Intrépide

La fatigue commençait à se faire sentir chez l’Intrépide

Personne n’a dit qu’il serait facile d’affronter la troisième meilleure formation de la Ligue midget AAA du Québec.

L’Intrépide de Gatineau a entrepris le deuxième tour des séries en force, samedi, signant une victoire de 2-1 sur la patinoire des Vikings de Saint-Eustache.

Vingt-quatre heures plus tard, ça s’est passé fort différemment.

Les Vikings ont rebondi comme il fallait. Ils ont complètement dominé Gatineau, 7-2, dans le match numéro deux.

« Nous avions un mauvais match dans le système », a d’abord réagi l’entraîneur-chef Martin Lafleur.

Ses joueurs, croit-il, commencent à ressentir la fatigue des séries.

« Il s’agissait de notre septième match en 10 ou 11 jours. Clairement, notre énergie était plus basse. Toutes les erreurs que nous avons commises nous ont coûté cher », précise-t-il.

L’Intrépide a joué beaucoup de matches parce que sa série du premier tour s’est rendue à la limite. Il a eu besoin de cinq parties pour éliminer les Lions du Lac St-Louis.

Les Vikings, eux, ont tôt fait de se débarrasser de leurs rivaux en trois petites parties.

« Nous aurons le temps de nous reposer cette semaine. Ça fera du bien », estime Lafleur. Le match numéro trois de la série sera disputé vendredi soir prochain, au Complexe Branchaud-Brière.

Dans la ligue de midget AAA du Québec, les deux premiers tours des séries sont présentés en format 3 de 5.

Le gardien gatinois Jérémie Lefebvre a été très solide samedi. Dimanche, il a été retiré du match après avoir alloué trois buts sur huit lancers.

Hendrix Lapierre a été le meilleur joueur à l’attaque pour son équipe. Il a obtenu deux mentions d’aide, samedi. Il a marqué un des deux buts dans la défaite, dimanche.

Le capitaine des Vikings, Félix Lafrance, a lui aussi connu un gros week-end. Il a été l’auteur du seul filet de sa formation, samedi. Il a connu un match de trois points, dimanche.

Les Vikings ont causé beaucoup de problèmes à leurs adversaires lors des unités spéciales. Ils ont inscrit quatre buts lors de leurs 11 supériorités numériques, dans la victoire de dimanche.

« J’ai bien aimé notre façon de jouer à cinq contre cinq. À forces égales, nous avons démontré que nous sommes capables de rivaliser avec eux », dit Martin Lafleur.

« Ils ont un bon power play. Il faudra juste s’assurer de rester sur la glace, de ne pas trop aller au banc des pénalités.

Hockey junior

Intrépide: les joueurs ont le dernier mot

Le sentiment d’injustice arrive parfois à alimenter l’instinct de survie.

Mercredi soir, dans le match décisif de leur série de première ronde de la Ligue midget AAA du Québec, les joueurs de l’Intrépide de Gatineau ont su se remettre d’une situation insoutenable pour effacer un retard de deux buts et l’emporter 4-3 sur les Lions du Lac St-Louis devant une bonne foule de près de 900 spectateurs au Comlexe Branchaud-Brière.

Hockey junior

Lefebvre repousse tous les Lions

Au début des séries éliminatoires, quand tous les compteurs sont remis à zéro, le temps est venu de créer de nouveaux héros.

Jeudi soir, au Complexe Branchaud-Brière de Gatineau, Jérémie Lefebvre a été le héros de la première bataille des séries qui oppose l’Intrépide aux Lions du Lac St-Louis.

Intrépide

Le 16 de Pageau rejoint le 14 de Brière

La boucle a véritablement été bouclée, dimanche, quand le numéro 16 de Jean-Gabriel Pageau a été retiré par l’Intrépide de Gatineau.

Il y a 10 ans, quand il a porté les couleurs de l’équipe midget AAA de sa région, Pageau était un jeune attaquant parmi tant d’autres.

Il a commencé à gravir l’échelle à la base. Il était même celui à qui on demandait de ramasser les traîneries qui s’étaient accumulées, dans l’autocar de l’équipe, au retour des voyages.

« Je n’étais pas tout seul ! C’était une des tâches qu’on réservait aux recrues. Nous étions quatre ou cinq, cette année-là, si je me souviens bien », raconte-t-il.

Il pouvait s’agir d’une tâche particulièrement ingrate, quand l’équipe rentrait d’un voyage dans la région de Montréal, dans les froids de janvier, aux petites heures du matin.

« Une gang de jeunes, dans un bus, ça se laisse traîner pas mal. »

Pageau n’a pas eu à faire le ménage, ce week-end, lorsqu’il a rendu visite à son ancienne équipe. Il a même eu le privilège de livrer un discours aux joueurs, avant le début du match contre les Gaulois de Saint-Hyacinthe.

Les adolescents de 15, 16 et 17 ans, selon tout ce qu’on a pu comprendre, ont été très attentifs et réceptifs.

Il a ensuite eu droit à un bel accueil de la foule, lors de la cérémonie où sa bannière a été officiellement dévoilée. Il est devenu le deuxième joueur de l’histoire de l’Intrépide à recevoir cet honneur. Son mentor et ami Daniel Brière a également reçu cet honneur, il y a quelques années.

Pageau était entouré de ses parents, de sa sœur et de sa fiancée pour l’occasion.

Dans son court discours, il a parlé de « la famille  de l’Intrépide ».

« Je suis honoré. Ce n’est pas juste mon passage à l’Intrépide. C’est mon passage dans le programme sport-études. Ça m’a beaucoup aidé », a-t-il affirmé, quelques minutes avant la cérémonie.

« Alain Sanscartier m’a tellement aidé quand j’étais plus jeune... Il m’a aidé autant sur la glace qu’à l’extérieur. Il parlait tout le temps du CAP. C’était un acronyme. Pour lui, tout passait par le comportement, par l’attitude et par la performance. »

Pageau s’est greffé au programme sport-études de l’école secondaire Nicolas-Gatineau lors de sa sixième année du primaire. Il y est resté jusqu’en quatrième secondaire.

« Les dirigeants de l’Intrépide m’ont aussi enseigné à faire mon auto-évaluation. Grâce à eux, très jeune, j’ai appris à analyser mes propres matches. J’utilise toujours ces outils pour identifier les choses que je fais bien, comme celles que je pourrais faire mieux. Être capable de se regarder dans un miroir, c’est une bonne chose. »

L’Intrépide, qui continue de célébrer son 25e anniversaire, pourrait retirer quelques chandails de plus dans les prochains mois. D’autres anciens joueurs, comme Derick Brassard et Corey Crawford, connaissent de belles carrières dans la LNH.