Samuel Fortier (44) a ouvert la marque pour l’Intrépide dès la huitième minute de jeu, mais les Gatinois n’ont pas été capables de déjouer le gardien Nikolas Hurtubise sur leurs 41 autres tirs mercredi soir au Complexe Branchaud-Brière. Les Vikings de St-Eustache ont gagné le premier match de la série 3-1.

L’Intrépide a frappé le mur Hurtubise

Les Vikings de St-Eustache ont choisi le bon moment pour vaincre l’Intrépide de Gatineau pour la première fois de la saison.

Appuyés par un gardien au sommet de son art, qui a survécu à un bombardement de 42 tirs, ils ont enlevé le premier match de leur série de première ronde de la Ligue midget AAA du Québec par la marque de 3-1.

En saison régulière, les Vikings n’avaient inscrit que cinq buts en cinq matches contre les Gatinois. Ils ont évidemment perdu ces cinq duels, mais mardi soir au Complexe Branchaud-Brière, Alexis Bélisle et Alexis Leblanc ont marqué deux fois en moins de deux minutes en première période.

Leur gardien Nikolas Hurtubise s’est occupé du reste. Dans un match dominé 42-16 par l’Intrépide, il a résisté à la pression constante de la troisième période où il a vu 17 tirs contre seulement trois pour son opposant William Desmarais.

Le dernier but de Noah Gaudette a été compté dans une cage déserte.

« Nous sommes déçus du résultat, mais il n’y a pas matière à céder à la panique avec la façon que nous avons joué. Il faut quand même considérer que le facteur chance n’a pas été de notre côté. Nous avons frappé quatre poteaux et leur but gagnant a dévié sur un de nos joueurs. Le hockey est souvent une question d’opportunisme. Il faut rendre le crédit aux Vikings pour ça », a expliqué l’entraîneur-chef des Gatinois, Martin Lafleur.

C’était peut-être la pause de deux semaines en raison de la tenue des Jeux du Canada ou encore le froid glacial à l’extérieur, mais on ne sentait pas l’odeur du hockey de printemps en début de match.

L’Intrépide n’a pas été l’ombre de lui-même dans le premier engagement. La deuxième période a été un festival de pénalités. Les deux clubs n’ont presque jamais pu jouer à cinq contre cinq.

« Nous avons pris de mauvaises punitions. Ç’a coupé le momemtum. En troisième, nous sommes revenus à notre style de jeu acharné et axé sur la vitesse. Il faut bâtir sur cette période-là », ajouté Lafleur, qui a vu son club rater une belle occasion d’égaler la marque lors d’un avantage numérique double de 1:13 dans le dernier vingt.

Finalement, Samuel Fortier a été le seul à pouvoir déjouer Hurtubise pendant un avantage numérique à la huitième minute de jeu. Mais l’espoir des Tigres de Victoriaville a conservé une moyenne d’efficacité de ,928 derrière un club de 15e place cette année. Ce n’est pas pour rien qu’il traîne la réputation d’être un des meilleurs portiers de la ligue.

Même si l’Intrépide est largement favori pour gagner cette série, la saison régulière ne compte plus maintenant et le capitaine Anthony Hamel a déjà hâte de se reprendre dès mercredi soir au Complexe Branchaud-Brière.

L’an dernier, quand ces deux mêmes clubs s’étaient affrontés, la situation était inversée. Les Vikings avaient un net avantage, mais les Gatinois avaient gagné le premier match avant de perdre les trois suivants. C’est le scénario que tentera d’exécuter l’Intrépide.

« Il faut se reprendre demain (mercredi). Nous avons joué un bon match. Leur gardien a été solide. Il ne faut pas le voir trop gros. Les Vikings ont un nouvel entraîneur. Il faudra s’ajuster et revenir en force. Si nous jouons comme nous l’avons fait ce soir, ça devrait bien aller », a dit Hamel, qui a distribué de solides mises en échec tout au long de la soirée.

Les occasions n’ont pas manqué à l’Intrépide de revenir dans leur premier match des séries, mais ils n’ont pas tiré profit de leurs avantages numériques. Les Vikings ont écoulé neuf de leurs 10 punitions.

« Nous avons contrôlé le jeu et nous avons créé de bonnes chances sans être capables de compter », a avancé Lafleur, dont l’équipe a été punie pour avoir trop de joueurs sur la glace avec moins de deux minutes à jouer.

Le genre de truc qui arrive quand tu n’es pas dû pour gagner. Alors ? On efface et on recommence.