Abonnez-vous à nos infolettres. Obtenez en plus et assurez-vous de ne rien manquer directement dans votre boîte courriel.

Intrépide

Junior Leduc joint l’Intrépide

Richard Leduc jr. continue de gravir les échelons dans la structure de hockey de l’Intrépide de Gatineau.

Entraîneur de l’équipe midget espoir de la région depuis 2014, il vient d’obtenir une promotion comme adjoint à Martin Lafleur avec l’équipe midget AAA. En 2020-21, il remplacera Maxime Villeneuve-Ménard, qui dirigera pour sa part la nouvelle équipe des Griffons du Cégep de l’Outaouais.

Junior Leduc a aussi dirigé l’Intrépide bantam AAA durant la saison 2013-14. Cette année, son équipe occupait le deuxième rang de la Ligue de hockey d’excellence du Québec (sur 21 équipes) avec une fiche de 20-6-1. En 2018-19, l’Intrépide midget espoir avait remporté le championnat de la saison régulière avec un dossier de 23-3-6 et deux présences sur le podium dans les deux tournois annuels de la ligue.

«Comme joueur, j’ai joué en Suisse en 2002 et dans la Ligue Magnus en 2004. Après ma carrière de joueur, je me suis lancé dans le coaching au baseball. Au hockey, j’ai commencé dans le midget AA ici. C’est un groupe d’âge qui me convient. Pour faire mes classes comme il faut, j’ai été entraîneur des défenseurs dans le pee-wee avant de faire six ans avec le midget espoir quand Jason Burns a quitté son poste. J’ai hâte d’avoir l’occasion de diriger à l’échelon supérieur et de mesurer la différence entre les deux calibres de jeu. Il y a une bonne coche entre l’espoir et le AAA.»

Pour Junior Leduc, le hockey est une passion. «Je n’ai pas d’enfant dans le hockey organisé. Mon garçon est autiste. Mais quand je me lance dans quelque chose, je le fais à 150 miles à l’heure. Je n’ai pas de plan de carrière dans le hockey. Ma famille et ma carrière au gouvernement, c’est primordial. J’y vais une année à la fois. Je m’en vais avec le midget AAA dans l’objectif d’ajouter d’autres cordes à mon arc et pour savourer l’expérience à fond.»

Intrépide

L'Intrépide éliminé

Acculée au bord du précipice, l’équipe d’entraîneurs de l’Intrépide de Gatineau a tenté de mêler les cartes lors du 4e match de la série les opposant aux Lions du Lac Saint-Louis.

Après avoir disputé les trois premiers matches de la série, le gardien Médéric Blouin-Rochon a dû céder sa place à son compatriote gatinois Philippe Cloutier pour ce match sans lendemain qui avait lieu au Complexe Branchaud-Brière, à Gatineau.

La stratégie n’aura cependant pas été payante pour l’Intrépide qui s’est incliné 5-2, voyant ainsi sa saison prendre fin.

Les Lions se sont rapidement inscrits au pointage alors qu’Alexi Van Houtte-Cachero a fait dévier un tir qui a trompé la vigilance du gardien Cloutier après seulement 42 secondes de jeu.

Les visiteurs en ont remis moins de trois minutes plus tard en inscrivant un deuxième but. 

Après un troisième but des Lions en moins de 15 minutes de jeu, le gardien gatinois a été retiré du match. Blouin-Rochon a terminé le match devant la cage des siens. 

L’entraîneur-chef de la formation gatinoise, Martin Lafleur, défend sa décision d’avoir opté pour un changement de garde devant son filet.

«Toute l’année, on a alterné nos gardiens. Médéric était correct, mais il avait quand même alloué un certain nombre de buts depuis le début des séries. On a essayé de changer le momentum, mais ça ne s’est pas terminé comme on le voulait.»

L’Intrépide a tenté une remontée, comme il l’avait fait la veille, en réduisant l’écart à un but en deuxième période grâce à des filets de Vincent Maisonneuve et Frédéric Brunet. Cependant, les hommes de Martin Lafleur ont tout de même retraités au vestiaire tirant de l’arrière par deux buts.

