Rickard Rakell a reçu les félicitations de Drew Doughty après avoir déjoué Andrei Vasilevskiy, de la section Atlantique. Rakell a trouvé le fond du filet à deux reprises dans la victoire de 5-2 de la section Pacifique.

La section Pacifique s’impose au Match des étoiles

TAMPA — Rickard Rakell a fait bouger les cordages à deux reprises pour permettre à la section Pacifique de défaire la section Atlantique 5-2, dimanche, lors du tournoi des étoiles de la LNH.

La recrue Brock Boeser, Johnny Gaudreau et Drew Doughty ont également sonné la charge pour la section Pacifique. Marc-André Fleury et Mike Smith ont fait équipe pour concéder seulement quatre buts en deux matchs. L’équipe gagnante mis la main sur un lot de 1 million US$ qui sera partagé entre tous les joueurs de la formation.

Boeser, la nouvelle coqueluche des Canucks de Vancouver et la seule recrue parmi les 15 nouveaux joueurs étoiles, a également enfilé deux buts en demi-finale — une victoire de 5-2 contre la section Centrale — et a été nommé le joueur le plus utile à son équipe.

L’attaquant, qui était déjà plus que ravi de pouvoir se greffer aux meilleurs joueurs du circuit Bettman, est devenu le premier joueur recrue depuis Mario Lemieux en 1985 à recevoir cet honneur. «J’étais bouleversé, a admis le jeune joueur de 20 ans. Je n’aurais jamais pu rêver à ce moment dans toute ma vie.»

Boeser, meneur des recrues avec une récolte de 24 buts et 19 mentions d’assistance depuis le début de la campagne a également obtenu une aide lors du match final. «J’étais définitivement très nerveux avant la rencontre, a raconté Boeser. Je me suis intérieurement dit d’avoir du plaisir et de sourire. C’est ce que j’ai fait.»

Mike Green a touché la cible à deux reprises pour la section Atlantique, trompant la vigilance de Fleury et Smith en finale.

«Après avoir remporté le premier match, nous nous sommes dit qu’il fallait resserrer la vis un peu et jouer de façon plus compétitive pour remporter le montant d’argent», a mentionné Gaudreau.

«Nous nous sommes assurés d’être prêts à jouer. Parce qu’il y a maintenant un prix à la fin», a expliqué Smith, qui a bloqué six des sept tirs dirigés vers lui en deuxième demie. «Les gars devant nous ont fait du bon travail pour accélérer le rythme de la rencontre.»

Les joueurs ont défilé sur le tapis rouge, posant et signant des autographes avant d’entrer au Amalie Arena pour la première édition du Match des étoiles à Tampa depuis 1999.

Les locaux partants

Les 19 092 partisans réunis pour l’occasion se sont enflammés lorsque Jon Cooper, entraîneur-chef du Lightning de Tampa Bay et entraîneur de l’équipe de l’Atlantique, a choisi d’amorcer la rencontre avec Andrei Vasilevskiy devant la cage des siens, ainsi que Nikita Kucherov, Brayden Point et Steven Stamkos dans l’alignement partant. «Tampa a prouvé que c’était un bon marché de hockey, a souligné l’attaquant Brayden Point, qui remplaçait Victor Hedman. C’est formidable.»

Le tour du chapeau de Kucherov lors de la demi-finale était le premier depuis que le circuit Bettman a choisi d’adopter une toute nouvelle formule pour l’événement en 2016, qui transformait le match régulier des étoiles en un tournoi composé de matchs à trois contre trois.

Point, Auston Matthews et Jack Eichel ont également noirci la feuille de pointage pour la section Atlantique, qui a effacé un déficit de 3-1 pour l’emporter 7-4, en route vers la finale.

Boeser a quant à lui dénoué l’impasse alors que le pointage était égal 2-2, James Neal a marqué deux buts et Connor McDavid a récolté quatre mentions d’assistance pour la section Pacifique dans leur victoire face à la section Centrale en demi-finale.