Fury

Gain du Fury et un record de Crépeau

Il n’a pas eu à faire un seul arrêt mercredi soir à Toronto, mais Maxime Crépeau a fait d’une pierre deux coups dans une victoire de 1-0 du Fury d’Ottawa contre le club de réserve du FC Toronto.

Le gardien de 24 ans a fracassé un record de la USL en enregistrant son 14e blanchissage de la saison. Il a aussi égalé un record de franchise du Fury détenu par Romuald Peiser à l’époque où l’équipe évoluait dans la NASL en 2015.

Fury

En infériorité numérique face aux champions en titre...

Les joueurs du Fury d’Ottawa savaient qu’il ne serait pas facile de résister aux attaques du puissant Louisville City FC, samedi soir.

À forces égales, ils avaient une petite chance.

À 10 contre 11, ça devenait plus compliqué.

À neuf contre 11, c’était mission impossible.

L’arbitre a sorti deux fois le carton rouge de sa poche, sur le terrain du Louisville Slugger Field. Dans la 39e minute de jeu, il a expulsé l’expérimenté défenseur du Fury Nana Attakora.

En deuxième demie, c’est l’attaquant capverdien Kévin Oliveira qui a écopé.

Privé de deux joueurs, le Fury s’est fait piétiner. L’équipe a fini par encaisser un revers de 4-0.

Le score, au fond, n’est pas si important.

Le Louisville City FC est quand même le champion en titre de la United Soccer League (USL). Il est fort capable de profiter d’un adversaire qui se retrouve en position vulnérable.

Les joueurs de Nikola Popovic seront surtout déçus de quitter l’État du Kentucky bredouille. En plein cœur d’une course aux séries éliminatoires, alors qu’il reste trois semaines à écouler à la saison régulière, tous les points au classement sont importants.

La pression sera encore plus forte, durant la prochaine semaine. Le Fury sera appelé à disputer deux matches en cinq jours. Il se rendra d’abord dans la Ville-Reine afin d’affronter le club de réserve du Toronto FC, mercredi. Il retrouvera ensuite la Place TD. Il accueillera le Bethlehem Steel FC, dimanche.

Popovic s’efforce déjà de faire rouler au maximum ses effectifs. 

Samedi, il avait donné la chance à deux attaquants réservistes — Oliveira et le Lavallois Jimmy-Shammar Sanon — de percer la formation débutante.

Maxime Crépeau a fait quelques miracles dans la première portion de la partie. Il s’est notamment démarqué dans la 18e minute de jeu en réalisant un gros arrêt au dépens du meilleur buteur de toute la USL, l’Anglais Cameron Lancaster.

Ce dernier a eu le dernier mot, toutefois. Il a inscrit un premier but dans les arrêts de jeu, juste avant la mi-temps. Il en a inscrit un autre vers la toute fin de la rencontre.

Les deux autres buts du match ont été inscrits par le milieu de terrain George Davis IV et par le défenseur français Alexis Souahy.

Fury

Le Fury contrôle sa destinée

Candidat au titre du joueur le plus amélioré de la saison du Fury d’Ottawa, Thomas Meilleur-Giguère croyait avoir compté son premier but en 2018 dans un gain de 4-3 à Toronto il y a deux semaines, mais après révision de la ligue, il lui faudra patienter encore un peu avant de savourer ce premier but.

Dans sa révision vidéo d’après-match, la ligue a jugé qu’un joueur du FC Toronto II avait fait dévier le coup de tête de « TMG » dans son propre camp.

Fury

Deuxième gain de suite du Fury

Contre vents et marées, en Virginie sur la côte est américaine samedi soir, le Fury d’Ottawa a ravivé ses espoirs de participer aux séries éliminatoires de la USL en remportant un deuxième match de suite sur la route.

Avec un gain de 2-0 contre les Kickers de Richmond, l’équipe de l’entraîneur-chef Nikola Popovic a bondi de deux rangs au classement pour se retrouver au septième échelon de la conférence de l’Est après 30 matches.