Le défenseur David Luiz et l'attaquant Frederico «Fred» Chavez Guedes, du Brésil, prennent part à l'entraînement de leur équipe, à Teresopolis.

La quête du Brésil continue sans Neymar

Même sans Neymar, le spectacle doit continuer pour la sélection du Brésil.
Les hôtes de la Coupe du monde, qui se verront maintenant forcés de jouer sans leur superstar blessée, affrontera l'Allemagne aujourd'hui en demi-finale.
Neymar a subi une fracture à une vertèbre du bas du dos dans le match des quarts de finale contre la Colombie, et il ne pourra jouer d'ici le reste du tournoi. Mais même s'il devra rester à l'écart du jeu, l'attaquant de 22 ans s'attend à ce que le Brésil décroche un sixième titre mondial.
«Je ne pourrai vivre mon rêve de disputer une finale de la Coupe du monde, a déclaré Neymar. Mais je suis certain qu'ils vont l'emporter, qu'ils vont devenir champions. Je serai là avec eux, et tout le Brésil va célébrer ensemble.»
Avec Lionel Messi et Cristiano Ronaldo, Neymar faisait partie du contingent de grandes stars qu'on retrouvait à cette Coupe du monde.
Et au Brésil, l'homme au maillot jaune no 10 est quelque chose comme une méga-star, alors qu'on voit son visage partout sur des panneaux publicitaires à travers le pays, ainsi qu'à la télé.
Neymar a répondu aux attentes même si celles-ci était très élevées, alors qu'il a marqué quatre buts en phase de groupe.
Il a continué d'avoir un impact, même sans marquer, lors des matchs éliminatoires - jusqu'à ce qu'il encaisse un genou au dos vers la fin du match contre la Colombie.
La question maintenant est de voir qui prendra la relève et acceptera d'être le point de mire de l'attaque brésilienne.
Fred a été inefficace jusqu'ici, tandis que Hulk n'a pas réussi à marquer non plus.
Et la suspension du capitaine brésilien Thiago Silva compliquera les choses. Le défenseur du Paris Saint-Germain a inscrit le premier but en quarts de finale, mais il a ensuite écopé d'un carton jaune pour avoir inutilement dérangé le gardien colombien. Il en était à son deuxième carton jaune du tournoi et il devra s'absenter du duel contre l'Allemagne.
Chez les Allemands, le sélectionneur Joachim Loew a tenté certaines choses avec sa défensive, déplaçant le capitaine Philipp Lahm à un poste de milieu, pour ensuite le ramener à sa position habituelle de latéral droit.
Avec Lahm sur la ligne défensive et Per Mertesacker sur le banc à l'occasion du match des quarts contre la France, les Allemands ont eu l'air aussi à l'aise que lors du match contre le Portugal, qu'ils ont aisément remporté en ouverture de la phase de groupe. «L'équipe s'améliore de match en match», a dit Loew, qui a mené l'Allemagne jusqu'au carré final dans chacun des tournois d'importance auxquels il a participé depuis qu'il est arrivé en poste, il y a huit ans.
Le vainqueur de l'affrontement de mardi affrontera l'Argentine ou les Pays-Bas lors de la finale de dimanche. Et si les coéquipiers de Neymar ont le dessus, le match qui aura lieu au stade Maracana à Rio devra aller de l'avant sans le favori de la population brésilienne.
«Je suis certain que mes coéquipiers feront tout en leur possible pour que je puisse vivre mon rêve de devenir un champion», a dit Neymar.