Le hommes de John Gibbons ont offert une victoire à leur gérant pour son dernier match à Toronto.

John Gibbons ne sera pas de retour en 2019

TORONTO — John Gibbons ne sera pas de retour comme gérant des Blue Jays de Toronto en 2019, ce qui mettra un terme à son deuxième séjour avec l’équipe.

Les Blue Jays ont annoncé la nouvelle mercredi avant de signer un gain de 3-1 face aux Astros de Houston, dans le cadre de leur dernier match à domicile cette saison.

«Nous avons décidé que nous étions dus pour effectuer un changement, amener une nouvelle voix dans l’organisation, a dit le directeur général Ross Atkins. Et en vertu de l’homme qu’est Gibby, nous sommes ici dans le respect, ce que nous apprécions. Il le méritait, ça ne fait aucun doute.»

En après-midi, le receveur recrue Reese McGuire a frappé son premier circuit dans les Majeures en cinquième manche, après que Randal Grichuk eut amorcé la rencontre avec une claque de deux points, pour permettre à Gibbons de savourer une dernière victoire devant les partisans torontois.

L’avenir de Gibbons était incertain depuis un bon moment déjà, mais les Blue Jays avaient confirmé en août qu’il allait terminer la campagne en cours. La saison des Blue Jays prendra fin dimanche, au terme d’une série de trois rencontres face aux Rays, à St. Petersburg.

«Nous avions bien gardé le secret, non ?», a dit Gibbons, faisant rire les nombreuses personnes ayant assisté à la conférence de presse.

Tôt en 2017, Gibbons avait été récompensé pour avoir guidé l’équipe vers deux participations d’affilée aux éliminatoires en recevant une prolongation de contrat jusqu’à la fin de la campagne 2019. Le contrat était assorti d’une option à la discrétion du club pour la saison 2020. Cependant, les Blue Jays n’ont pas participé aux éliminatoires en 2017 et n’ont pas répondu aux attentes cette saison.

Les Blue Jays ont rapidement été sortis de la course et ont amorcé un processus de reconstruction en échangeant des vétérans comme Josh Donaldson et J.A. Happ.

«Le ciel était de plus en plus sombre, ça ne fait pas de doute», a admis Gibbons.

Gibbons occupe le deuxième rang dans l’histoire de l’équipe pour les victoires en tant que gérant avec 791, avant le match de mercredi. Cito Gaston est le meneur avec 892 victoires.

Les plans pour dénicher un successeur n’ont pas été abordés par Atkins.

Âgé de 56 ans et originaire de San Antonio, au Texas, Gibbons avait aussi dirigé l’équipe d’août 2004 à juin 2008. Il avait été embauché pour une deuxième fois en novembre 2012.