Les Lions n’ont plus regardé derrière par la suite.

«C’est sur que c’est décevant, il a fallu jouer du hockey de rattrapage encore une fois aujourd’hui. Toutes les erreurs qu’on a fait, on les a payées comptant.»

Lafleur tire tout de même du positif de la performance de ses troupes. «On a démontré beaucoup de caractère, je pense que la 2e et la 3e nous appartenait. On a eu les meilleures chances, on a passé beaucoup de temps dans leur zone, mais on a pas eu le résultat qu’on voulait.»

Après le match, Lafleur s’est dit fier de l’effort fourni par son équipe tout au long de la saison.

«On est quand même satisfaits de notre saison. On s’est battu toute l’année pour la première place dans notre division. C’est ce qu’on visait au début de la saison. On a eu des bonnes séquences, mais on a aussi eu des séquences de défaites qui nous ont ralenties.»

Même si elle est éliminée des séries éliminatoires, la formation gatinoise poursuit sa saison alors que le tournoi de la Coupe Dodge se mettra en branle le 9 avril.

«On va prendre un peu de repos pour guérir les bobos, après ça on va se remettre à l’entraînement», conclut Lafleur.

Intrépide

L’Intrépide au bord de l’élimination

L’Intrépide de Gatineau porte bien son nom.

Il ne tremble pas facilement devant le danger. Jeudi soir, dans le troisième match de sa série qui l’oppose aux Lions du Lac St-Louis, il s’était creusé un trou de 0-3, mais les 635 spectateurs au Complexe Branchaud-Brière (CBB) ont vu l’équipe locale revenir de l’arrière et même prendre les devants à mi-chemin en troisième période.

Intrépide

L’Intrépide en mode séries

Il reste encore un match de saison régulière à disputer à l’Intrépide de Gatineau vendredi soir à Laval, mais pour la troupe de Martin Lafleur, ce dernier duel contre le Rousseau Royal aura déjà une saveur des séries éliminatoires.

Une victoire assurerait aux Gatinois l’avantage de la patinoire au premier tour des séries de la Ligue de hockey midget AAA du Québec.

Huitième au classement général, l’Intrépide (22-18-1) peut toujours gagner un rang comme il pourrait reculer au 10e rang avec un revers contre les champions de la division CCM vendredi. L’équipe outaouaise occupe provisoirement le deuxième rang de cette division.

«Ça va nous prendre une victoire en temps réglementaire pour commencer les séries à domicile. C’est important, surtout dans une courte série trois de cinq, mais en même temps, ce n’est pas primordial. Nous avons obtenu la même fiche à la maison (11-9-1) que sur la route (11-9-0) cette saison», a indiqué Martin Lafleur, qui avait mené son équipe au carré d’as au printemps dernier.

Le Rousseau Royal de Laval-Montréal (27-14-0) ne sera pas dans le même bateau que l’Intrépide vendredi soir. Il est déjà assuré du premier rang de la division et il va amorcer ses séries contre Amos.

Gagne ou perds, ce match n’aura aucune incidence sur sa position en séries éliminatoires.

L’Intrépide a connu une saison en dents de scie. Après un excellent départ où il a aligné les victoires, il a connu une période creuse, suivie d’une période de regain et une autre disette après les Fêtes. Il a toutefois terminé la saison en remportant six de ses 10 derniers matches.

«Nous allons finir l’année au milieu du peloton. Si on regarde la saison dans son ensemble, c’est satisfaisant. Pour notre territoire, il est réaliste d’établir l’objectif de terminer entre les sixième et 10e positions. Nous avons formé une équipe de séquences. Nous avons eu de la difficulté à freiner les séries de défaites, mais nous avons aussi pris du momentum dans nos séries de victoires. Quand nous jouons en confiance, nous pouvons accomplir de belles choses», a expliqué Lafleur.

Ce dernier a dû composer avec des blessures à des défenseurs importants en deuxième moitié de saison. Samuel Tremblay a vu sa saison se terminer aux Fêtes. Mathis Brulotte est aussi hors de combat. Il menait l’équipe avec un différentiel de +20.

