Marie-Michèle Gagnon, tout sourire, à la suite de la victoire au super-combiné en Autriche. Il s'agissait de sa première victoire en Coupe du monde de ski alpin.

Gagnon s'offre la plus haute marche du podium en Autriche

La Québécoise Marie-Michèle Gagnon a obtenu une première victoire en Coupe du monde de ski alpin, hier, remportant le super-combiné d'Altenmarkt-Zauchensee, en Autriche.
La skieuse de 24 ans de Lac-Etchemin devient la première Canadienne à gagner une épreuve combinée en Coupe du monde depuis 1984.
Gagnon se trouvait en 16e place au terme du super-G, la première portion de l'épreuve. Elle a obtenu le deuxième meilleur temps en slalom et a prévalu avec un temps combiné de 2 minutes 5,55 secondes.
«C'est incroyable et pour être honnête, je suis un peu surprise, a dit la Québécoise dans un communiqué de la Fédération internationale de ski. Je savais que je devais faire vraiment bien au slalom puisque j'avais plus d'une seconde de retard (1,37) après la manche de super-G. J'ai attaqué le slalom sans trop d'attentes, j'ai skié librement et ça m'a aidée à donner le meilleur de moi-même.»
Gagnon montait sur un deuxième podium en carrière en Coupe du monde, après une médaille de bronze en slalom à Äre en Suède, en mars 2012. Depuis le début de la saison en cours, elle avait obtenu huit fois un top 10.
«Je réalise un rêve et c'est vraiment spécial, a-t-elle ajouté au sujet de sa victoire, lors d'un appel-conférence. Je ne m'y attendais vraiment pas... en super-G j'ai fait une erreur à la mi-parcours - il y avait une porte 'à l'aveugle', j'ai trop tourné et un de mes skis a quitté la piste, mais j'ai fait une belle manche en slalom. J'ai été solide dès le départ et je n'ai pas fait de grosse erreur, et ç'a été suffisant. Ça montre bien que la constance dans plus d'une discipline, ça peut rapporter.»
Gagnon a pu célébrer sa victoire en compagnie de son copain Travis Ganong, un membre de l'équipe américaine de ski alpin. «J'ai toujours bien fait quand il assiste à mes courses, et c'était vraiment agréable qu'il soit là cette fois-ci», a dit la Québécoise.
L'Autrichienne Michaëla Kirchgasser a terminé deuxième à 0,32 seconde de la gagnante et l'Allemande Maria Hoefl-Riesch est arrivée troisième à 0,39 seconde.
En tête après la première partie de l'épreuve, l'Autrichienne Nicole Hosp a fini quatrième. L'Ontarienne Erin Mielzynski a fini 26e, à 4,42 secondes de Gagnon.