La flamme olympique a été transmise au comité organisateur des Jeux olympiques de Tokyo, jeudi à Athènes.

JO 2020: la flamme olympique est remise à la délégation japonaise

La flamme olympique a été transmise au comité organisateur des Jeux olympiques de Tokyo, jeudi à Athènes.

La pandémie de la COVID-19 a contraint la cérémonie de transmission du flambeau, habituellement très élaborée, à se dérouler de manière très sobre dans le stade où ont été présentés les premiers Jeux olympiques modernes en 1896.

Le stade de marbre, doté d’une capacité de 80 000 places, était vide, à l’exception de quelques dirigeants et participants à la cérémonie. La délégation japonaise était absente en raison des restrictions de voyage, et en conséquence le directeur du comité organisateur des JO de Tokyo, Yoshiro Mori, a livré un discours en vidéo-conférence du Japon. Mais son message était convaincant.

Conséquence de la pandémie de la COVID-19, le stade de marbre, doté d’une capacité de 80 000 places, était vide, à l’exception de quelques dirigeants et participants à la cérémonie.

Mori a déclaré: «Par la présente, je promets que la vasque olympique sera allumée le 24 juillet dans le Stade olympique de Tokyo».

Le président du Comité olympique grec, Spyros Kapralos, a remis la flamme à un dirigeant japonais de l’organisation Unicef à Athènes et à l’ex-nageuse olympique Naoko Imoto. Elle s’est ensuite dirigée vers l’aéroport, pour un vol en direction du Japon.