«Nos défenseurs ont été sollicités et ils ont fait le travail. Andrew Belchamber a vraiment connu une excellente deuxième moitié de saison en attaque. Il a pris son erre d’aller», a ajouté Lafleur au sujet de son meilleur compteur avec 40 points en 40 matches.

Peu importe le résultat du dernier match à Laval, l’Intrépide va amorcer ses séries dès lundi et mardi. Avec une victoire, il lancerait le tout au Complexe Branchaud-Brière. Sinon, ce sera sur la route avec le troisième match à Gatineau jeudi. L’adversaire reste à déterminer.

Hockey mineur

Balayage outaouais au Royal-Brassard

Dominantes tout le week-end, les équipes de hockey de l’Outaouais ont raflé les trois titres de la 24e édition du Tournoi bantam Royal-Brassard de Gatineau.

Les Voisins de Papineau ont lancé le bal dans la catégorie AA dimanche après-midi. L’Intrépide de l’Outaouais AAA relève et AAA ont ensuite enlevé leurs finales respectives.

Intrépide

Revers de l’Intrépide face aux Vikings

L’Intrépide de Gatineau a fait chou blanc, ce week-end.

L’équipe midget AAA de l’Outaouais a encaissé un deuxième revers en autant de soirs, samedi.

Elle a été défaite 5-4 par les Vikings de Saint-Eustache, au Complexe Branchaud-Brière.

L’Intrépide a pourtant réussi à prendre les devants à deux reprises. Il menait même par deux buts, en fin de deuxième période.

Les Vikings ont inscrit trois buts – deux en supériorité numérique – pour se sauver avec la victoire.

Dans la défaite, Samuel Fortier a marqué deux buts et inscrit une mention d’aide.

Le capitaine Marc-Olivier Racine-Roy et Thomas Côté ont été les autres marqueurs de Gatineau.

L’Intrépide se préparera maintenant à participer au Challenge annuel de la Ligue midget AAA du Québec, du 11 au 15 décembre.

Hockey mineur

L’Intrépide inflige un premier revers aux forestiers

L’Intrépide de Gatineau a rapidement passé l’éponge sur son premier revers de la saison subi vendredi soir à Trois-Rivières en rebondissant dimanche pour infliger la première défaite des Foresters d’Amos depuis le début de la saison régulière de la Ligue midget AAA du Québec.

Julien Prévost, Marc-Antoine Séguin et Xavier Martine ont placé l’Intrépide (3-1-0) en avance 3-0 dès la première période au Complexe Branchaud-Brière. Jérémy Fortin et Andrew Belchamber ont ajouté à cette avance en troisième période pour mener les Gatinois à une victoire de 5-3.

Steven Fournier a marqué deux fois contre le gardien Philippe Cloutier dans la cause perdante des Forestiers (3-0-1), qui partagent la tête de la division CCM avec l’Intrépide.

Hockey

Départ fracassant pour l'Intrépide face au Phénix

Un coup de canon. C’est ce que l’Intrépide de Gatineau a asséné au Phénix du Collège Esther-Blondin vendredi soir pour lancer sa saison 2019-20 de la Ligue de hockey midget AAA du Québec au Complexe Branchaud-Brière.

Demi-finalistes dans les séries de la coupe Jimmy-Ferrari le printemps dernier, les Gatinois ont rapidement mis fin au suspense qui régnait après la première période en explosant avec quatre buts en moins de six minutes au début de la période médiane pour filer vers une victoire facile de 8-1.

Hockey mineur

L’Intrépide sans grande vedette

Le camp d’entraînement de l’Intrépide de Gatineau est officiellement terminé. L’équipe qui entreprendra la saison dans la Ligue midget AAA du Québec s’est entraînée pour la toute première fois, mercredi soir, au Complexe Branchaud-Brière.

Premier constat de l’entraîneur-chef Martin Lafleur, en consultant son alignement ?

Sports

Les sports en bref

Les événements du jour dans le monde des sports, en quelques mots.

