La Major League Soccer a annoncé que sa 25e saison se poursuivra sur les territoires des 26 clubs à partir du 12 août.
La Major League Soccer a annoncé que sa 25e saison se poursuivra sur les territoires des 26 clubs à partir du 12 août.

La reprise de la saison de la MLS est moins claire pour les clubs canadiens

Michel Lamarche
La Presse Canadienne
MONTRÉAL — Les 23 équipes américaines de la Major League Soccer ont obtenu une certaine clarification, samedi, quant à la reprise de la saison régulière dans leur marché respectif. Le portrait est moins limpide en ce qui a trait aux trois formations établies au Canada.Dans un communiqué publié sur l’heure du midi, la MLS a annoncé une relance du calendrier à partir du 12 août, mais, pour le moment, uniquement aux États-Unis.

La MLS a notamment précisé que chaque club de la ligue jouera 18 rencontres de saison régulière supplémentaires, par étapes, avec la date du dimanche 8 novembre comme dernière journée du calendrier.

Cependant, rien dans ce calendrier modifié n’inclut l’Impact de Montréal, le Toronto FC et les Whitecaps de Vancouver. Ainsi, on ignore encore quand et où ces trois formations pourront jouer des matchs, et devant des spectateurs ou non.

Les dirigeants de la MLS disent travailler avec les trois clubs canadiens pour la suite de la saison régulière et espèrent annoncer des développements prochainement.

«Notre but, c’est de jouer nos 18 matchs, notre but est de jouer les neuf matchs à domicile à Montréal. Mais compte tenu des contraintes que l’on connaît tous, on regarde diverses options tout en maintenant, via la ligue, une conversation avec les autorités pour voir si, en fin de compte, notre but de jouer tous nos matchs à Montréal est possible», a déclaré Kevin Gilmore, le président de l’Impact, lors d’une vidéoconférence, samedi après-midi.

«S’il advient que la tenue de matchs à Montréal contre des équipes américaines n’est pas possible, il va falloir regarder quelles sont nos options», a ajouté Gilmore.

Dans son communiqué, la MLS a dévoilé la première phase du nouveau calendrier, lors de laquelle chaque club américain jouera six rencontres face à d’autres clubs américains d’ici le 14 septembre.

La MLS prévoit annoncer le reste du calendrier de la saison régulière d’ici le début de septembre.

Quant aux trois équipes canadiennes, elles demeurent en quarantaine depuis leur retour de la Floride, après leur participation au tournoi de relance de la MLS.

«(Notre quarantaine) se termine demain (dimanche), mais Toronto et Vancouver sont encore en quarantaine jusqu’à lundi et mardi, je crois, a fait remarquer Gilmore. Donc, un retour au jeu à partir du 12 août serait peu probable. L’idée, c’est d’essayer de jouer les six matchs dans la même période de temps que les clubs américains.»

«Les détails sont à confirmer et ils vont se confirmer une fois que les provinces auront donné leur approbation à un retour aux matchs, a renchéri Gilmore. On sait qu’à Québec, c’est déjà fait, mais il reste aussi l’Ontario et la Colombie-Britannique.»

Jusqu’à maintenant, toutes les équipes de la MLS ont joué cinq matchs de la saison régulière, dont trois lors des phases de groupes du tournoi de relance de la ligue. Les deux premières rencontres ont eu lieu entre la fin février et la mi-mars.

L’Impact présente une fiche de deux gains, deux revers et un verdict nul pour un total de sept points. Il occupe le cinquième rang dans l’Association Est.

La phase finale Audi de la Coupe MLS sera élargie à 18 équipes en 2020, comparativement à 14 l’an dernier. La Coupe MLS se jouera le 12 décembre.

Quant à la finale du tournoi de relance, elle sera disputée le 11 août à Lake Buena Vista entre Orlando City SC et les Timbers de Portland.

Possibilité de spectateurs

Pour le moment, la majorité des rencontres dans les marchés locaux seront jouées en l’absence de spectateurs, a annoncé la ligue.

La MLS et les dirigeants des clubs travaillent avec les instances sanitaires locales et les responsables gouvernementaux afin d’élaborer un plan permettant, là où ce sera permis, d’avoir une affluence limitée lors de certains matchs.

«On sait que le décret du gouvernement (du Québec) la semaine passée a confirmé que les matchs d’équipes professionnelles à l’extérieur vont être permis et que 250 spectateurs vont pouvoir assister à ces matchs. Cette semaine, nous avons l’intention de soumettre notre plan d’opérations à la Santé publique, pour l’assurer qu’on répond à ses consignes sanitaires, et aussi un protocole mis en place par la ligue», a souligné Gilmore.

Au fil de la vidéoconférence, Gilmore a reconnu qu’il espère que la situation au Québec s’améliore au point de pouvoir accueillir, éventuellement, plus que le nombre maximum permis de 250 spectateurs.

«Dans la mesure où on peut avoir des discussions avec le gouvernement qui démontrent qu’on est prêt à augmenter notre capacité à un certain niveau tout en respectant les consignes et la santé des joueurs, de notre personnel et des partisans, on va procéder à cette discussion. Si le gouvernement est prêt, si la santé publique est confortable avec ce qu’on met en place et qu’on a le droit de permettre à plus que 250 spectateurs de se présenter au stade, on va le faire.»

Le nouveau calendrier porte une attention particulière à l’efficacité des déplacements, a précisé la MLS dans son communiqué.

«Les équipes prendront des avions et des autocars affrétés spécialement et, lors de la majorité des déplacements, arriveront sur le territoire de leur adversaire le jour du match et en repartiront le soir même après le match.»

La MLS a aussi fait savoir que la reprise du jeu dans les marchés locaux comprendra des protocoles de santé et de sécurité complets, dont de fréquents tests de dépistage de la COVID-19 auprès des joueurs, des entraîneurs et du personnel essentiel.