Depuis lundi soir, Martin Lafleur dirige un camp d’entraînement hors de l’ordinaire à la barre de l’Intrépide de Gatineau midget AAA.
Depuis lundi soir, Martin Lafleur dirige un camp d’entraînement hors de l’ordinaire à la barre de l’Intrépide de Gatineau midget AAA.

L’Intrépide saute sur la glace

Jean-François Plante
Jean-François Plante
Le Droit
Les circonstances sont anormales, mais depuis lundi soir, l’Intrépide de Gatineau est de retour sur la glace afin de préparer sa saison 2020-21 dans la Ligue de hockey midget AAA du Québec.

Trente-sept aspirants ont participé aux premiers entraînements du club au Complexe Branchaud-Brière dans la première phase de son camp d’entraînement. C’est toujours bien ça de gagner dans ce monde où il est difficile de retrouver un semblant de normalité, mais le camp d’entraînement 2020 de l’Intrépide n’aura rien d’ordinaire.

Cette semaine, il s’agira surtout d’un camp de perfectionnement. Les dirigeants de l’équipe sont déjà en mode d’évaluation, mais il n’y aura pas de matches intra-équipe. Que des entraînements axés sur les tactiques individuelles. Dimanche et lundi prochain, il y aura des matches intra-équipe, mais les équipes seront constituées de 11 joueurs (deux trios d’attaquants, deux paires de défenseurs et un gardien) qui vont se disputer des matches plus courts de trois périodes de 10 minutes. Il n’y aura pas de mises en échec non plus.


« Toutes les décisions de l’organisation ont été prises en fonction de minimiser les risques de propagation du virus. »
Martin Lafleur

L’Intrépide doit ensuite commencer à jouer ses matches hors-concours mardi, jeudi et vendredi de la semaine prochaine.

«Toutes les décisions de l’organisation ont été prises en fonction de minimiser les risques de propagation du virus. Certains clubs ont fait des pré-camps avec 80-90 joueurs. Nous avons commencé notre camp avec 37 joueurs et ça s’est super bien déroulé. J’ai senti beaucoup d’enthousiasme chez les joueurs dès les premiers entraînements. Il y avait une bonne énergie sur la glace», a expliqué l’entraîneur-chef Martin Lafleur.

Ce dernier s’est dit impressionné par le respect des consignes sanitaires imposées par la Santé publique.

«Nous n’avons pas eu à intervenir. Les joueurs arrivent en se lavant les mains. Ils s’inscrivent. Nous prenons leur température. Il y a tout un protocole à suivre. L’organisation a embauché une personne pour s’assurer du respect des règles, car ce sont les organisations qui sont responsables de s’assurer que les mesures de sécurité soient bien appliquées. Ce n’est pas la responsabilité du complexe d’assurer la limite de 250 spectateurs. Pour l’instant, l’accès à l’aréna est limité aux familles immédiates des joueurs. Le port du masque est obligatoire dans les déplacements dans l’aréna. On peut le retirer une fois rendu à son siège. Quant aux joueurs, tout le monde est prêt à faire les efforts nécessaires pour que nous ayons une saison. Tout le monde est prêt à vivre avec notre nouvelle réalité», a ajouté Lafleur.

Hockey Québec est toujours dans la phase 5 de son retour au jeu. Il faudra attendre la phase 6 pour insérer les contacts entre les joueurs sur la patinoire.