Deux buts d'Ignacio Piatti ont aidé l'Impact de Montréal à vaincre le Cavalry FC 2-1.

Grâce à Piatti, l'Impact gagne la première manche contre le Cavaly FC 2-1

MONTRÉAL — Ignacio Piatti a marqué deux buts mercredi soir, mais c'est celui qu'il a manqué qui retenait le plus l'attention après le match.

Grâce au doublé de Piatti, l'Impact de Montréal a vaincu le Cavalry FC 2-1 lors du match aller de la demi-finale du Championnat canadien, jouée devant 12 665 spectateurs au stade Saputo.

L'Argentin a d'abord fait mouche pendant la 32e minute de jeu, brisant l'impasse de 0-0. Il a récidivé tôt en deuxième demie pour doubler l'avance de la formation montréalaise.

Mais à la 52e minute de jeu, soit seulement trois minutes après avoir inscrit ce deuxième but, Piatti a raté une chance en or de compléter son tour du chapeau lorsque son tir est passé juste à côté du filet du gardien Marco Caroucci.

Et alors que les joueurs de Rémi Garde semblaient se diriger vers un blanchissage et un intéressant coussin de deux buts pour le match retour, Sergio Camargo a touché la cible avec un peu plus de 20 minutes à écouler au temps réglementaire pour ramener la troupe albertaine au plus fort de la lutte.

Ce but à l'extérieur du Cavalry FC, sur son seul tir cadré de la soirée, pourrait s'avérer déterminant alors que les deux équipes se reverront dès mercredi prochain pour le duel retour, cette fois à Spruce Meadows.

Les joueurs de l'Impact devaient d'ailleurs le savoir, car ils se sont montrés menaçants en fin de deuxième demie et pendant les six minutes de temps d'arrêt qui ont été ajoutées, sans toutefois réussir à se donner un coussin de deux buts.

«Je pense qu'il faut regarder le résultat, la victoire. C'est toujours important», a déclaré Rémi Garde lorsqu'il s'est fait demander s'il ressentait de la déception face au résultat final.

«Bien sûr, on est toujours à la mi-temps de cette confrontation. Maintenant, il faudra se déplacer sur le terrain de Cavalry. Ce sera un autre match. Sur celui d'aujourd'hui, c'est dommage. Il y a quelques regrets, bien sûr, d'avoir concédé ce but et surtout, de ne pas avoir marqué le troisième. 'Nacho' aurait pu nous faire un beau triplé ce soir. C'est comme ça. Je pense que la victoire reflète le match de l'Impact ce soir. Encore une fois, on n'est qu'à la mi-temps. Il faudra être solide et bon offensivement là-bas aussi.»

La formation gagnante de cette série de deux matchs au total des buts se qualifiera pour la finale du Championnat canadien, qui se tiendra les 18 et 25 septembre. Une étape que l'Impact veut vivre, a déclaré Garde.

«Si on marque un ou deux buts là-bas, ce sera difficile pour eux. Et je pense honnêtement qu'on a les moyens de les inquiéter là-bas. On va continuer de les respecter comme on l'a fait ce soir. On va y aller avec humilité, mais avec une grosse détermination, car je pense qu'on a tous envie d'aller jouer en finale.»

En attendant le duel retour mercredi prochain, l'Impact reprendra ses activités en MLS samedi soir alors qu'il rendra visite au Fire de Chicago.

L'impact s'installe

Si le Cavalry FC est parvenu à créer la première incursion dangereuse, et ce avant même que ne soit complétée la première minute du match, le reste de la première demie a appartenu à l'Impact.

La formation montréalaise a largement dominé les 45 premières minutes de jeu, avec un temps de possession supérieur à 60 pour cent, et sept tirs vers le gardien adverse, dont cinq ont touché la cible.

Le plus incisif de ces tirs est venu du pied droit de Piatti, qui a fait vibrer les cordages de la lucarne, aidé par un revirement provoqué par son compatriote Maximiliano Urruti en territoire central.

Au retour de la mi-temps, Piatti a réussi son deuxième but du match à la 49e minute, à la suite d'une belle passe de Bacary Sagna.

L'Impact a poursuivi ce contrôle jusqu'à la 69e minute, quand Camargo, l'un des candidats au titre de joueur le plus utile dans la Première ligue canadienne, a exploité une brèche dans la défensive montréalaise pour couper l'avance de l'Impact de moitié.

