaines, ainsi que la Coupe Laver, présentée du 25 au 27 septembre, à Boston.

Les organisateurs de la Coupe Laver ont réagi en fin de soirée, disant qu’ils ont été pris par surprise par l’annonce parisienne, tout en ajoutant que tous les billets pour leur tournoi étaient vendus.