Les attentes sont élevées pour l’équipe de hockey des Gee Gees de l’Université d’Ottawa de l’entraîneur-chef Patrick Grandmaître.

Hockey: les Gee Gees à nouveau bien en selle

Le programme de hockey des Gee Gees de l’Université d’Ottawa est de retour en selle plus rapidement que prévu.

À peine deux ans après avoir été suspendu à la suite d’un scandale de nature sexuelle, le nouveau programme dirigé par le Gatinois Patrick Grandmaître obtient déjà la reconnaissance du réseau du sport universitaire canadien. Avant même d’avoir disputé un match de la saison 2018-19, les Gee Gees ont été classés neuvièmes au pays.

Les Gee Gees franchiront le fil de départ jeudi soir au Ice House de l’Université Carleton et bien qu’il soit flatté par le statut accordé à son équipe avant le lancement de sa troisième saison, Grandmaître a joué la carte de la modestie.

« C’est intéressant de recevoir des compliments pour ce que nous avons bâti l’an dernier. Nous n’avons que trois nouveaux joueurs. Tous les autres sont de retour. On voit que les attentes sont élevées, mais j’ai hâte de voir comment nos joueurs vont réagir. Je pense qu’il y a des équipes qui nous prenaient à légère à nos deux premières années. Nous avons surpris beaucoup de monde. Cette fois, ce sera différent. Nous serons une des équipes à battre. »

Quand on lui a donné les rênes des Gee Gees pour relancer le programme de hockey masculin après deux années d’absence, Patrick Grandmaître avait établi un plan.

« Pour être honnête, je m’étais donné cinq ans pour remettre notre programme dans le top-20 canadien, a dit l’ancien joueur vedette de la LHJMQ. Le coaching, c’était nouveau pour moi et j’avais un programme complet à bâtir. La première année, j’ai vu que nous étions sur le bon chemin. La deuxième année a confirmé que ce n’était pas le fruit du hasard. La barre sera relevée pour la troisième année. On ne veut pas juste faire les séries. On veut finir le plus haut possible au classement pour nous donner un avantage dans les séries. »

Menés par leur capitaine Erick Locke, les Gee Gees miseront sur une équipe solide à toutes les positions. Toute la brigade défensive est de retour, incluant Médric Mercier et Jacob Sweeney. Les deux gardiens, Anthony Brodeur et Graham Hunt, sont toujours en place et l’attaque n’a perdu que des miettes.

Le Gatinois Yvan Mongo (Armada, Voltigeurs) sera l’une des deux recrues du club avec Kyle Ward (Sea Dogs, Huskies). L’autre nouveau venu est loin d’être une recrue. Jean-François Plante arrive de l’Université de Moncton, où il a marqué 28 buts en 30 matches deux saisons passées. Il complétera sa maîtrise à Ottawa. Il en sera à sa cinquième saison universitaire.

« Notre force, c’est notre profondeur. Nous jouons à quatre trios, six défenseurs et nos deux gardiens se sont partagé la tâche 50-50 depuis deux ans. À cause de ça, nous avons tendance à être dans tous les matches. »