Pierre Gasly, de l’équipe Red Bull, a été le plus rapide lors des essais libres du Grand prix de Hongrie. En quête d’un premier podium cette saison, il a devancé son coéquipier Max Verstappen. Lewis Hamilton et Valtteri Bottas, sur Mercedes, ont respectivement réalisé les troisième et quatrième temps les plus rapides.

GP de Hongrie: Gasly et Verstappen mènent la charge

BUDAPEST, Hongrie — Le pilote Red Bull Pierre Gasly a devancé son coéquipier Max Verstappen lors d’une deuxième séance d’essais libres perturbée par la pluie en marge du Grand Prix de Hongrie de Formule 1.

Après avoir connu des problèmes avec le moteur de sa Mercedes qui ont mis fin rapidement à sa première séance, Valtteri Bottas a signé le quatrième temps en après-midi, derrière son coéquipier Lewis Hamilton, meneur au championnat et auteur du meilleur chrono de la matinée.

Gasly, en quête d’un premier podium cette saison, se montre prudent dans son évaluation si Red Bull peut défier Mercedes et Ferrari lors des qualifications, samedi.

«Nous avons une voiture compétitive et elle se comporte bien sur le sec et sur le mouillé, mais nous ne pouvons tirer des conclusions définitives de cette journée compte tenu des conditions variables, a reconnu le Français de 23 ans. Je ne sais ce que la météo nous réserve demain [samedi] mais ce pourrait être vraiment imprévisible.

«Nous n’avons pas vu le vrai rythme de Ferrari, donc nous verrons demain. Nous savons qu’il y aura de la bataille, qu’on se battra avec Ferrari et on verra ce qu’on peut obtenir.»

Sous une pluie légère mais persistante, qui a rendu le circuit glissant, Alexander Albon, a perdu le contrôle de sa Toro Rosso dès le début de la deuxième séance. Celle-ci s’est retrouvée dans les barrières au virage no 14.

Le drapeau rouge a été agité, suspendant la séance pendant quelques minutes pendant que la voiture endommagée d’Albon était enlevée.

«La température nous a compliqué la vie, a admis Hamilton. Comme la surface de la piste est plutôt foncée, vous ne parvenez pas à repérer les portions sèches. Elle semble mouillée tout le temps.»

Lorsque la séance a repris, la plupart des pilotes sont demeurés dans les garages, les équipes cherchant à déterminer le bon choix de pneus dans ces conditions. Cela a donné lieu au rare spectacle d’une seule voiture en piste : la McLaren orange de Carlos Sainz fils, offrant un gros contraste avec les nuages gris alors que les amateurs s’abritaient sous leurs parapluies.

«C’est un peu frustrant : un moment, c’est humide, puis c’est sec, a mentionné le pilote Williams, George Russell. Je suis un peu désolé pour les amateurs.»

Avec environ 20 minutes à la séance de 90 minutes, les pilotes ont commencé à sortir en piste.

«Il n’y a pas d’eau stagnante, mais c’est mouillé partout», a précisé Vettel, seulement 13e au classement.

En matinée

Plus tôt dans la journée, Hamilton avait le meilleur chrono de la journée (1:17,233), alors que Bottas n’a pu en inscrire aucun.

Bottas, dont l’avenir est incertain chez Mercedes et qui a été victime d’un accident le week-end dernier alors qu’il se bagarrait pour un podium au Grand Prix d’Allemagne, est sorti en piste, mais il a été immédiatement rappelé par son équipe en raison de ratés d’allumage du moteur et il a fallu changer des pièces.

«J’ai perdu de la puissance et il y a eu des ratés, a expliqué Bottas. Nous avons décidé de changer l’unité motrice dans l’espoir de faire beaucoup plus de tours, mais avec les conditions [en après-midi], nous n’avons pas été en mesure de le faire.»

Hamilton a devancé de 165 millièmes de seconde la Red Bull de Verstappen, victorieux du chaotique Grand Prix d’Allemagne grâce à une brillante performance sous la pluie, et de 166 millièmes la Ferrari de Vettel.

Verstappen s’est offert quelques frayeurs, avec deux tête-à-queue.

Gasly a signé le quatrième chrono, à environ une demi-seconde de Hamilton — qui s’est classé neuvième en Allemagne, mais a néanmoins augmenté son avance en tête du championnat à 41 points devant Bottas.

Le Canadien Lance Stroll (Racing Point), quatrième la semaine dernière en Allemagne, s’est contenté des 18e et 16e rangs.

«Nous avons fait du bon travail ce matin, mais la pluie a limité notre programme cet après-midi, a confié Stroll. C’est bon d’avoir effectué quelques tours avec les pneus intermédiaires au cas où la pluie se poursuive ce week-end.

«Il est difficile de savoir où nous nous situons, car les séances ont été perturbées. Nous avons toujours du travail à faire sur les réglages avant les qualifications.»

Le Grand Prix de Hongrie est la dernière course avant la pause de la mi-saison.