Alexis Lepage était très satisfait de sa performance au Pérou : « C’était un moment magique pour moi. »

Jeux panaméricains: le relais en argent pour Lepage

Alexis Lepage a joué les héros pour le Canada en triathlon, lundi, lors de la troisième journée de compétitions aux Jeux panaméricains.

Dernier des quatre membres du relais mixte à s’élancer, l’athlète de Gatineau a permis au Canada de passer du quatrième au second rang pour obtenir la médaille d’argent. 

Le Brésil a récolté l’or tandis que le Mexique empochait le bronze.

« Nous espérions une place sur le podium. Nous savions toutefois que ce serait serré. C’est un super bon résultat pour nous », se réjouissait Lepage au bout du fil.

Ce dernier était également heureux de sa performance. Il a pu doubler deux adversaires redoutables.

« Crisanto Grajales a gagné l’épreuve individuelle ici samedi tandis qu’Austin Hindmana été champion du monde junior en 2016 », a relaté Lepage, qui n’avait pas participé à la course individuelle.

« Je suis juste venu ici pour le relais. Je voulais être en forme et je voulais montrer que mon but est de me qualifier en vue des Jeux olympiques au relais. »

Lepage a fait équipe avec son ami Charles Paquet de même que Desirae Ridenour et Hannah Henry à Lima. Chaque membre du relais devait se taper 300 mètres dans l’eau, sept kilomètres en vélo et 1,6 kilomètre de course à pied.

Vétéran de la formation canadienne à l’âge de 25 ans, Alexis Lepage s’est amusé à effectuer une remontée.

« C’était un moment magique pour moi », a-t-il souligné.

« C’est un peu plus rare quand je me retrouve en course individuelle. C’était motivant de courir en équipe. Puis j’ai réussi à courir plus vite à pied que des gars qui sont normalement plus rapides en épreuves individuelles. »

Lepage aura peu de temps pour célébrer cette médaille d’argent. Il doit prendre l’avion dans les prochaines heures afin de revenir au pays.

Une étape de la Super League Triathlon aura lieu ce week-end à Ottawa. La portion natation se tiendra dans le... canal Rideau.

« Oui, on n’a pas le choix de nager là », a avoué en riant Lepage.

« C’est un nouveau circuit indépendant qui tente de faire concurrence aux Séries mondiales. C’est un format différent. »

Le bronze pour Zakutkney

Pendant que Lepage était en action, un autre athlète francophone de la capitale profitait d’un congé. Le gymnaste Samuel Zakutney, d’Ottawa, faisait le plein d’énergie au lendemain de sa troisième place dimanche à la compétition par équipe.

Gagner le bronze, « c’est gros pour le Canada », a souligné Zakutney.

« C’est la première médaille à ces Jeux à la compétition par équipe chez les hommes depuis 20 ans. Ça nous établit comme une bonne équipe. Les autres pays à travers le monde devraient être nerveux de nous affronter maintenant. Ça nous donne beaucoup de confiance. »

Zakutney aura la chance d’ajouter une deuxième médaille à son nom mercredi. Il sera de la finale du concours individuel à la barre fixe après avoir pris le cinquième rang lors de la ronde préliminaire.

« J’ai beaucoup de plaisir ici. Tout le monde s’encourage. Nous faisons beaucoup de bruit. Ce n’est pas comme les autres compétitions. »

Zakutney, qui fait carrière depuis quelques années dans les rangs universitaires américains à Penn State, s’avère un espoir en vue des Jeux olympiques de 2020 à Tokyo.

Après les Jeux panaméricains, il mettra justement le cap vers la Pennsylvanie afin de poursuivre ses études pendant... deux semaines.

« Après, je dois aller à Montréal pour une compétition de qualification en vue des championnats du monde. Ça va déterminer qui représentera le Canada en Allemagne au début du mois d’octobre », a raconté l’athlète franco-ontarien âgé de 20 ans. 

+
LA GYMNASTE ELLIE BLACK A DÉFENDU SON TITRE AVEC SUCCÈS

LIMA — La gymnaste de Halifax Ellie Black a défendu avec succès son titre du concours complet féminin aux Jeux panaméricains, lundi. Black, 23 ans, a marqué 55,250 points pour devancer l’Américaine Riley McCusker (55,125). La Brésilienne Flavia Saraiva a fini troisième avec 54,350 points.

Les meilleurs scores au saut de cheval et aux barres asymétriques ont donné à Black une avance non négligeable après deux rotations, et elle a été capable de résister aux fortes routines de faisceaux et de sol de McCusker. « J’ai très bien au saut et aux barres. J’en étais vraiment heureuse, a dit Black. À la poutre, j’ai pu réparer une petite erreur commise en qualifications, quand j’avais quitté le plancher sur un de mes mouvements. »

Black en est à sept médailles aux Panaméricains, incluant deux dans l’édition actuelle. Elle a aidé le Canada à remporter l’argent par équipe, samedi.

À souligner aussi la performance de la skieuse nautique Whitney McClintock-Rini. L’athlète de Cambridge, en Ontario, a remporté l’argent au saut et au slalom. Ces résultats ont porté son total de médailles panaméricaines à 13 depuis ses débuts aux Jeux de Rio de Janeiro en 2007.

McClintock-Rini, 29 ans, participe pour la première fois à des Jeux panaméricains sans son frère Jason, qui s’est illustré dans le même sport. Sa belle-fille, Paige Rini, de Kingston, a continué dans la lancée familiale avec le bronze en slalom et aux figures, à ses débuts aux Jeux panaméricains.

« C’est ma première compétition sans mon frère et maintenant ma belle-fille est dans l’équipe et c’est vraiment super. Notre famille est partout, c’est comme à la maison », a déclaré McClintock-Rini.

« Paige a littéralement skié juste devant moi. C’est vraiment bien de l’avoir ici et encore mieux de la regarder avoir autant de succès. Ça facilitera ma transition en sachant qu’elle va prendre ma place. »

McClintock-Rini et Rini participeront au concours général mardi.

Stephen Neveau, de Calgary, a remporté l’argent en slalom masculin et Dorien Llewellyn, d’Innisfail, en Alberta, a fini deuxième aux figures. Avec la Presse canadienne