Deux trophées pour l’Intrépide 

L’Intrépide de Gatineau est rentré du Gala de fin de saison de la Ligue de hockey midget AAA du Québec avec deux trophées. Le capitaine du club, Anthony Hamel, s’est distingué sur le plan individuel, en mettant la main sur le trophée André-Gingras pour l’implication communautaire.

Dans les derniers mois, en plus de connaître une saison satisfaisante, avec 18 points en 36 matches, le défenseur a choisi de soutenir ses pairs à différents niveaux. 

Il s’est notamment engagé auprès de Jean-Marc Leblanc, un entraîneur qui enseigne le hockey à des jeunes athlètes de tous les niveaux. 

Intrépide

Élimination amère pour l’Intrépide

Il a marqué le premier but et semblait en contrôle de ses moyens devant ses partisans au Complexe Branchaud-Brière dimanche. L’Intrépide de Gatineau a aussi forcé le gardien adverse à se surpasser pour garder les visiteurs dans le coup en deuxième période, mais une infraction ratée a tout fait basculer à mi-chemin dans le match.

À la fin d’un désavantage numérique de quatre minutes pour un coup à la tête, William Dagenais a été victime du même coup, mais par-derrière. Le geste n’a pas été puni, mais le joueur de l’Intrépide est resté étendu sur la glace. La rondelle est sortie du territoire gatinois. Les locaux n’ont pas été en mesure de la récupérer. Le jeu s’est donc poursuivi jusqu’à ce que les Cantonniers de Magog profitent de ce « 5 contre 3 » pour égaler la marque 1-1.

Intrépide

L’Intrépide refuse de mourir

Un Intrépide n’a pas peur d’être poussé au bord de la falaise.

Pour la troisième fois des séries éliminatoires de la Ligue de hockey midget AAA du Québec, l’équipe gatinoise a résisté à un match sans lendemain en prenant la mesure des Cantonniers de Magog par la marque de 1-0.

Intrépide

Dernière vie pour l’Intrépide

Même en offrant une bien meilleure opposition qu’à son premier match de la demi-finale de la Ligue de hockey midget AAA du Québec, l’Intrépide de Gatineau n’a pas pu sortir de Magog avec une victoire mardi soir.

Les Cantonniers ont pris les commandes de la série 2-0 avec une victoire de 2-1. Les champions en titre de la coupe Jimmy-Ferrari tenteront d’éliminer l’Intrépide vendredi soir au Complexe Branchaud-Brière, mais les Gatinois n’ont pas dit leur dernier mot.

Intrépide

Le premier match échappe à l’Intrépide

L’Intrépide de Gatineau n’a pas connu le départ souhaité, en demi-finale des séries de la Coupe Jimmy-Ferrari.

Le club de hockey midget AAA de l’Outaouais savait qu’il était confronté à un club de qualité pour cette troisième ronde. Les Cantonniers de Magog ont terminé devant lui au classement général de la saison régulière.

Intrépide

L’Intrépide élimine les Gaulois et accède au carré d’as

L’Intrépide de Gatineau a passé un bon coup de balai. L’équipe dirigée par Martin Lafleur a réussi à remporter sa deuxième série en trois matches consécutifs.

La troisième victoire n’a pas été facile à obtenir.

L’équipe a réussi à se forger une avance de trois buts, mardi soir, contre les Gaulois de Saint-Hyacinthe. Une avance qu’elle n’a pas été capable de protéger.

Il a fallu jouer trois minutes de prolongation pour sceller l’issue de la série. L’attaquant Joshua Lafontaine a inscrit le but qui a permis à Gatineau de quitter le stade LP Gaucher avec une victoire de 5-4.

« Nous avons connu un match avec des hauts et des bas. Je ne pense pas que ce fut notre meilleur match de la série. À 3-0, nous avons mal géré notre avance. Nous avons mal réagi. Nous sommes un peu tombés dans une zone de confort », a expliqué Lafleur, au bout du fil, sur le chemin du retour à la maison.

Il était heureux, malgré tout. L’Intrépide a quand même accédé au carré d’as de la Ligue midget AAA du Québec. Ça n’arrive quand même pas tous les jours. La dernière fois, c’était en 2007-08.

