Karol-Ann Canuel a aidé sa coéquipière Megan Guarnier à terminer cinquième.

Karol-Ann Canuel complète son quatrième Giro rosa en 32e position

Un autre Giro rosa derrière la cravate !

La cycliste gatinoise Karol-Ann Canuel a complété son quatrième Tour d’Italie, dimanche. Au terme de la dernière étape, un parcours de 120 kilomètres dans la commune de Cividale del Friuli, elle peut dire mission accomplie.

Elle a contribué à la cinquième position, au classement cumulatif, de sa coéquipière chez Boels Dolman, Megan Guarnier.

« Oui, je suis contente que ça soit terminé ! Le Giro est toujours difficile, c’est certain et cette année, la montée du Zoncolan était vraiment difficile », a-t-elle confié à l’agence Sportcom.

« C’était une course difficile et Megan a couru à 100 %. »

Canuel a elle-même pris le 32e rang du classement général. Elle a terminé la compétition à 36 minutes et six secondes de la championne, la Néerlandaise Annemiek van Vleuten.

Ironiquement, Canuel a également pris la 32e position lors de l’étape ultime. Elle a fini dans un groupe qui a franchi le fil d’arrivée trois minutes et huit secondes après la gagnante.

Canuel n’a pas connu que de bonnes journées en Italie. Mercredi, au terme de la sixième étape, elle s’est plaint de « mauvaises sensations ».

« J’ai juste eu de très mauvaises sensations, donc je suis un peu déçue de ma journée. Ça arrive », a-t-elle expliqué à Sportcom.

La Gatinoise conservera également de douloureux souvenirs d’une ascension de 11 kilomètres au sommet du Monte Zoncolan, samedi.

« Je n’ai j’aimais rien vu de similaire. J’avais un braquet de 34x32 et je ne moulinais pas ! »

Canuel ne pourra pas vraiment se reposer dans les prochaines heures. Elle quittera l’Italie pour se rendre en France. Elle participera à La Course, une compétition organisée en marge du Tour de France.