Le club Camelot, à Cumberland, devait accueillir le tournoi Alexandre de Tunis à la fin juin.
Le club Camelot, à Cumberland, devait accueillir le tournoi Alexandre de Tunis à la fin juin.

L’Alexandre de Tunis aura-t-il lieu en 2020?

L’avenir du plus prestigieux tournoi de golf amateur masculin de la Vallée de l’Outaouais s’avère brumeux.

La 71e édition de l’Alexandre de Tunis devait avoir lieu les 29 et 30 juin sur les verts et allées du club Camelot, à Cumberland. Des dates qui ne tiennent plus maintenant en raison de la pandémie.

Golf Québec garde toutefois espoir de présenter l’événement plus tard durant l’été, si le déconfinement se poursuit.

«Nous avons déjà annulé des tournois, d’autres ont été reportés dont celui-là, note le directeur de tournois de la fédération provinciale, Eric Couture.

L’Alexandre de Tunis est la première étape de la triple couronne du golf québécois. Le Duc de Kent et les championnats provinciaux sont les deux autres rendez-vous.

«Ce sont nos trois tournois majeurs. Nous avons fait quelques scénarios, mais nous attendons de voir où on s’en va avec le retour de la compétition avant de se lancer dans un calendrier précis.»

Environ 140 golfeurs participent annuellement au tournoi Alexandre de Tunis. Ce tournoi se déroule sur deux jours.

Golf Québec n’écarte pas la possibilité que l’événement soit ramené sur une seule ronde pour l’édition 2020.

«Plusieurs facteurs auront une influence dans cette décision», précise Couture en parlant du format qui sera retenu.

«Notre premier défi en ce moment, en termes d’organisation, c’est le voyagement», ajoute-t-il. Le gouvernement québécois demande aux gens d’éviter encore de se déplacer d’une région à l’autre malgré la réouverture de celles-ci.

Golf Québec cherchera à réduire toute manipulation d’équipement durant ses tournois. Les fanions resteront dans les coupes. Un système de poulies sera implanté pour la récupération des balles.

Un peu comme ce qui se fait en ce moment pour les golfeurs récréatifs.

La traditionnelle carte de pointage pourrait aussi disparaître lors des tournois provinciaux. «Les joueurs pourraient entrer les infos en ligne via une application sur leur téléphone», note Éric Couture.

À l’Association de golf de la Vallée de l’Outaouais (OVGA), on a aussi mis à jour le calendrier des tournois, la semaine dernière.

«Il a fallu annuler des événements prévus en mai et juin. Pour l’instant, nous prévoyons entamer notre saison compétitive le 6 juillet avec un tournoi de qualification au club eQuinelle (à Kemptville) en vue de l’Alexandre de Tunis, souligne le directeur des tournois, Dru Lafave.

«Le tournoi de qualification suivant aura lieu le 13 juillet à Rockland», ajoute-t-il.

Lafave a rappelé que l’Ontario permet déjà la tenue de tournois. Ce qui n’est pas encore le cas en sol québécois.

L’OVGA représente près de 80 terrains des deux côtés de la rivière des Outaouais. Parmi les événements annulés, on retrouve les populaires championnats interclubs qui existent depuis plus de 60 ans.

«Une décision qui affecte plusieurs golfeurs... Plus de 1000 personnes participaient aux qualifications dans les divers clubs de la région», souligne Dru Lafave.

«La santé et la sécurité des participants étaient les principaux facteurs. Aussi, certains clubs ont exprimé des inquiétudes à l’idée d’accueillir des joueurs de l’extérieur. Des golfeurs avaient aussi des inquiétudes à l’idée de se retrouver dans le même quatuor que des joueurs qu’ils ne connaissent pas. Il aurait fallu aussi éviter des rassemblements de gens qui auraient voulu célébrer la victoire près du vert du 18e trou. Je te dirais que la réaction des gens a été positive jusqu’ici.»

Les championnats régionaux chez les hommes, les femmes de même que les seniors demeurent à l’horaire lors des deux dernières semaines de juillet. Les clubs Marshes, Carleton, Rideau View, Upper Canada et Eagle Creek ont été retenus comme milieu hôte.