Repêché par les Rempars de Québec, Xavier Raby s’est découvert un côté offensif avec l’Intrépide de Gatineau cette saison. Il a récolté 17 points à ses 18 premiers matches.

Xavier Raby fait son propre nom

Tel père, tel fils. Le vieil adage peut s’appliquer à Xavier Raby de l’Intrépide de Gatineau.

Physiquement, la ressemblance entre le défenseur de 16 ans et son père Mathieu est frappante. Les deux sont dotés de gabarits avantageux pour évoluer dans la brigade défensive d’une équipe de hockey de haut niveau. Les deux ont été assez talentueux pour être repêchés par des équipes de la LHJMQ.

Les similitudes s’arrêtent là cependant. Si Mathieu Raby a terrorisé ses adversaires avec 711 minutes de punition en 183 matches répartis sur trois saisons avec les Tigres de Victoriaville et les Faucons de Sherbrooke, Xavier est plus en symbiose avec le hockey d’aujourd’hui.

S’il est imposant du haut de ses 6’2’’ et 210 livres, l’espoir des Remparts de Québec arrive à se tenir loin du banc des punitions. Mieux encore, il semble en voie de devenir une plus grande menace offensive que son paternel.

Pour la première fois de sa jeune carrière, Xavier Raby amasse les points avec aisance. Il est rendu à quatre buts et 17 points en 18 matches à sa première année complète dans la Ligue de hockey midget AAA du Québec.

Au même âge, Mathieu avait récolté deux points en 24 matches avec les Forestiers d’Abitibi-Témiscamingue. À sa meilleure saison dans la LHJMQ, Raby a totalisé 20 points en 63 matches. Le Thursolien avait été repêché par le Lightning de Tampa Bay, mais il n’a jamais évolué avec le grand club.

« C’est l’fun d’avoir un père qui a joué chez les professionnels. Il me donne des tas de trucs, mais je ne pratique pas le même style que lui. Le hockey a changé beaucoup. Lui, il se battait souvent. Mon physique est aussi ma force. Il n’y a presque plus de combats aujourd’hui, mais si je joue dans la LHJMQ, je n’aurai jamais peur d’aller défendre un coéquipier. »

Motivé comme jamais

Choix de 10e ronde des Remparts l’été dernier, Raby espère que ceux-ci remarquent à quel point il a travaillé fort pour s’améliorer.

« Je veux qu’ils voient que je serai prêt à jouer l’an prochain. »

Tenu à l’écart du jeu pour les sept premiers matches de la saison, le hockey a tellement manqué à Raby qu’il a explosé sur le plan offensif à son retour au jeu.

« J’étais motivé comme jamais. J’avais tellement hâte de jouer que ça paraissait sur la glace. Je connais une bonne saison, mais l’équipe aussi. C’est donc facile de bien performer. »

Raby est le premier surpris de récolter autant de points cette saison. Il avait amassé 14 points en 29 matches avec l’Intrépide midget espoir la saison dernière.

« Je ne suis pas reconnu pour être un défenseur offensif, mais j’ai une bonne première passe et je suis capable de faire les jeux de transition. En avant, nous avons de bons joueurs pour développer les jeux et les points viennent naturellement. »

L’entraîneur-chef Martin Lafleur fait remarquer que le colosse joue « du gros hockey » depuis un mois.

« Après avoir raté six semaines en début de saison, il a mis quelques matches pour se remettre dans le bain. Depuis un mois, il joue avec beaucoup de confiance. Comme la majorité des défenseurs, il est efficace quand il garde les choses simples. »

Lafeur explique que Raby devient redoutable lorsqu’il utilise ses forces.

« Son gabarit est un atout. Il commence à s’en servir de mieux en mieux. C’est un gentil géant, mais il apprend à jouer avec plus de malice. Il a un bon bâton. Il est responsable dans sa zone. Il a amélioré sa mobilité et sa vitesse d’exécution. Son tir frappe le filet régulièrement. Ses points, ce sont des bonis pour notre club où l’équilibre est réparti parmi nos 20 joueurs », ajoute Lafleur.

Sixième gain consécutif

Raby a été blanchi pour une rare fois dans une victoire de 5-4 de l’Intrépide vendredi soir contre les Riverains du Collège Charles-LeMoyne.

L’Intrépide est revenu de l’arrière d’un déficit de 3-1 grâce à des buts consécutifs de William Cantin, Tyson Hinds et Mathis Demers, deux fois. Samuel Fortier a aussi compté dans cette sixième victoire consécutive des Gatinois (20-3-2).

Frédérick Latendresse a été le meilleur des Riverains (8-14-3) avec deux buts, mais le gardien Kevyn Brassard a aussi été solide avec 42 arrêts contre 32 pour William Desmarais.