L’Ottavienne Rachel Homan a battu le quatuor de Julie Tippin de justesse, dimanche.

Homan évite le pire à la maison

Rachel Homan a frôlé la catastrophe devant les siens lors des qualifications olympiques, dimanche, au centre Canadian Tire.

La skip d’Ottawa menait 7-3 après cinq bouts et semblait se diriger facilement vers une première victoire à ce tournoi. Mais son adversaire a profité de multiples erreurs de la championne du monde en titre pour voler des points ici et là et créer l’égalité au neuvième bout.

Mais Homan a trouvé une façon de marquer au dixième et dernier bout pour gagner 8-7 contre Julie Tippin, de Woodstock, en Ontario. Ce qui lui a valu une ovation de la foule, qui encourageait nerveusement la favorite locale.

«Je n’ai jamais senti que le match nous glissait des mains», a soutenu Homan de façon peu convaincante.

«Nous avions le marteau au dernier bout», a-t-elle rappelé.

Il reste que son quatuor disposait de moins de deux minutes pour compléter ce dernier bout. Encore là, Homan dit n’avoir jamais été inquiète de dépasser la limite de temps permise par Curling Canada.

«Nous avons déjà joué des bouts en une minute par le passé», a-t-elle souligné.

Une défaite aurait fait mal à Rachel Homan et ses coéquipières Emma Miskew, Joanne Courtney et Lisa Weagle. L’équipe ontarienne avait perdu son premier match des sélections olympiques, la veille, aux mains de l’Abertaine Chelsea Carey.

Homan était menacée de se retrouver avec une fiche de 0-2. Aucun club ayant perdu ses deux premières parties à cet événement par le passé à réussir à se qualifier en vue des Jeux.

Un autre qui a évité le pire dimanche?

L’ancien champion olympique Brad Gushue. Il a arraché un gain de 6-5 en prolongation aux mains de Brendan Botcher, d’Edmonton, marquant le point décisif au 11e bout.

«Je suis très content de ne pas me retrouver avec un dossier de 0-2», a-t-il laissé tomber en se pointant devant les journalistes.

Un qui n’a pas jasé aux médias?

Le skip John Morris, originaire d’Ottawa. Membre du quatuor médaillé d’or aux Jeux de 2010 à Vancouver, il a perdu 3-1 aux mains de Mike McEwen, du Manitoba, dans un match défensif.

Morris est toujours à la recherche d’un premier gain.

Aucun point n’a été marqué dans six des neuf premiers bouts de cet affrontement. «Ce n’est pas toujours facile pour une équipe comme la nôtre qui aime avoir plusieurs pierres sur le jeu», a avoué McEwen, dont le quatuor est parfait après ses deux premières sorties à Ottawa.

Chez les femmes, une belle surprise s’est dessinée lors des deux premiers jours. Elle s’appelle Casey Scheidegger, de Lethebridge, en Alberta. Elle a gagné ses deux premières parties, évoluant notamment aux côtés de sa sœur Jessie.

Neuf équipes féminines et neuf formations masculines participent au Roar of the Rings, le surnom donné à ces essais olympiques. Le tournoi à la ronde se poursuit toute la semaine au domicile des Sénateurs d’Ottawa.

Les finales auront lieu dimanche prochain afin de déterminer les deux quatuors qui représenteront le Canada à PyeongChang.