Le 10 septembre, Martina Hingis a remporté le double dames des Internationaux des États-Unis.

Hingis à la retraite... pour la troisième fois

PARIS — Actuelle no 1 mondiale en double et ancienne no 1 mondiale en simple, Martina Hingis va mettre un terme à sa carrière après son dernier match du Masters de double, qui s’achève dimanche à Singapour, a-t-elle annoncé jeudi via son compte Facebook.

«En regardant en arrière, je n’arrive pas à croire que j’ai effectué mes débuts professionnels il y a près de 23 ans», a écrit sur son compte Facebook la Suissesse de 37 ans. «Ces années ont été parmi les plus enrichissantes de ma vie, aussi bien sur un plan personnel que professionnel, mais je crois qu’il est temps de prendre ma retraite, ce que je ferai après mon dernier match à Singapour.»

Hingis avait effectué son retour en double le 1er août 2013 après avoir, déjà, mis deux fois sa carrière entre parenthèses. Elle avait rangé sa raquette une première fois en 2003 à 22 ans en raison de blessures à répétition. Elle était revenue sur le circuit en 2006, sans jamais retrouver son niveau d’antan. En novembre 2007, elle avait arrêté à la suite d’un contrôle antidopage positif à la cocaïne pendant le tournoi de Wimbledon, pour lequel elle s’est toujours déclarée innocente.

«J’ai eu la chance de pouvoir pratiquer ce merveilleux sport pendant autant d’années. Le tennis a toujours été ma passion et je suis extrêmement reconnaissante des défis, opportunités, collaborations et amitiés qui m’ont été offerts. Je remercie particulièrement ma mère [Melanie Molitor] qui m’a enseigné ce beau jeu.»

Hingis a remporté cinq titres du Grand Chelem : trois en Australie (1997, 1998, 1999), un à Wimbledon 1997 et un à New York (1997).  Roland-Garros lui a échappé deux fois en finale (1997, 1999). Elle était devenue la plus jeune no 1 mondiale le 31 mars 1997 à 16 ans et 3 mois. Elle a passé 209 semaines au sommet.

L’hommage du «Maître»

«Martina a été en partie celle qui m’a montré comment tout fonctionnait», s’est souvenu son compatriote Roger Federer, en lice au tournoi de Bâle. Le «Maître» a rendu hommage à Hingis, avec qui il avait gagné la Hopman Cup en 2001.

«Je ne suis pas triste de la voir partir à la retraite, elle a fait partie de ce sport depuis assez longtemps et elle semble en paix avec sa décision, c’est donc superbe. J’ai toujours été un fan d’elle, et je le serai toujours», a ajouté le vainqueur de 19 tournois du Grand Chelem.

Au total, Hingis aura glané 25 titres majeurs, simple, doubles dames et mixte confondus. Sa plus récente conquête est survenue le 10 septembre aux Internationaux des États-Unis en compagnie de sa partenaire, la Taïwanaise Chan Yung-Jan, avec laquelle elle partage la première place mondiale en double dames. Dans cette catégorie, Hingis aura remporté 13 titres majeurs, dont quatre depuis son retour en 2013.

Le duo suisso-taïwanais affrontera samedi la paire composée de la Tchèque Andrea Hlavackova et de la Hongroise Timea Babos pour une place en finale du Masters.