L'Intrépide a balayé les Gaulois de St-Hyacinthe en quatre matchs.

L’Intrépide élimine les Gaulois et accède au carré d’as

L’Intrépide de Gatineau a passé un bon coup de balai. L’équipe dirigée par Martin Lafleur a réussi à remporter sa deuxième série en trois matches consécutifs.

La troisième victoire n’a pas été facile à obtenir.

L’équipe a réussi à se forger une avance de trois buts, mardi soir, contre les Gaulois de Saint-Hyacinthe. Une avance qu’elle n’a pas été capable de protéger.

Il a fallu jouer trois minutes de prolongation pour sceller l’issue de la série. L’attaquant Joshua Lafontaine a inscrit le but qui a permis à Gatineau de quitter le stade LP Gaucher avec une victoire de 5-4.

« Nous avons connu un match avec des hauts et des bas. Je ne pense pas que ce fut notre meilleur match de la série. À 3-0, nous avons mal géré notre avance. Nous avons mal réagi. Nous sommes un peu tombés dans une zone de confort », a expliqué Lafleur, au bout du fil, sur le chemin du retour à la maison.

Il était heureux, malgré tout. L’Intrépide a quand même accédé au carré d’as de la Ligue midget AAA du Québec. Ça n’arrive quand même pas tous les jours. La dernière fois, c’était en 2007-08.

« Je ressens de l’enthousiasme au sein de notre équipe, dit-il. Les gars apprécient le moment. Ils ont du fun à cheminer dans les séries. On a joué huit matches, à date, dans les séries. On a déjà fait face à beaucoup d’adversité. C’était déjà notre troisième match en prolongation. Il n’y a rien eu de facile, jusqu’à présent. »

Préfontaine a marqué un but un peu chanceux, en surtemps. « La rondelle avait des yeux. »

Ce but en or a été préparé par son coéquipier William Cantin.

Ce dernier a trouvé le bon moment pour connaître son premier gros match offensif des séries. Il a marqué deux buts et obtenu deux mentions d’aide, alors qu’il jouait devant parents et amis. Il est originaire de la région de Saint-Hyacinthe.

Victor Barakett et Samuel Fortier ont marqué les autres buts des Gatinois, dans un match où le gardien Alexandre Groleau a été passablement occupé. Il a fait face à 41 lancers.

L’Intrépide ne connaît pas encore l’identité de son prochain adversaire.