L’entraîneur-chef Martin Lafleur sera de retour pour la quatrième année de son deuxième mandat avec l’Intrépide.

Fini les vacances pour l’Intrépide de Gatineau

La récréation est terminée. Il reste encore un bon mois à la saison des piscines, mais pour les 40 aspirants à un poste avec l’Intrépide de Gatineau midget AAA, le reste de l’été va se passer à l’intérieur et sur une patinoire.

Meilleur compteur du club à l’âge de 15 ans l’an dernier, ne cherchez pas Hendrix Lapierre au Complexe Branchaud-Brière cette semaine. Son visage tapisse déjà les autobus au royaume des Saguenéens de Chicoutimi qui l’ont sélectionné au tout premier rang de l’encan 2018 de la LHJMQ.

Huit autres de ses coéquipiers repêchés dans la LHJMQ tenteront également leur chance au niveau supérieur cette semaine.

D’ailleurs, la liste des invités à entreprendre le camp d’essai de l’Intrépide dimanche n’incluait pas les joueurs sélectionnés dans la LHJMQ, mais dès vendredi soir, l’équipe devra être réduite de moitié. D’ici là, l’Intrépide va disputer quatre matches hors-concours entre mardi et vendredi. Chaque joueur aura droit à au moins un match, mais les décisions devront être prises rapidement.

« Dans le fond, nous connaissons déjà beaucoup les joueurs. Nous avions quatre équipes réunies à notre camp printanier, puis nous avons réduit nos effectifs à deux équipes pour le tournoi printanier de La Plaine. Ça nous avait donné une bonne occasion d’évaluer les forces en présence », a dit l’entraîneur-chef Martin Lafleur, de retour pour la quatrième année de son deuxième mandat avec l’équipe midget AAA de la région.

Leaders à remplacer
Tout sera à refaire en 2018-19 pour l’Intrépide après une excellente saison où l’équipe avait compilé un dossier de 24-15-1. Hendrix Lapierre fera assurément le saut dans la LHJMQ et le capitaine Mathieu Gagnon devrait être en mesure de l’imiter chez les Huskies de Rouyn-Noranda. « En regardant le portrait général, je pense que nous aurons moins de punch offensif que dans les dernières années, mais j’ai aimé l’attitude de nos joueurs pendant le tournoi printanier et pendant le premier match intra-équipe dimanche soir. L’Intrépide s’est forgé une identité d’équipe difficile à affronter et je pense que nous avons les éléments pour que ça reste ainsi. Nous voulons voir des joueurs qui veulent bien faire les choses. Nous voulons évaluer des éléments qui n’ont pas nécessairement rapport au talent. Nous voulons voir des joueurs qui veulent gagner des batailles et qui vont travailler avec acharnement. Ç’a été la clé de nos succès des dernières années », a expliqué Martin Lafleur.


«  Nous voulons évaluer des éléments qui n’ont pas nécessairement rapport au talent. Nous voulons voir des joueurs qui veulent gagner des batailles.  »
l’entraîneur-chef Martin Lafleur

Comme l’Intrépide avait ciblé certains besoins en attaque pour la saison à venir, il a sélectionné cinq joueurs venant d’autres régions au repêchage estival des joueurs laissés sans protection de la Ligue midget AAA, mais cela ne veut rien dire pour l’entraîneur Lafleur.

« Historiquement, ces joueurs partent sur un pied d’égalité avec nos joueurs locaux. L’an dernier, nous avions retranché notre premier choix assez tôt dans le camp. »

Deux des quatre matches hors-concours de l’Intrépide seront disputés au Complexe Branchaud-Brière cette semaine : ceux de mercredi contre les Vikings de St-Eustache et de vendredi contre le Rousseau Royal de Laval-Montréal.

L’équipe gatinoise va jouer trois autres matches préparatoires jusqu’au 25 août avant le début de sa saison régulière lors du long week-end de la fête du Travail.