Seulement deux minutes plus tard, les visiteurs se sont toutefois retrouvés en déficit d'un joueur quand Nikolas Ledgerwood a écopé son deuxième carton jaune de la soirée, à la suite d'un tacle plutôt agressif à l'endroit de Piette.

La formation albertaine, la meilleure jusqu'à maintenant dans la Première ligue canadienne, n'a pas été en mesure de combler cette absence, et le recul d'un but. Malgré cela, l'entraîneur-chef Tommy Wheeldon fils s'exprimait avec enthousiasme après la rencontre.

«Nous sommes toujours dans la lutte, a-t-il lancé d'entrée de jeu, en ricanant. Nous étions déçus de leur faire cadeau du premier but, car Montréal est assez bon pour créer ses propres buts. Et lorsque nous nous sommes retrouvés à dix hommes, on a vu l'esprit dans ce groupe de joueurs et pourquoi nous connaissons une bonne saison. Nous n'abandonnons pas.»

+

BALLOU TABLA REVIENT AVEC L'IMPACT

MONTRÉAL — L’Impact de Montréal a fait l’acquisition du milieu de terrain Ballou Tabla en prêt du FC Barcelone pour une période de six mois, soit jusqu’à la fin de la saison 2019.

L’annonce a été faite par communiqué peu après 18 h mercredi, soit un peu moins de deux heures avant la fin de la période de transfert.

Ballou a rejoint le FC Barcelone B en deuxième division espagnole en 2018 à la suite de son transfert à partir de l’Impact, le 25 janvier 2018.

Il a disputé 31 matchs avec le club catalan, dont un avec les U19 du FC Barcelone dans le championnat UEFA U19, marquant trois buts et obtenant deux passes décisives. À l’hiver 2019, il a été envoyé en prêt au Albacete Balompié, en deuxième division espagnole, où il a disputé deux matchs.

Auparavant, Tabla avait disputé une saison avec l’Impact en MLS, en 2017, récoltant deux buts et deux passes décisives en 21 matchs, dont 11 titularisations, et 1146 minutes. Il était devenu le plus jeune joueur de l’histoire de l’Impact à prendre part à un match en MLS, à l’âge de 17 ans et 338 jours, le samedi 4 mars 2017, à San Jose.

Krkic s’amène aussi

L’Impact de Montréal a aussi annoncé, mercredi, avoir conclu une entente d’une saison et demie avec le milieu de terrain offensif espagnol Bojan Krkic, assortie d’options pour les saisons 2021 et 2022.

Son acquisition sera toutefois confirmée après la réception de son certificat de transfert international et son examen médical. 

Krkic, qui est âgé de 28 ans, a évolué avec le club anglais Stoke City entre 2014 et 2018, récoltant 14 buts et deux passes décisives en 53 matchs en Premier League. Après avoir été formé et battu plusieurs records au sein de “La Masia”, la prestigieuse académie du FC Barcelone, de 1996 à 2006, Krkic est devenu le 16 septembre 2007, à l’âge de 17 ans et 19 jours, le plus jeune joueur dans l’histoire du club catalan à jouer un match en “Liga” espagnole, surpassant le record de Lionel Messi.

Trois jours plus tard, il devenait le plus jeune joueur dans l’histoire du club à jouer un match de Ligue des champions de l’UEFA. Puis, le 20 octobre 2007, il est devenu le plus jeune joueur de l’histoire du FC Barcelone à marquer un but dans un match de ligue. Il a conclu son passage au sein du FC Barcelone avec 41 buts et 19 passes décisives en 163 matchs, toutes compétitions confondues.

Demi-finale canadienne : premier gain

Deux buts d’Ignacio Piatti ont aidé l’Impact de Montréal à vaincre le Cavalry FC 2-1 lors du match aller de la demi-finale du Championnat canadien devant 12 665 spectateurs, mercredi soir, au stade Saputo. L’Argentin a d’abord fait mouche pendant la 32e minute de jeu. Il a récidivé tôt en deuxième demie pour doubler l’avance des siens.

Les joueurs de Rémi Garde semblaient se diriger vers un blanchissage lorsque Sergio Camargo a touché la cible avec un peu plus de 20 minutes à écouler au temps réglementaire.

La formation gagnante de cette série de deux matchs au total des buts se qualifiera pour la finale du Championnat canadien, en septembre. En attendant le duel retour mercredi, l’Impact reprendra ses activités en MLS samedi soir alors qu’il rendra visite au Fire de Chicago. La Presse canadienne