David Hearn, de Brantford, en Ontario, a remis une carte de 66 et se retrouvait donc à un coup de la tête.

Hearn tire de l'arrière par un coup

Adam Scott a remis une carte de 65, cinq coups sous la normale, pour prendre les commandes du Championnat de la PGA à égalité avec Jim Furyk, hier.
Scott a remporté son premier titre majeur au Tournoi des Maîtres, et il détenait l'avance à l'Omnium Britannique avant de s'écrouler lors de la ronde finale.
L'Australien a inscrit un pointage de 30 (moins-5) sur le premier neuf à Oak Hill. Scott a réalisé un autre oiselet après un délai de 71 minutes en raison du passage d'un orage.
Scott a toutefois commis un boguey après avoir manqué un roulé de cinq pieds pour la normale au 16e.
« J'étais sur une bonne lancée, je plaçais les balles près du trou, a dit Scott. Je n'ai pas eu beaucoup de coups roulés à faire. On doit en profiter quand ça se produit parce que ça n'arrive pas souvent dans les tournois majeurs. Je n'ai pas à me plaindre avec un 65. »
Furyk a aussi joué une ronde 65 sur un terrain détrempé par la pluie tombée pendant la nuit.
« C'est décevant de terminer la ronde avec un boguey, a affirmé Furyk. Mais vous savez, 65 sur le circuit de la PGA, ce n'est pas mauvais. »
David Hearn, de Brantford, en Ontario, a remis une carte de 66 et se retrouvait donc à un coup de la tête. Hearn, qui n'a jamais remporté un tournoi de la PGA, a amorcé et conclu sa ronde par des bogueys.
Autrement, il a réussi six oiselets. Âgé de 34 ans, il a perdu en prolongation à la Classique John Deere juste avant l'Omnium britannique.
Lee Westwood a aussi joué 66, démontrant ainsi qu'il ne conservait pas de séquelles de sa défaite crève-coeur subie à l'Omnium britannique le mois dernier.
Il n'y a pas eu de pointage record à Oak Hill malgré les conditions favorables, mais plusieurs ont remis de bonnes cartes. « Si vous ne frappez pas la balle dans l'allée, vous n'allez pas enregistrer un bon score, a déclaré Westwood. Il y a plusieurs bons joueurs ici. Celui qui frappera en plein centre remettra une bonne carte. »
Un total de 35 golfeurs ont inscrit des pointages sous la normale. Rory McIlroy est aussi entré dans la danse. Le champion en titre, qui a connu une saison pour le moins décevante, a réalisé trois oiselets sur les quatre premiers trous et il a commis quatre bogueys au cours de sa ronde pour terminer à moins-1.
Tiger Woods ne fait toutefois pas partie du lot. Il a connu une ronde décevante de 71, concluant sa journée de travail avec un double boguey.
« J'aurais réellement pu jouer sous la normale », a-t-il commenté.
L'autre Canadien, Graham DeLaet, est à égalité au 36e rang après avoir joué la normale.