Mackenzie Hughes a fait sensation en ligne, dimanche, après avoir calé des roulés consécutifs de plus de 43 pieds pour des oiselets aux deux derniers trous lors du Championnat Travelers.
Mackenzie Hughes a fait sensation en ligne, dimanche, après avoir calé des roulés consécutifs de plus de 43 pieds pour des oiselets aux deux derniers trous lors du Championnat Travelers.

Hughes aime bien divertir les amateurs de golf

Mackenzie Hughes ne se considère pas comme un ambassadeur du golf, mais lorsqu'il a l'occasion de promouvoir le sport qu'il aime, il le fait avec plaisir.

Le Canadien a fait sensation en ligne, dimanche, après avoir calé des roulés consécutifs de plus de 43 pieds pour des oiselets aux deux derniers trous et il a terminé ex aequo au troisième rang du Championnat Travelers. La vidéo des deux coups roulés - en particulier celui de 48 pieds au 17e qui a presque fait un 90 degrés pour trouver sa ligne - a souvent fait résonner son téléphone ces derniers jours.

Un gazouillis de la PGA sur le superbe coup roulé de Hughes a été partagé 2500 fois et a reçu 18 000 mention J'aime, suscitant même l'intérêt auprès d'amateurs occasionnels de golf.

«Nous essayons simplement de donner un bon spectacle et de divertir chaque fois que nous jouons, a mentionné Hughes. Je serais ravi d'attirer le plus de personnes possible au golf parce que, évidemment, je pense que c'est un sport formidable.»

Ce n'est pas la première fois que Hughes offre un spectacle aux amateurs.

À l'Omnium canadien RBC 2019 au club de golf de Hamilton – le parcours de Hughes en fait, lui qui a grandi à Dundas, en Ontario – il s'est attiré des acclamations bruyantes quand il a enfilé un maillot de Kawhi Leonard avant de prendre le départ au 13e trou alors que les Raptors de Toronto étaient au coeur des éliminatoires de la NBA.

Le Canadien, Mackenzie Hughes

«Je savais que cela allait susciter une réaction, a reconnu Hughes, qui a ajouté qu'il aime impliquer les amateurs. Je pense que cela vous rappelle de ne pas prendre les choses trop au sérieux et de vous amuser un peu. Je pense que quand je fais ça, je joue mieux.

«Je veux dire, nous sommes dans une entreprise de divertissement. Nous essayons donc, essentiellement, de proposer un spectacle aux gens. Si je peux aider d'une quelconque façon que ce soit, alors c'est génial.»

Hughes fait l'impasse sur la classique Rocket Mortgage cette semaine au club de Détroit, préférant passer du temps avec sa femme, son fils et sa famille dans un chalet de l'ouest de New York pour célébrer la fête du Canada et la fête de l'Indépendance américaine.

Jeudi, quatre Canadiens seront de la partie sur le terrain, soit Michael Gligic de Burlington, en Ontario, Adam Hadwin d'Abbotsford, en Colombie-Britannique, David Hearn de Brantford, en Ontario et Roger Sloan, de Merritt en Colombie-Britannique.

Hughes avait l'intention de jouer ce tournoi mais, comme le circuit de la PGA a dû repenser son calendrier en raison de la pandémie de la COVID-19, cela signifiait qu'il y avait sept événements importants d'affilée. En conséquence, il s'est retiré à contrec?ur du tournoi de Detroit.

Sa troisième place ex aequo au Championnat Traverlers lui a grandement bénéficié.

Il est désormais 46e au classement FedExCup et 98e au classement mondial de golf.

Hadwin est 60e et Corey Conners, de Listowel, en Ontario, 66e au monde, ce qui place trois Canadiens dans le top 100 du classement mondial pour la toute première fois. Avec Nick Taylor, d'Abbotsford, installé au 102e rang, il pourrait y en avoir quatre d'ici peu.