Les Olympiques de Gatineau ont participé à un entraînement, mercredi, à l'aréna Baribeau.
Les Olympiques de Gatineau ont participé à un entraînement, mercredi, à l'aréna Baribeau.

La porte s'ouvre pour Tristan Allard

Sylvain St-Laurent
Sylvain St-Laurent
Le Droit
Les Olympiques ont procédé à une première coupe. Ils ont libéré l’attaquant de 17 ans de Cantley Samuel Emery. Ils ont donc libéré un espace, au sein de leur alignement, pour donner une chance à un espoir intrigant.

Tristan Allard, un centre anglophone de Kanata, a pu participer à une première séance d’entraînement, jeudi.

Il est âgé de 18 ans et n’a jamais évolué au niveau junior majeur.

Après avoir passé dans un prep school américain, il a tenté sa chance en France.

L’an dernier, il a porté les couleurs de la formation U20 de Grenoble. Il a également joué quelques parties avec les Grizzlys de Vaujany, un club professionnel évoluant au sein de la Division 2.

Les Olympiques se sont entraînés dans leur nouveau domicile.

«J’ai joué en France, quand j’étais tout petit. Mon père gagnait sa vie en tant que hockeyeur professionnel, là-bas. Il me manquait une seule saison, dans ce pays, pour obtenir le statut de joueur national», explique-t-il.


« L’Europe, pour l’instant, c’est mon plan B. »
Tristan Allard

Si jamais Allard décide de retourner en France, plus tard, il n’aura donc pas à se battre pour mériter un des rares postes qui sont disponibles pour les hockeyeurs étrangers.

«Mon plan consiste à rester en Amérique du Nord le plus longtemps possible. L’Europe, pour l’instant, c’est mon plan B», dit-il.

Allard se sent pas mal mieux outillé, cette année, pour faire face à la compétition nord-américaine.

«J’ai toujours été un des plus petits joueurs. Je n’ai jamais été repêché par un club de la Ligue de l’Ontario. C’est pourquoi j’ai choisi de m’engager dans un prep school. L’an dernier, j’ai grandi de quatre ou cinq pouces! Je mesure six pieds et un pouce, maintenant. Je crois que je suis prêt pour la Ligue du Québec», résume-t-il.

Shawn Allard, père du nouvel espoir des Olympiques, travaille toujours dans le monde du hockey. Il occupe un poste d’entraîneur d’habiletés au sein de l’organisation de l’Avalanche du Colorado.

+

De retour au 104,7 FM

Les Olympiques auront un nouveau partenaire de radiodiffusion, cette saison. 

Dans un communiqué, jeudi, l’organisation a confirmé la rumeur qui circulait depuis un certain temps, déjà. Toutes les rencontres de la saison 2020-21, sur la route comme à la maison, seront diffusées sur les ondes du 104,7 FM. 

«Dans les jours qui ont suivi les changements au deuxième étage à l’aréna Guertin, j’ai eu des échanges avec Norm MacMillan et c’était assez clair que nous étions condamnés à nous entendre», fait savoir le directeur général de la station gatinoise, Bob Rioux, dans le communiqué. 

L’ancien joueur Luc Chénier effectuera un retour dans le fauteuil du descripteur.