Roger Federer félicite Novak Djokovic après un match de demi-finale à Melbourne.
Roger Federer félicite Novak Djokovic après un match de demi-finale à Melbourne.

L’annulation de Wimbledon brouille les cartes et l’héritage du «Big Four»

Il ne s’agit que d’un simple jeu-questionnaire, mais il est toujours amusant de s’y prêter: l’héritage des quatre joueurs de tennis qui ont connu le plus de succès à notre époque – et peut-être de toute l’histoire – sera-t-il affecté par la saison 2020 interrompue par le coronavirus?

Et comment Roger Federer, Rafael Nadal et Novak Djokovic – connus comme le «Big Three» du tennis masculin – ainsi que Serena Williams, s’en sortiront-ils à leur retour à la compétition? (Federer est absent jusqu’en 2021 après avoir eu besoin de deux chirurgies arthroscopiques du genou.)

Appelez-les le «Big Four». Ils dominent leur sport, sur le terrain et à l’extérieur, et l’ont fait à un point tel que peu importe le nombre de victoires et de défaites qui pourraient s’ajouter, leur place dans l’histoire est assurée. Williams possède 23 titres du Grand Chelem en simple, un sommet de l’ère professionnelle. Federer détient le record chez les hommes avec 20, Nadal en totalise 19 et Djokovic en compte 17; aucun autre homme n’en a plus de 14.

Ils attirent l’attention des amateurs de tennis et des autres aussi.

Soyons honnêtes: ce qui se passe dans leur cas importe plus que pour les autres joueurs, en particulier parce que Williams essaie d’égaler le record de l’ère moderne de 24 titres majeurs de Margaret Court, et que Nadal et Djokovic se rapprochent de Federer.

Le plus fascinant: leurs âges. Federer et Williams auront bientôt 39 ans; Nadal a 34 ans, Djokovic 33.

«Ça pourrait être comme, ‘Euh, j’aime vraiment passer du temps à la maison.’ Ils ne sont pas dans une course folle. Alors émotionnellement et mentalement, ils pourraient penser: ‘est-ce que je veux vraiment recommencer? Est-ce que je veux vraiment reprendre l’entraînement? Puis-je vraiment me concentrer à 100 pour cent?’, a souligné Chris Evert, championne de 18 titres majeurs.


« Un corps et une tête de 34 ans ont beaucoup plus d’expérience qu’un corps et une tête de 21 ans. Je ne sais donc pas ce qui va se passer. »
Rafael Nadal

«Ou, l’envers de la médaille, ils pourraient avoir un sentiment d’urgence et penser: ‘OK, j’ai vraiment envie de jouer encore pendant un an environ et j’ai besoin d’atteindre mes objectifs maintenant. Je ne rajeunis pas.’»

Wimbledon devait se dérouler en ce moment, mais a été annulé pour la première fois depuis 1945 en raison de la pandémie de la COVID-19. Le tennis sanctionné est suspendu depuis mars et, pour le moment, devrait reprendre en août; les Internationaux des États-Unis commencent le dernier jour de ce mois. Roland-Garros, reporté en mai, devrait maintenant commencer le 27 septembre, deux semaines après la fin du tournoi américain.

«Il est beaucoup plus facile [de préparer] un corps âgé de 21 ans, qu’un corps de 34 ans. C’est évident. Mais en même temps, un corps et une tête de 34 ans ont beaucoup plus d’expérience qu’un corps et une tête de 21 ans. Je ne sais donc pas ce qui va se passer, a constaté Nadal.

«De manière générale, c’est mieux pour un jeune, car pendant toute cette période que nous avons perdue, un jeune a beaucoup de temps pour récupérer. Pour un gars plus âgé, nous avons perdu la même période, [mais] en termes de perspective, c’est différent, a poursuivi le Majorquin. Parce que perdre un an à 34, 36 ou 33 ans, ce n’est pas la même chose que perdre un an à 20 ans, quand vous avez toute votre carrière devant vous.»

Nadal a peut-être l’intention de faire l’impasse sur la surface dure de New York, où il est le champion en titre, pour être plus reposé et préparé pour la terre battue de Paris, où il pourrait égaler les 20 titres majeurs de Federer avec un 13e triomphe à Roland Garros. Peut-être que Djokovic choisira disputer les Internationaux des États-Unis après s’être montré réticent à cette idée, estimant que l’absence Nadal augmente ses propres chances.

La meilleure occasion de Federer d’ajouter à son total serait probablement à Wimbledon, qu’il a remporté huit fois. Difficile de dire combien de tentatives il lui reste.

Williams, quant à elle, a disputé la finale de quatre des sept derniers tournois du Grand Chelem, y compilant une fiche de 0-4. Et même si elle a étonnamment perdu au troisième tour des Internationaux d’Australie en janvier, il y a peu de raisons de croire qu’elle ne pourrait pas faire une autre tentative, en particulier aux Internationaux des États-Unis, où elle est sextuple championne et finaliste en 2018 et 2019.

Serena Williams a disputé la finale de quatre des sept derniers tournois du Grand Chelem.

Quant à la pause prolongée, Williams a mentionné: «Je sentais que mon corps en avait besoin, même si je n’en voulais pas. Et maintenant, je me sens mieux que jamais. Je me sens plus détendue, plus en forme. Maintenant, je suis prête à reprendre le collier et à jouer du vrai tennis.»