Fury

Le Fury chute en Pennsylvanie

Le jeu du yo-yo se poursuit pour le Fury d’Ottawa.

Dans les séries. Hors des séries. Dans les séries et encore hors des séries. Le yo-yo s’est à nouveau déroulé vers le bas après un revers de 2-0 encaissé aux mains du Steel de Bethlehem devant 2066 spectateurs au Goodman Stadium mercredi soir.

Fury

David Edgar accepte le sacrifice

Des grands stades de la Premier League en Angleterre comme Wembley à la Place TD, il y a un grand pas en arrière que le nouveau joueur du Fury FC d’Ottawa David Edgar accepte de faire sans rechigner afin de relancer sa carrière de joueur de soccer.

Mardi, au lieu de prendre un vol nolisé comme pendant sa dizaine d’années avec des clubs comme Newcastle United, Burnley, Swansea City, Birmingham City, Huddersfield Town et Sheffield United, l’Ontarien originaire de Kitchener est embarqué dans un autobus pour se taper environ six heures de route pour arriver à Bethlehem, en Pennsylvanie, où il disputera un deuxième match dans l’uniforme noir et rouge mercredi soir contre le Steel FC de l’endroit.

Fury

Un point pour le Fury

Un autre match. Un autre jeu blanc pour Maxime Crépeau.

Le gardien québécois du Fury d’Ottawa a pris la tête de tous les gardiens de la USL en signant son 12e blanchissage de la saison dans un verdict nul de 0-0 contre le Indy Eleven à la Place TD samedi après-midi.

Fury

Un record à la portée de Crépeau

Le hasard réserve parfois de belles surprises dans la vie.

Qui sait ? Si le Club de soccer de la voie maritime (devenu le Club Roussillon) n’avait pas manqué de gardien quand Maxime Crépeau avait 10 ans, il n’aurait sûrement jamais eu la chance de menacer le record de blanchissages du Fury d’Ottawa.