Défaits en finale du Challenge CCM midget AAA de Gatineau l’an dernier, les Élites de Jonquière se sont repris dimanche avec un triomphe contre les Chevaliers de Lévis.

Les Élites volent la vedette à Gatineau

Les Élites de Jonquière vont rentrer dans le Challenge CCM midget AAA 2018 par la grande porte alors que la prochaine édition du tournoi sera disputée dans leur cour à Saguenay.

Vaincue en finale du Challenge de Gatineau l’an dernier, la troupe de Steve Thériault s’est drôlement ressaisie en revenant de l’arrière pour vaincre l’Intrépide de Gatineau en prolongation lors de la demi-finale de samedi avant de vaincre les Chevaliers de Lévis 3-2 en finale dimanche.

En plus d’obtenir le laissez-passer au premier tour des séries éliminatoires de la Ligue midget AAA qui accompagne le championnat du Challenge CCM, les Élites ont aussi trouvé une façon de mettre un frein à une séquence de 16 victoires consécutives des Chevaliers. Avant la finale, Lévis était la seule formation invaincue du tournoi présenté à Gatineau.

« Huit ou neuf de nos joueurs ont vécu la déception de la défaite en finale l’an dernier, a souligné l’entraîneur-chef Steve Thériault. Notre équipe est plus mature cette année. Nous avons 15 joueurs repêchés dans la LHJMQ. Le Challenge est un bon moment dans la saison pour créer une chimie d’équipe. Nous avons montré beaucoup de caractère samedi en revenant de l’arrière pour battre l’Intrépide. Nous pensons au Challenge depuis le début de l’année. À travers les hauts et les bas, nous sommes restés calmes. C’est la leçon que nous avions tirée de l’an dernier. »

Auteur du but vainqueur dans le match décisif, le capitaine Mikisiw Awashish a dit que le match de la demi-finale contre Gatineau a donné toute la confiance nécessaire à son équipe pour renverser les Chevaliers dans le duel ultime.

« Le match contre Gatineau a été incroyable. Nous avons tiré de l’arrière à plusieurs reprises, mais tout le monde y croyait (à notre retour). Ce n’était qu’une question de temps. On le sentait. Personne ne s’est laissé abattre. On savait que ça allait débloquer. Maintenant, les Élites seront champions en titre lorsqu’ils présenteront le tournoi l’an prochain. Ça sera à notre tour d’avoir le privilège d’un meilleur horaire et de jouer sur notre propre patinoire », a dit le meilleur compteur des Élites avec cinq buts et neuf points en six matches.

Membre du comité organisateur du Challenge midget AAA, Alain Brisson dit avoir noté une forte hausse d’achalandage aux matches du tournoi cette année, particulièrement dans la demi-finale entre l’Intrépide et les futurs champions samedi où il y avait environ 1000 spectateurs au Complexe Branchaud-Brière.

« L’ajout de quatre équipes, dont celles des États-Unis, des Nats de Rockland (demi-finalistes) et de Sudbury a piqué la curiosité des amateurs de hockey. Il y a aussi notre équipe, l’Intrépide, qui connaît une bonne saison et qui a atteint la demi-finale. Enfin, il n’y avait pas de matches des Sénateurs et des Olympiques dans la région en fin de semaine et ceux qui ont voulu aller voir le Canadien se faire planter samedi soir ont manqué du très bon hockey ! »

Alain Brisson évalue les retombées économiques à environ un million de dollars pour la région.

« De mercredi à vendredi, il n’y avait pas une chambre d’hôtel de libre à Gatineau. Beaucoup de gens m’ont dit qu’ils avaient profité de leur passage en Outaouais pour faire leur magasinage des Fêtes et pour visiter la région. »

Après quatre ans à Gatineau, le tournoi se transportera maintenant à Saguenay, au grand dam de certains recruteurs, particulièrement ceux des collèges américains.

« J’ai vu les entraîneurs des universités Clarkson, Maine, Harvard et Ohio cette semaine. Ils m’ont dit qu’ils n’iraient pas à Saguenay l’an prochain. C’est moins bon pour les joueurs », a indiqué au Droit un influent agent de joueurs de la LNH et la LHJMQ.

Alain Brisson et son armée de 80 bénévoles comptent toutefois revenir à la charge dans quatre ans.

« Quatre ans, c’est loin, mais nous allons soumissionner pour présenter le tournoi à nouveau. Nous avons une machine bien rodée ici. Nos bénévoles sont rendus spécialisés. Ils font tous nos tournois. Nous avons mis la barre haute pour la suite des choses ! »

TROISIÈME CARRÉ D'AS CONSÉCUTIF POUR L'INTRÉPIDE

Finaliste en 2015. Demi-finaliste en 2016 et 2017. En considérant que le Challenge CCM midget AAA est rendu à 24 équipes, ça donne plusieurs bonnes prestations consécutives pour l’Intrépide de Gatineau.

Celui-ci pouvait rêver de remplir les gradins du Complexe Branchaud-Brière pour le dernier match du tournoi quand il a blanchi le Blizzard du Séminaire St-François 1-0 sur un but de Conor Frenette dans le premier match de la journée, mais l’Intrépide a laissé filer des avances de 2-0, 3-1 et 4-3 pour finalement s’incliner 6-5 en prolongation dans sa demi-finale contre les Élites de Jonquière en début de soirée. En ce sens, l’Intrépide a fait exactement le même parcours que l’année dernière en éliminant le Blizzard dans le match de 8 h 30 samedi avant de se faire sortir par les Élites dans le carré d’as.

« Le match avait bien débuté pour nous, mais le momentum a basculé souvent. On nous a refusé un but qui allait faire 4-1. Nous avons même obtenu une punition sur le jeu. Nous avons tué la punition, mais les Élites ont compté juste après pour faire 3-2. C’était un nouveau match », a expliqué l’entraîneur-chef de l’Intrépide, Martin Lafleur.

D’ailleurs, même si son équipe avait l’avantage de jouer sur sa propre patinoire, Lafleur a trouvé que l’horaire de son équipe avait été difficile. Mercredi, jeudi et vendredi, elle a toujours joué le dernier match de la soirée. Certains qui ont pris fin après 23 heures.

« Le match de 8 h 30 samedi matin n’était pas évident et nous cherchions nos jambes contre les Élites, mais je suis très content de nos joueurs et de notre tournoi. Nous sortons du Challenge avec une équipe améliorée. C’était notre objectif. Nous avons été très systématiques dans nos victoires. Nous avons limité les chances de compter de nos adversaires. Ce n’est pas un hasard d’avoir fini dans le top-4 », a ajouté Lafleur.

Hendrix Lapierre, Kevin Martin, Étienne Champagne, Conor Romain et William Dagenais (à 30 secondes de la fin) ont compté pour l’Intrépide face aux Élites. Jérémie Lefebvre a défendu la cage gatinoise dans les deux matches éliminatoires et le défenseur Sébastien Pilon (six points) a été élu dans l’équipe d’étoiles du tournoi.