L'équipe albertaine composée de (gauche à droite) Kevin Koe, Pat Simmons, Carter Rycroft, Nolan Thiessen et le substitut Jamie King tient fièrement le trophée emblématique.

L'Alberta s'assure le Brier

Kevin Koe a privé le favori local Jim Cotter du premier prix, hier, alors que la formation albertaine a inscrit trois fois trois points, en route vers une victoire de 10-5 contre la Colombie-Britannique lors de la finale du Championnat canadien de curling masculin.
Cotter, qui est originaire de Kamloops et qui lance les pierres de quatrième pour l'équipe de John Morris, avait défait Koe lors du match entre les deux premières têtes de série après le tournoi rotation vendredi afin d'accéder directement en finale. Le match a bien débuté pour les Britanno-Colombiens, alors qu'ils ont profité de l'avantage de la dernière pierre au premier bout pour inscrire deux points.
Cependant, le quatuor de Calgary a répliqué avec trois points au deuxième bout, profitant d'un placement raté par Morris.
Cotter a imité son capitaine au quatrième bout et il a dû finalement se contenter d'un placement pour un point, ce qui créait l'égalité 3-3.
Au cinquième bout, Cotter a ouvert la porte à Koe quand sa pierre a roulé à l'extérieur de la maison après une sortie et Koe en a profité pour ajouter trois autres points à son total.
Koe a porté un dur coup à la formation de Morris avec trois autres points au septième et il n'a jamais été inquiété par la suite.
Morris a concédé la victoire après le neuvième bout.
Il s'agit d'un deuxième titre du Brier pour Koe, qui avait aussi gagné en 2010 avant de remporter le titre mondial quelques semaines plus tard à Cortina d'Ampezzo.
Cette fois, Koe et ses coéquipiers Nolan Thiessen, Carter Rycroft et Pat Simmons porteront les couleurs du Canada au Championnat du monde de curling masculin à Pékin, en Chine, du 29 mars au 6 avril.
Rien pour le Québec
Par ailleurs, une série de coups ratés du Québec a facilité la route du Manitoba vers le bronze, alors que Jeff Stoughton l'a emporté 9-5 aux dépens de Jean-Michel Ménard.
Stoughton menait 8-1 après six bouts à la suite de bourdes québécoises lors des deuxième et quatrième bouts, notamment.
Ménard n'a obtenu son premier point qu'au cinquième bout.
Stoughton, 50 ans, a remporté le championnat canadien de curling masculin en 1996, 1999 et 2011.
Ni l'un ni l'autre des skips n'avait une grande envie de disputer le match.
«Personnellement, j'étais complètement épuisé mentalement, a dit Ménard. Nous n'avions pas toute notre concentration, moi particulièrement, et ça nous a coûté cher dans quelques bouts en début de match. [...] Nous avons été chanceux au premier bout, a dit Stoughton. C'est un match décevant à disputer, parce que ce n'est pas vous qui allez gagner le Brier. D'un côté comme de l'autre, le coeur n'y était pas. Personne n'a vraiment envie de disputer ce match-là.»
Ménard était d'accord.
«Je le dis poliment, mais c'est un match qui n'a pas sa raison d'être», a-t-il dit.