L'entraîneur-chef de l'Intrépide de Gatineau, Martin Lafleur
L'entraîneur-chef de l'Intrépide de Gatineau, Martin Lafleur

L’Intrépide en mode séries

Il reste encore un match de saison régulière à disputer à l’Intrépide de Gatineau vendredi soir à Laval, mais pour la troupe de Martin Lafleur, ce dernier duel contre le Rousseau Royal aura déjà une saveur des séries éliminatoires.

Une victoire assurerait aux Gatinois l’avantage de la patinoire au premier tour des séries de la Ligue de hockey midget AAA du Québec.

Huitième au classement général, l’Intrépide (22-18-1) peut toujours gagner un rang comme il pourrait reculer au 10e rang avec un revers contre les champions de la division CCM vendredi. L’équipe outaouaise occupe provisoirement le deuxième rang de cette division.

«Ça va nous prendre une victoire en temps réglementaire pour commencer les séries à domicile. C’est important, surtout dans une courte série trois de cinq, mais en même temps, ce n’est pas primordial. Nous avons obtenu la même fiche à la maison (11-9-1) que sur la route (11-9-0) cette saison», a indiqué Martin Lafleur, qui avait mené son équipe au carré d’as au printemps dernier.

Le Rousseau Royal de Laval-Montréal (27-14-0) ne sera pas dans le même bateau que l’Intrépide vendredi soir. Il est déjà assuré du premier rang de la division et il va amorcer ses séries contre Amos.

Gagne ou perds, ce match n’aura aucune incidence sur sa position en séries éliminatoires.

L’Intrépide a connu une saison en dents de scie. Après un excellent départ où il a aligné les victoires, il a connu une période creuse, suivie d’une période de regain et une autre disette après les Fêtes. Il a toutefois terminé la saison en remportant six de ses 10 derniers matches.

«Nous allons finir l’année au milieu du peloton. Si on regarde la saison dans son ensemble, c’est satisfaisant. Pour notre territoire, il est réaliste d’établir l’objectif de terminer entre les sixième et 10e positions. Nous avons formé une équipe de séquences. Nous avons eu de la difficulté à freiner les séries de défaites, mais nous avons aussi pris du momentum dans nos séries de victoires. Quand nous jouons en confiance, nous pouvons accomplir de belles choses», a expliqué Lafleur.

Ce dernier a dû composer avec des blessures à des défenseurs importants en deuxième moitié de saison. Samuel Tremblay a vu sa saison se terminer aux Fêtes. Mathis Brulotte est aussi hors de combat. Il menait l’équipe avec un différentiel de +20.

«Nos défenseurs ont été sollicités et ils ont fait le travail. Andrew Belchamber a vraiment connu une excellente deuxième moitié de saison en attaque. Il a pris son erre d’aller», a ajouté Lafleur au sujet de son meilleur compteur avec 40 points en 40 matches.

Peu importe le résultat du dernier match à Laval, l’Intrépide va amorcer ses séries dès lundi et mardi. Avec une victoire, il lancerait le tout au Complexe Branchaud-Brière. Sinon, ce sera sur la route avec le troisième match à Gatineau jeudi. L’adversaire reste à déterminer.