« Je ressens de l’enthousiasme au sein de notre équipe, dit-il. Les gars apprécient le moment. Ils ont du fun à cheminer dans les séries. On a joué huit matches, à date, dans les séries. On a déjà fait face à beaucoup d’adversité. C’était déjà notre troisième match en prolongation. Il n’y a rien eu de facile, jusqu’à présent. »

Préfontaine a marqué un but un peu chanceux, en surtemps. « La rondelle avait des yeux. »

Ce but en or a été préparé par son coéquipier William Cantin.

Ce dernier a trouvé le bon moment pour connaître son premier gros match offensif des séries. Il a marqué deux buts et obtenu deux mentions d’aide, alors qu’il jouait devant parents et amis. Il est originaire de la région de Saint-Hyacinthe.

Victor Barakett et Samuel Fortier ont marqué les autres buts des Gatinois, dans un match où le gardien Alexandre Groleau a été passablement occupé. Il a fait face à 41 lancers.

L’Intrépide ne connaît pas encore l’identité de son prochain adversaire. 

Intrépide

Les Gaulois poussés dans les câbles

L’Intrépide de Gatineau a bien vu qu’il y avait un monde de différence entre la saison régulière et les séries éliminatoires lors de sa confrontation de premier tour face aux Vikings de St-Eustache.

Les Gatinois avaient aisément balayé la série de cinq matches en saison régulière, mais ils ont eu besoin d’un match ultime pour éliminer les Vikings en séries. Le même scénario est en train de se produire en deuxième ronde des séries de la Ligue de hockey midget AAA du Québec.

Intrépide

L’Intrépide devra arrêter les Gaulois en 2e ronde

Après avoir eu le dos au mur pour s’y esquiver et difficilement disposer des Vikings de St-Eustache au premier tour des séries de la Ligue de hockey midget AAA du Québec, l’Intrépide de Gatineau devra trouver une façon de vaincre une autre équipe qui lui a donné du fil à retordre au cours de la dernière saison.

Les Gatinois (28-10-4, 3e place) ont devancé les Gaulois de St-Hyacinthe (22-18-2, 7e place) par 24 points en saison régulière. Ils se sont ainsi assurés de l’avantage de patinoire pour la série qui va s’ouvrir au Complexe Branchaud-Brière samedi et dimanche (14 h), mais les Gaulois ont remporté les deux affrontements entre les deux clubs en janvier et février.

Intrépide

L’Intrépide vient à bout des Vikings

Maintenu en vie par sa victoire en prolongation dimanche à St-Eustache, l’Intrépide de Gatineau a été récompensé par l’appui de sa plus imposante foule de la saison dans son match ultime au Complexe Branchaud-Brière lundi soir.

Ils étaient nombreux à vouloir jouer le rôle du septième joueur pour le cinquième match de cette série de première ronde de la Ligue midget AAA du Québec. Les 1158 spectateurs dans les gradins ont réussi leur mission. L’Intrépide est enfin venu à bout des Vikings en les éliminant avec un gain de 5-1 dans le duel le moins serré de cette série beaucoup plus longue que prévu.

Intrépide

L’Intrépide persiste et compte enfin

Mieux vaut tard que jamais.

Il a mis beaucoup de temps et décoché encore plus de tirs, mais à force de persister, l’Intrépide de Gatineau est enfin parvenu à passer quelques rondelles derrière l’excellent Nikolas Hurtubise mercredi soir au Complexe Branchaud-Brière.

Intrépide

L’Intrépide a frappé le mur Hurtubise

Les Vikings de St-Eustache ont choisi le bon moment pour vaincre l’Intrépide de Gatineau pour la première fois de la saison.

Appuyés par un gardien au sommet de son art, qui a survécu à un bombardement de 42 tirs, ils ont enlevé le premier match de leur série de première ronde de la Ligue midget AAA du Québec par la marque de 3-1.

Intrépide

Bourse du CH pour Timothy Cousineau

Un joueur de l’Intrépide de Gatineau midget AAA a fait un beau voyage à Montréal cette semaine.

