Le voyage vers l’Asie a été long et difficile pour le Gatinois Olivier Rochon. Une fois là-bas, il a eu des problèmes avec le vent.

La malchance a hanté Olivier Rochon en Chine

Olivier Rochon se souviendra longtemps de son dernier séjour en Chine. Ce ne sera pas nécessairement pour les bonnes raisons.

Le skieur acrobatique de Gatineau a pris le 12e rang samedi puis le 33e rang le lendemain aux deux premières épreuves de la Coupe du monde présentées à Secret Garden. Mais c’est surtout les jours ayant précédé la compétition qui lui ont laissé un goût amer.

La compagnie aérienne a notamment égaré ses skis, tout comme ceux de ses coéquipiers.

« Ça n’a pas été la semaine espérée », a laissé tomber Rochon à l’autre bout du fil avant son départ de l’Asie.

« Le voyagement a été difficile pour venir ici. Il y avait une tempête de neige. Nos bagages ont été perdus. Nous avons mis 80 heures à se rendre ici. C’est presque autant d’heures que nous aurons passé ici. C’est un peu spécial. »

Rochon et les membres de l’équipe canadienne ont pu récupérer leurs skis à temps pour une seule séance d’entraînement. Ajoutez à cela qu’il ventait sur le site de compétition. Beaucoup même.

« De gros vents. Des rafales de 40 à 60 km à l’heure. Ça n’arrive pas souvent en Coupe du monde », a expliqué Rochon.

« Mais au moins, ça donne une idée à quoi ça pourrait ressembler en vue des Jeux olympiques en 2022. Ce sera le même site qui servira aux épreuves de sauts. »

L’ancien champion du globe de cristal s’est dit content de sa 12e position, même s’il visait une place parmi les six premiers, voire même le podium. Il était notamment troisième après les qualifications.

« Je sais que le potentiel est là », a-t-il dit.

Quant à sa 33e place, Rochon parlait de malchance. Que la force du vent a changé du moment où il s’est élancé pour ensuite effectuer son saut.

« Plusieurs autres personnes ont aussi été victimes de ça », a-t-il noté.

Le vétéran âgé de 28 ans n’est pas inquiet pour la suite des choses, même s’il n’est toujours pas qualifié en vue des Jeux olympiques de février prochain à PyeongChang. Ski acrobatique Canada retiendra les trois meilleurs résultats de chacun de ses athlètes en 2016-2017 et 2017-2018 afin de faire la sélection de son équipe.

Rochon a notamment terminé sixième, septième et dixième la saison dernière. Il pourra améliorer son sort lors de la prochaine étape de la Coupe du monde, le 6 janvier, à Moscou. « Là, je reviens à la maison pour me reposer un peu. Je vais repartir vers la Finlande le 26 décembre pour m’y entraîner pendant cinq à six jours. Ensuite, nous irons en Russie. »

Trois autres arrêts sont prévus à l’horaire de la Coupe du monde avant que Ski acrobatique Canada arrête ses choix. Il y aura l’étape de Deer Valley le 12 janvier puis les deux de Lake Placid les 19 et 20 janvier.