Plus de 8000 écoliers ont pu voir les acrobaties du gardien Maxime Crépeau contre le Red Bull de New York II mercredi à la Place TD.

Un premier blanchissage pour le Fury

À défaut de pouvoir applaudir un but, la foule record pour un match des écoliers de la USL aura au moins été témoin du premier blanchissage de la saison du Fury d’Ottawa mercredi.

Majoritairement constitués d’élèves en provenance de 49 écoles de la région, 8084 spectateurs ont vu Maxime Crépeau au sommet de sa forme. Le gardien québécois prêté par l’Impact de Montréal a réalisé sept arrêts, dont plusieurs vols, pour permettre au Fury d’Ottawa d’arracher un verdict nul de 0-0 au Red Bull de New York II.

Ce point soutiré à une équipe extrêmement offensive ne sera pas de refus puisque les locaux ont dû se défendre avec un joueur en moins à partir de la 67e minute en raison d’un carton rouge décerné à Christian Manella. À son premier match dans la USL, l’arbitre gatinois Matt Souare n’a pas apprécié le geste antisportif posé par le joueur ottavien.

La pénalité sévère n’a pas été appréciée par l’entraîneur-chef du Fury, Nikola Popovic.

« Dans la culture d’organisation que nous tentons d’implanter, nous ne parlerons jamais de l’arbitrage même si j’aimerais beaucoup en parler aujourd’hui... »

Le Fury d’Ottawa a livré un match nul de 0-0 face au Red Bull de New York II.

L’entraîneur n’entendait pas à rire non plus quand on lui a demandé si les acrobaties de son gardien Maxime Crépeau lui avaient permis de « sauver » un point face au Red Bull qui a tiré 16 fois vers la cage du Fury contre cinq pour l’équipe locale. Les visiteurs ont également contrôlé le ballon pendant 66 % du temps de jeu. Popovic a tenu à préciser que ce point au classement était un effort des 11 joueurs sur le terrain.

« Maxime a été fantastique. Je n’aime pas qu’on parle d’un joueur qui sauve un point. C’est une mauvaise observation à transmettre en matière de soccer canadien. Les 11 joueurs et les 8000 spectateurs dans les gradins ont sauvé ce point. Pas Maxime Crépeau même si je répète que je pense qu’il est un des meilleurs gardiens au Canada. »

Le blanchissage de Crépeau va cependant lui garantir un cinquième départ de suite lundi prochain à Harrisburg.

« Il fait très bien. Il n’y a pas de raison de faire un changement. »

Prêté par les Whitecaps de Vancouver afin de retrouver la forme, Doneil Henry a fait ses débuts avec le Fury mercredi. Il a été excellent à son premier match professionnel en 18 mois.

« J’ai été impressionné. Je ne le connaissais pas. Il arrive d’un bon environnement. C’est un autre joueur qui nous a sauvé un point », a-t-il lancé avec une pointe d’ironie.

Crépeau sollicité

Joueur du match chez le Fury, Maxime Crépeau a beaucoup été sollicité dans ses quatre matches où il a aidé son équipe à amasser ses deux seuls points au classement. Il reconnaît qu’il a rarement été mis à l’épreuve aussi souvent chez les professionnels.

« Mon rôle, c’est de garder le pointage à zéro afin de donner une chance à mon équipe de gagner. J’ai été occupé devant le filet depuis quatre matches. Ça fait du bien. C’est en jouant comme ça qu’on s’améliore. C’est bon pour mon développement personnel. Collectivement aussi, je peux aider mes coéquipiers à s’améliorer en leur donnant des conseils sur ce que je vois devant moi. Nous aurions aimé avec les trois points de la victoire, mais dans les circonstances (un joueur de moins pendant 30 minutes), le point obtenu fait du bien. »

Devant lui, le Fury (0-4-2) n’a pas marqué beaucoup cette saison. L’équipe n’a que deux buts en six matches. Mercredi, elle a obtenu deux tirs cadrés qui ont toutefois forcé le gardien du Red Bull (3-1-4) Ryan Meara à faire de bons arrêts.

Bizarrement, les locaux ont semblé obtenir leurs meilleures chances lorsqu’ils sont tombés à 10 joueurs.

« Ça se produit à l’occasion à 10 contre 11 quand l’autre équipe décide de se porter plus à l’attaque en laissant tomber un défenseur. Nous avons eu des chances en contre-attaque en profitant de l’espace qu’ils nous ont donné à l’arrière », avancé Popovic.

Entrée de Meilleur-Giguère

Le match de mercredi a permis au Québécois Thomas Meilleur-Giguère de jouer pendant plus de 60 minutes. Le jeune espoir de l’Impact est venu remplacer Onua Obasi, qui s’est tordu une cheville alors qu’il revenait à peine au jeu après avoir servi trois matches de suspension. Le remplaçant a été impeccable en relève.