En plus d’assister à un match du Canadien contre les Ducks au Centre Bell, Timothy Cousineau est revenu à Gatineau avec un chèque de 1500 $, qui lui a été remis par le directeur général Marc Bergevin.

Le défenseur de 16 ans a été l’un des 29 athlètes-étudiants à recevoir une bourse de la Fondation de l’athlète d’excellence du Québec créée par le Canadien de Montréal pour soutenir la relève du hockey féminin et masculin au Québec.

Timothy Cousineau a été sélectionné sur la base de son talent, de ses accomplissements sportifs, mais surtout pour son cheminement académique. À la première étape scolaire, il a maintenu une moyenne générale de 84 % à la polyvalente Nicolas-Gatineau.

Sur la glace, il a amassé cinq buts et 23 points en 38 matches. Récemment, il a même été rappelé par l’Armada de Blainville-Boisbriand où il a disputé ses cinq premiers matches en carrière dans la LHJMQ. Il avait été un choix de 10e ronde au repêchage du circuit Courteau en 2018.

Mathieu Gagnon, ex-capitaine de l’Intrépide et maintenant membre de la meilleure équipe junior au Canada avec les Huskies de Rouyn-Noranda, avait reçu cette bourse l’an dernier.

Intrépide

Soirée festive pour l’Intrépide

Le premier jour du mois de février, c’est le premier signe que la saison régulière tire à sa fin dans la Ligue de hockey midget AAA du Québec.

À 10 jours de la fin de la saison 2018-19, l’Intrépide de Gatineau en a eu une belle preuve vendredi soir quand le président du circuit est débarqué au Complexe Branchaud-Brière pour lui livrer la bannière des champions de la division CCM, un exploit rare pour l’équipe outaouaise.

Intrépide

L’Intrépide échappe une grosse avance

Après 20 minutes de jeu, dimanche, l’Intrépide de Gatineau était en bonne posture. Il s’était donné une confortable avance de 3-1, contre les Gaulois du Collège Antoine-Girouard.

Ils n’ont cependant pas été capables d’ajouter à leur avance, et leurs coriaces adversaires ont réussi à revenir de l’arrière dans les 40 minutes suivantes pour finalement l’emporter, 4-3. Déjà assuré du championnat de sa section, l’Intrépide a décoché 37 lancers vers le gardien adverse, Félix-Antoine Voyer.

Intrépide

Demers se fait justice à Gatineau

Il aurait pu faire partie de l’histoire avec les Chevaliers de Lévis cette saison. Malgré ses cinq points en cinq matches hors-concours, Mathis Demers a été le dernier joueur retranché par cette équipe toujours invaincue après 33 matches dans la Ligue de hockey midget AAA du Québec.

Sous le choc après son retranchement, l’attaquant de 16 ans a dû faire un choix déchirant en moins de deux heures. L’Intrépide de Gatineau venait de le réclamer au ballottage et le jeune homme a finalement accepté de quitter le foyer familial pour poursuivre sa carrière de hockeyeur au sein d’une bande d’inconnus.

Intrépides

Un Challenge qui porte son nom pour l’Intrépide

Cette année plus que jamais, la définition du Challenge CCM de la Ligue de hockey midget AAA du Québec prendra tout son sens pour l’Intrépide de Gatineau.

Pour la première fois en cinq ans, ce tournoi annuel sera disputé loin du Complexe Branchaud-Brière et le défi s’annonce immense pour les protégés de l’entraîneur-chef Martin Lafleur au Saguenay.

Intrépide

Xavier Raby fait son propre nom

Tel père, tel fils. Le vieil adage peut s’appliquer à Xavier Raby de l’Intrépide de Gatineau.

Physiquement, la ressemblance entre le défenseur de 16 ans et son père Mathieu est frappante. Les deux sont dotés de gabarits avantageux pour évoluer dans la brigade défensive d’une équipe de hockey de haut niveau. Les deux ont été assez talentueux pour être repêchés par des équipes de la LHJMQ.

Intrépide

L’Intrépide se détache du peloton

Les 15 équipes de la Ligue de hockey midget AAA du Québec ont franchi le seuil de la mi-saison au cours des derniers jours et trois d’entre elles ont pris le large.

