Harley-David O’Reilly retient sa leçon après avoir reçu une médaille de bronze.

Harley-David freiné en demi-finale

Deux heures s’étaient écoulées depuis sa défaite aux Jeux du Commonwealth à Gold Coast, en Australie. La déception était encore palpable dans la voix du boxeur Harley-David O’Reilly, même s’il venait de recevoir une médaille de bronze.

« J’étais à un cheveu de la finale. C’était mon but. J’ai un goût amer dans la bouche », a expliqué le Gatinois âgé de 29 ans, vendredi matin, après son combat en demi-finale des 81 kg.

O’Reilly s’est incliné 4-1 contre Ato Plodzicki-Faoagali, des Samoa. Il avait gagné par défaut au tour précédent lorsque son adversaire camerounais ne s’est pas pointé à la pesée officielle.

« Ce fut un combat vraiment serré. Ce qui a fait la différence a été la prestance. Lui, il semblait toujours en contrôle. Moi, je perdais parfois l’équilibre ou je reculais dans les câbles. J’avais toutefois les meilleurs coups. Je l’ai frappé plus souvent que j’ai été frappé. »

Le champion canadien en titre dit avoir retenu sa leçon.

« Souvent, c’est l’impression que tu laisses aux juges dans ta façon d’attaquer. Ce sont des petits détails. »

Le Canada a remporté quatre fois le bronze en ce vendredi. Sabrina Aubin-Boucher, Tammara Thibeault et Eric Basran ont aussi monté sur la troisième marche du podium.

O’Reilly, lui, prévoit reprendre l’entraînement le 23 avril après seulement une pause d’une semaine. Il vient de faire sa première année sur la scène internationale.

« Comme je dis souvent, tu ne perds jamais un combat. Tu ne fais qu’apprendre », a-t-il rappelé.

« Avec mon manque d’expérience et le peu de combats que j’ai disputé, je n’ai pas le luxe d’arrêté longtemps. Je dois prendre les bouchées doubles et même triples à l’entraînement. »

Si tout va bien, il devrait remonter dans le ring à la mi-mai en Saskatchewan.