Anthony Hamel et l’Intrépide de Gatineau s’attaqueront à un défi de taille au Challenge CCM de la Ligue midget AAA du Québec au Saguenay à partir de mercredi.

Un Challenge qui porte son nom pour l’Intrépide

Cette année plus que jamais, la définition du Challenge CCM de la Ligue de hockey midget AAA du Québec prendra tout son sens pour l’Intrépide de Gatineau.

Pour la première fois en cinq ans, ce tournoi annuel sera disputé loin du Complexe Branchaud-Brière et le défi s’annonce immense pour les protégés de l’entraîneur-chef Martin Lafleur au Saguenay.

Finaliste en 2015, puis demi-finaliste en 2016 et 2017, l’Intrépide n’a pas été favorisé par le tirage au sort de la compétition qui regroupera 24 équipes dans six divisions à partir de mercredi.

Le fruit du hasard a placé trois des quatre meilleures équipes de la Ligue midget AAA dans la même division. Comme une seule équipe par division est assurée de passer à la ronde éliminatoire en compagnie des deux meilleures équipes de deuxième position, il y aura au moins deux sérieux aspirants au titre de moins dans les jambes des puissants Chevaliers de Lévis dès samedi matin.

Les Chevaliers (28-0-0) n’ont toujours pas subi la défaite cette saison, mais pour remporter le Challenge CCM, il faut pratiquement gagner sept matches consécutifs en seulement cinq jours. C’est toute une commande.

Or, les Cantonniers de Magog (23-2-4), Gatineau (21-5-2) et les Estacades de Trois-Rivières (18-8-3) ont été regroupés dans la même section et s’élimineront entre eux d’ici vendredi.

« C’est malheureux qu’autant de bons clubs soient regroupés dans la même division. Nous venons de jouer contre Magog et Trois-Rivières et nous savons que le défi sera grand. En regardant les autres divisions, on voit que ce sera difficile pour un club de notre section d’être le meilleur deuxième. Nous n’aurons pas de marge de manœuvre, mais il ne faut pas voir ça comme une montagne. Il faudra y aller une période à la fois et se rappeler qu’il y aura six points à l’enjeu du classement général de notre ligue dans ce tournoi », a dit Martin Lafleur, dont le club a divisé les honneurs de ses récentes séries contre les Cantonniers et les Estacades.

Nouvelle-Écosse d’abord

L’Intrépide va amorcer son tournoi mercredi soir contre les Sélects de Newbridge Academy, l’équipe invitée de leur division. Il s’agit d’un prep school de la Nouvelle-Écosse.

Les Gatinois n’arriveront pas au Saguenay au sommet de leur forme non plus. Deux joueurs ne feront pas le voyage en raison de blessures et puisque la dernière série contre les Estacades a été tumultueuse, l’Intrépide avait dû rappeler quatre joueurs pour son match de dimanche.

Le club sera un peu déglingué au Saguenay et le congé de trois semaines qui suivra le tournoi sera le bienvenu pour renflouer les forces.

Capitaine motivé

Membre de l’équipe qui a atteint le carré d’as l’an dernier, le capitaine Anthony Hamel ne voulait surtout pas se plaindre d’avoir été placé dans « le groupe de la mort » avant de prendre le chemin de Jonquière.

« Franchement, je ne regarde pas la division dans laquelle nous avons été placés. Il ne faut rien laisser au hasard. Nous connaissons une bonne saison. Nous avons travaillé tellement fort pour être là où nous sommes. Nous nous rendons au Challenge avec l’idée de gagner notre division et de participer à la ronde éliminatoire », a dit le défenseur de 16 ans.

Même s’il ne veut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué, Hamel signale qu’il rêve d’un affrontement contre les Chevaliers de Lévis. L’Intrépide n’a toujours pas croisé l’équipe invincible depuis le début de la saison.

« Nous sommes plusieurs clubs à vouloir devenir les premiers à les battre. Nous jouerons contre eux en janvier, mais ça serait bien de les affronter dans le tournoi. Nous n’attendons que ça. Je pense qu’avec notre style de jeu et notre vestiaire uni, nous serions capables d’être les premiers à les déstabiliser. »

L’espoir des Islanders de Charlottetown aimerait étirer son séjour au Saguenay afin de renforcer les liens entre coéquipiers en fonction de la dernière tranche de saison.

« L’année dernière, nous étions à la maison pour ce tournoi. Ça va être différent cette année. Nous resterons ensemble après les matches et nous aurons du plaisir ensemble. J’espère que nous serons encore là dimanche. »

Pas de congé pour tous

Ce ne sont pas tous les joueurs de l’Intrépide qui profiteront d’une pause du temps des Fêtes. Tyson Hinds et Andrew Belchamber participeront à un tournoi préparatoire aux Jeux du Canada avec l’équipe Québec U16 alors que Marc-Olivier Racine-Roy, Mathis Demers et Victor Barakett feront partie d’une équipe de joueurs étoiles de 16 ans non repêchés dans le cadre du même tournoi.