À la surprise générale, l’Intrépide de Gatineau (17-3-2) fait partie des trois puissances avec les Chevaliers de Lévis (24-0-0) et les Cantonniers de Magog (18-2-3). Ces derniers ont d’ailleurs subi un de leurs deux seuls revers contre l’Intrépide le 3 novembre.

Intrépide

Groleau arrête tout, l’Intrépide gagne tout

Avec une seule défaite en temps réglementaire à ses 14 premiers matches de la saison, l’Intrépide de Gatineau connaît un des meilleurs départs de son histoire dans la Ligue midget AAA du Québec.

Lundi, la ligue a récompensé son gardien Alexandre Groleau en lui octroyant le titre de joueur défensif de la semaine. Le vétéran gardien de 16 ans présente des statistiques jamais vues avec l’Intrépide.

L’espoir des Voltigeurs de Drummondville a une fiche parfaite de 8-0-0 avec une pingre moyenne de 1,06 but alloué par match et un pourcentage d’arrêt de ,940. L’an dernier, à 15 ans, il avait présenté une fiche de 11-7-0 avec une moyenne de 3,02 buts par match et un taux d’efficacité à ,884.

«Alexandre connaît un bon début de saison. On le sent en confiance. Il est bien préparé. Son expérience de l’an dernier lui sert. Il le sent en contrôle. Nos deux gardiens nous donnent une chance de gagner tous les matches», a expliqué l’entraîneur-chef Martin Lafleur.

L’autre gardien, c’est William Desmarais. Il présente un dossier de 3-1-2 avec une moyenne de 3,04 par match. Il a toujours été plus occupé que Groleau pendant ses soirées de travail. Il affronte une moyenne de 24,9 tirs par match contre seulement 17,7 pour Groleau, qui a déjà vaincu les Vikings de St-Eustache à quatre reprises.

«Nous avons vraiment une bonne équipe cette année. Nos défenseurs font le travail devant moi, mais les attaquants aussi s’impliquent dans le jeu défensif. Ça se transmet dans les statistiques de match. Je reçois peu de lancers, mais surtout peu de lancers menaçants», avance Groleau, un colosse de 6’1’’ et 172 livres.

Ses prestations ne sont pas passées inaperçues aux yeux des Voltigeurs qui l’ont repêché en neuvième ronde l’été dernier.

«Ils m’ont parlé après notre victoire de vendredi à St-Eustache. Ils m’ont dit de ne pas lâcher. Je trouve ça l’fun qu’ils me suivent encore même s’ils m’ont repêché.»

Groleau ajoute que ses succès l’ont amené à un niveau de confiance inégalé depuis qu’il évolue au niveau midget AAA.

«On ne perd pas. On sait ce que nous avons à faire. Ça va bien. Mon année d’expérience m’a mis en confiance. Je sais comment la ligue fonctionne et je me prépare en conséquence.»

Malgré son dossier de 11-1-2, l’Intrépide ne s’est pas encore frotté aux grosses pointures de la ligue que sont Lévis (16-0-0), Magog (13-0-2) ou encore le Séminaire St-François (11-4-0).

«Nous avons hâte de voir où nous nous situons par rapport à eux. Nous avons une équipe pour rivaliser avec eux. Nous aurons une réponse dans trois semaines quand nous jouerons contre Magog», pense Groleau.

Pour Martin Lafleur, la bonne fortune de l’Intrépide est avant tout le résultat d’un travail collectif.

«Nous avons besoin de nos 20 joueurs à chaque match. Ce n’est jamais le même qui se signale ou qui fait la différence. Nous avons un groupe uni, qui réalise que nous gagnons des matches serrés à cause de notre éthique de travail. Nous ne pouvons pas nous lancer dans des batailles offensives. La ligue est compétitive et le classement peut changer vite.»

Intrépide

L’Intrépide gagne et gagne encore

Comme tous les entraîneurs qui se retrouvent dans cette position, Martin Lafleur se montre prudent.

« Il y a des hauts, il y a des bas. C’est toujours comme ça en début de saison », déclare-t-il.