Zlatan Ibrahimovic (gauche) a marqué deux fois dans la victoire du PSG 4-0 contre le Bayer Leverkusen.

Ibrahimovic propulse le PSG en quarts de finale

Zlatan Ibrahimovic a marqué deux fois alors que le Paris Saint-Germain s'est à toutes fins utiles assuré d'une place en quarts de finale de la Ligue des champions, hier, battant le Bayer Leverkusen au compte de 4-0.
Blaise Matuidi a donné le ton en marquant dès la troisième minute.
Ibrahimovic a fait 2-0 avec un penalty à la 39e minute, après qu'Emir Spahic ait fait chuter Ezequiel Lavezzi. Il a complété son doublé seulement trois minutes plus tard avec un puissant tir dans la lucarne, obtenant ainsi son 10e but de la saison.
Spahic a été chassé à la 59e minute, après un deuxième carton jaune. Le score a été complété à la 88e minute, par le réserviste Yohan Cabaye.
Leverkusen aura maintenant une tâche colossale si le club veut atteindre les quarts de finale pour la première fois depuis 2002. Jamais un club n'a comblé tel écart dans une série de deux matches, en Ligue des champions.
Le match retour sera disputé le 12 mars à Paris.
Barça-Manchester
À Manchester, le FC Barcelone a eu raison de Manchester City 2-0, grâce notamment à un penalty de Lionel Messi.
Messi a réussi un 25e but en 27 matches à la 54e minute, suite à une faute de Martin Demichelis, puis il a fallu attendre à la 90e minute pour une autre réussite, celle de Dani Alves, qui a complété un bel échange avec Neymar.
«Nous avions quelque chose à prouver et nous l'avons très bien fait», a résumé le milieu de terrain Cesc Fabregas.
Barcelone est à la recherche d'un premier titre européen depuis 2011.
«Nous n'avions pas du tout de complexe d'infériorité, a dit le défenseur Vincent Kompany, du City. Mais nous les avons peut-être un peu trop respectés. Ils sont incroyablement efficaces au niveau individuel, mais ce n'est pas la meilleure équipe que nous avons affrontée. Il y a eu plein de fautes légères. En championnat, elles n'auraient pas été sifflées. S'il y avait pu avoir plus de tempo, cela nous aurait avantagés. Au retour, si le match est du même niveau et que nous évitons les fautes, nous aurons une chance».
La confrontation retour se tiendra à Barcelone le 12 mars.