Fury

Un autre revers de 3-0 pour le Fury

Une éprouvante et décevante semaine au bureau se termine pour le Fury d’Ottawa.

L’équipe a encaissé deux revers en quatre jours. Deux revers similaires de 3-0.

Celui de mercredi était assez facile à digérer. Le Fury était sur la route, dans un stade de la MLS, contre un club qui défendait son titre de champion canadien.

Celui de samedi est moins évident. Le Fury était de retour à la Place TD. Le Louisville City FC est un bon club de la United Soccer League. Mais il n’est certainement pas invincible.

L’entraîneur-chef Nikola Popovic demande aux partisans et aux médias de se montrer tolérants.

«Nous venons de jouer cinq parties en 15 jours. Notre match de mercredi a pris fin aux environs de 21 h 30. Nous avons fait cinq heures d’autobus, par la suite, afin de rentrer à la maison. Ceux qui savent compter vous diront que nous avons eu 60 heures pour nous remettre de ce voyage. Le corps humain a besoin d’au moins 72 heures pour se recharger», a-t-il expliqué après la partie.

Fury

Le Fury tourne la page

C’était son premier match dans l’uniforme du Fury depuis le Soccer Bowl à l’automne 2015. C’était aussi une partie importante pour l’équipe.

À l’image de ses coéquipiers, Jérémy Gagnon-Laparé aurait aimé un dénouement bien différent, mercredi, lors de la demi-finale du championnat canadien. Ottawa a perdu 3-0 contre le Toronto FC, subissant l’élimination de ce tournoi vers la Ligue des champions.

Fury

Le Fury éliminé du championnat canadien

Le Fury s’est buté à un mur appelé Toronto FC, mercredi soir, lors du match retour de la demi-finale du championnat canadien de soccer. Du même coup, son parcours dans le tournoi a pris fin.

Ottawa a subi une défaite de 3-0, cédant deux fois en fin de partie. Il avait déjà encaissé un revers de 1-0, la semaine précédente, lors du premier affrontement entre les deux équipes ontariennes.

Fury

Un défenseur de 19 ans pour le Fury

Quand Julian De Guzman cherche des joueurs canadiens de talent, il ne s’arrête pas uniquement devant les candidats âgés et expérimentés.

Mardi, le directeur général du Fury d’Ottawa a mis sous contrat un défenseur québécois de 19 ans. Clément Bayiha a passé les dernières années à se développer au sein de l’Académie de l’Impact de Montréal. Il a trouvé le moyen d’inscrire cinq buts en 24 matches avec son équipe U19, jusqu’ici cette année.