Rick Campbell serait surpris que Trevos Harris ne joue pas samedi soir.

Harris pourrait affronter les Lions

Clouée au sol depuis trois semaines, l’attaque aérienne du Rouge et Noir pourrait retrouver son pilote, samedi soir, à Vancouver.

Le quart-arrière Trevor Harris serait prêt à effectuer un retour au jeu lors du prochain match prévu contre les Lions de la Colombie-Britannique. C’est du moins la conclusion à tirer en écoutant parler l’entraîneur-chef Rick Campbell.

« Trevor continue de bien lancer le ballon. Il a de moins en moins mal. C’est un très bon signe », a-t-il soutenu, lundi, en entrevue à TSN 1200.

« Je ne vais pas dire que le gars va jouer cette semaine, mais je serai surpris s’il ne joue pas... »

Harris s’est blessé à l’épaule droite le 9 septembre contre les Tiger-Cats de Hamilton. Au début, l’organisation parlait de contusion. Puis de foulure. Finalement, il s’agissait d’une dislocation.

Pendant son absence, le Rouge et Noir a gagné seulement une fois en trois sorties. Surtout, il a été incapable de lancer le ballon.

Le vétéran Drew Tate n’a pas duré une partie, se blessant à son tour. Puis la recrue Ryan Lindley a multiplié les canards boiteux. On comprend mieux pourquoi les clubs de la NFL ont lancé la serviette dans son cas.

Les deux remplaçants de Harris ont complété 61 de 110 passes pour seulement 576 verges et deux touchés. Ils ont aussi été victimes de quatre interceptions.

Tate était en uniforme lors des deux derniers matches, mais il n’a jamais vu d’action. Il traînait encore des bobos.

« Ça s’en vient de mieux en mieux dans son cas, a soutenu Campbell. Je m’attends à voir ces trois quarts en uniforme cette semaine. »

Le coach est revenu sur la défaite de 18-17 subie vendredi aux mains des Roughriders de la Saskatchewan. C’était la septième fois que le Rouge et Noir laissait filer une avance au quatrième quart en 2017.

À six reprises, Ottawa (5-9-1) a perdu. À cela s’ajoute un verdict nul lors du premier match de la saison régulière contre Calgary.

« Nous sommes incapables d’effectuer les jeux nécessaires pour achever l’autre équipe », a reconnu Rick Campbell.

« Cela dit, ce n’est pas une tâche facile de prendre l’avance 17-0 contre la Saskatchewan. Peu d’équipes ont pu réaliser pareil exploit cette saison. Donc, je maintiens que nous avons un bon potentiel, que nous faisons de bonnes choses. Il reste que nous devons mieux jouer au quatrième quart. »

Campbell ne croit pas que son équipe soit en pauvre forme physique. « Je n’ai pas l’impression que nous manquons d’essence », a-t-il dit à ce sujet.

Sur la route

Sa formation disputera ses deux prochaines parties sur la route. Ce qui sera peut-être bénéfique pour elle.

Le Rouge et Noir n’a gagné que quatre fois en... 17 joutes régulières depuis deux ans à la Place. Après avoir affronté les Lions, il ne reviendra pas à Ottawa, mettant plutôt le cap vers les Prairies.

Les champions de la coupe Grey passeront toute la semaine suivante à Saskatoon en vue de leur partie du 13 octobre contre les Roughriders, à Régina.

« Ça pourrait nous faire du bien de passer du temps additionnel ensemble... Ça pourrait resserrer les liens entre les joueurs », a fait valoir Campbell.

Le Rouge et Noir va conclure le calendrier régulier le 27 octobre en recevant la visite des Tiger-Cats de Hamilton, l’équipe qui tente de le doubler au second rang de la division Est.