Les Raptors de Toronto seront de retour en action contre les Celtics de Boston.
Les Raptors de Toronto seront de retour en action contre les Celtics de Boston.

L’ambiance entourant le duel entre les Celtics et les Raptors a changé

Kyle Hightower
Associated Press
Les Raptors de Toronto et les Celtics de Boston représentent deux des meilleures équipes depuis le début des éliminatoires de la NBA, ayant toutes deux enregistré des balayages de leur série de premier tour contre les Nets de Brooklyn et les 76ers de Philadelphie, respectivement.

Les deux clubs peuvent marquer beaucoup de points et possèdent des défensives hors-pair.

Le duel se dessine comme étant l’un des plus serrés de la deuxième ronde des séries de la NBA.

Le tout commence dimanche, à 13h00. Il y aura ensuite des matches aux deux jours, jusqu’à la conclusion de la série. Au-delà du premier match, les heures restent à établir.

À l’origine, cette première partie devait avoir lieu jeudi mais les événements entourant l’intervention policière contre Jacob Blake, le week-end dernier au Wisconsin, ont mené aux reports des matchs qui devaient avoir lieu mercredi, jeudi et vendredi.

Tout a commencé avec les Bucks de Milwaukee, qui ont décidé de ne pas se présenter sur le court pour le cinquième match de leur série de premier tour, mercredi, contre le Magic d’Orlando.

Cette décision a été prise peu de temps après que Kyle Lowry eut soulevé la possibilité que les Raptors ne participent pas au premier match contre les Celtics. Son coéquipier Fred VanVleet a reconnu que les joueurs avaient tenu une réunion mais n’a pas voulu élaborer.

Toutefois, vendredi, les joueurs ont décidé de retourner sur le court et compléter les séries éliminatoires à compter de samedi.

Avant cette décision, VanVleet avait exprimé l’opinion que le ton de la série avait été modifié à la suite de l’intervention policière sur Blake.

«J’étais pas mal excité et ensuite, nous avons tous dû voir Jacob Blake être atteint de coups de feu. (...) Ça change le ton. Ce n’est pas supposé être en vain. Ça commence à donner l’impression que tout ce que nous faisons est pour la forme, que rien ne change.»

Les Celtics ont également été ébranlés par la tragédie.

«Je veux aller protester», a écrit Jaylen Brown sur Twitter mardi avant de livrer un vibrant plaidoyer en faveur de la justice après la séance d’entraînement.

«Les enfants de Blake ne pourront jamais dire qu’ils n’ont pas vu ça. Sa famille ne pourra jamais dire qu’elle n’a pas vu ça. Et franchement, je ne pourrai jamais dire que je n’ai pas vu ça. Les gens affichent constamment mon chandail numéro 7. Chaque fois que je regarde mon chandail, maintenant, je vois un homme de race Noire qui a reçu sept coups de feu.»

Des éclopés

Les deux équipes sont aux prises avec des blessures à des joueurs importants.

Lowry a subi une entorse de la cheville gauche lors du quatrième match contre les Nets et son cas est réévalué sur une base quotidienne.

Les Celtics doivent également apporter des ajustements après avoir perdu les services de Gordon Hayward, également victime d’une entorse de la cheville droite lors du premier match de leur série. On lui a fait part d’une fenêtre de quatre semaines avant d’être complètement rétabli et il est retourné à Boston pour poursuivre sa rééducation.

Même sans Hayward, les Celtics jouent aussi bien qu’à n’importe quel moment de la saison en attaque, avec trois joueurs affichant une moyenne supérieure à 20 points par partie.

Jayson Tatum a jusqu’à maintenant enregistré une moyenne de 27 points par rencontre grâce à un pourcentage de réussite de 48,7 pour cent et 9,8 rebonds récupérés. Son taux d’efficacité de derrière la ligne des trois points est de 45,2 pour cent.

Son coéquipier Kemba Walker présente une moyenne de 24,3 points et Brown suit, avec 21,5 points et 5,8 rebonds récupérés par match.

Le principal avantage des Raptors pourrait venir de leurs réservistes. Le «banc» de la formation torontoise se présentera contre les Celtics avec une moyenne de 56,5 points par match, la meilleure parmi toutes les équipes ayant participé aux séries éliminatoires.

Les réservistes des Celtics ont été limités à 20 points par partie pendant la première ronde.