Hendrix Lapierre a été le meilleur compteur de la Ligue de hockey midget AAA du Québec au mois de septembre avec cinq buts et 17 points en neuf parties. Il a ajouté un autre point dans un revers de 5-2 contre les Vikings de St-Eustache mercredi soir.

Lapierre se fait un nom

Il avait été identifié comme un des meilleurs hockeyeurs de 15 ans au Québec avant le début de la saison 2017-18 dans la Ligue de hockey midget AAA du Québec.

Hendrix Lapierre n’aura pas mis de temps à répondre aux attentes. Après le premier mois du calendrier régulier, l’attaquant de l’Intrépide de Gatineau trône au sommet des compteurs du circuit Baillargé avec une récolte de 18 points en 10 parties.

Mercredi, avant une défaite de 5-2 contre les Vikings de St-Eustache au Complexe Branchaud-Brière, il a été élu joueur offensif par excellence du mois de septembre de la ligue midget AAA. Évidemment, il a aussi reçu le titre de la recrue offensive du mois.

Son entraîneur-chef, Martin Lafleur, avoue que le premier rang du classement des compteurs n’était pas nécessairement prévu, mais que le talent offensif de Lapierre n’a jamais été mis en doute.

« Qu’il soit premier compteur de la ligue, c’est un peu surprenant, mais il travaille fort et il a un bon début de saison tout comme son ailier gauche Connor Romain. Hendrix a de bonnes mains et une bonne vision du jeu. Il déplace bien la rondelle. Il est un élément clé de notre avantage numérique. Il amène beaucoup de mouvement avec la rondelle. » 

Le principal intéressé s’est montré agréablement surpris de son premier mois dans la Ligue midget AAA du Québec, mais il signale qu’il a tout mis en place durant l’été pour que sa transition du bantam AAA au midget AAA se fasse tout en douceur.

En pension à Montréal

« Je ne m’attendais vraiment pas à ça (être premier compteur), mais j’ai mis le paquet durant l’été en vivant en pension chez mon agent (Philippe Lecavalier) à Montréal. Je me suis entraîné tout l’été cinq fois par semaine sur glace et hors glace pour me préparer à cette saison. »

Après un mois, ce mordu du hockey affirme qu’il se sent en pleine confiance sur la patinoire. 

« Je savais que ça allait bien se passer, mais mes coéquipiers m’ont vraiment aidé à bien m’adapter au calibre de jeu. En ce moment, je joue en confiance. C’est juste plate que nous ayons perdu nos trois derniers matches. Nous formons une équipe unie. Nous allons rebondir. »

En se faisant un nom rapidement dans le circuit midget AAA, Lapierre a remarqué qu’il faisait maintenant l’objet d’une attention accrue de la part des autres équipes. Il fait déjà partie du plan de match de l’adversaire.

« J’ai réalisé qu’on me surveillait davantage. J’essaie de ne pas m’en faire et de jouer mon jeu. Je me concentre sur ce que j’ai à faire pour moi et pour l’équipe. »

Dans le premier match du mois d’octobre mercredi soir, Lapierre a fourni une passe dans le revers de l’Intrépide (6-4-0) contre les Vikings (8-1-0). 

Mirco Fontaine (son 1er) et le capitaine Mathieu Gagnon (déjà son 8e) ont marqué les buts des Gatinois. Les locaux pourront au moins se consoler en sachant qu’ils ont déjoué le gardien Félix-Anthony Éthier deux fois.

Ce dernier a gagné ses cinq départs devant la cage des meneurs de la ligue. Sa moyenne avant le match était de 0,99 but alloué par rencontre. Son pourcentage d’arrêt était de 96 %.

L’entraîneur-chef Martin Lafleur a d’ailleurs reconnu le travail de celui qui a réalisé 24 arrêts contre l’Intrépide. 

« Il mérite sa moyenne. Il a eu à effectuer des arrêts clés et il n’a pas laissé beaucoup de retours. Nous avons eu plus de tirs et d’occasions de marquer que les Vikings, mais ils ne sont pas premiers dans la ligue pour rien. Ils nous ont fait payer chaque erreur. Ce n’était pas un match de 5-2 dans mon esprit. »

L’Intrépide avait débuté la saison sur les chapeaux de roues en gagnant six de ses sept premiers matches, mais le club est au beau milieu d’une séquence de cinq matches en 10 jours. 

« On s’en va jouer au Collège Notre-Dame en fin de semaine. Nous avons fait beaucoup de voyages récemment. Faut pas chercher d’excuse, mais ce ne sont pas des conditions gagnantes. Nous avons mieux joué ce soir qu’au cours du dernier week-end. »